Les capsules de café sont souvent décriées par les consommateurs soucieux de réduire l’impact écologique de leurs achats. Consciente de cela, la société Nespresso (groupe Nestlé) tente de recycler un maximum de ses capsules. A La Réunion, Nespresso a récemment développé son circuit de collecte et inauguré une nouvelle installation séparant l’emballage du marc de café.

Les capsules Nespresso sont faites d’aluminium, un matériau qui permet de conserver tout l’arôme et la fraîcheur du café. Autre point positif, l’aluminium, dont la production est très coûteuse en énergie, est aussi 100% recyclable. Si à l’international, Nespresso a développé, depuis dix ans, une politique de collecte et de valorisation des capsules usagées, Nespresso Réunion s’y est engagé depuis 2011.

Les membres du Club Nespresso peuvent, en effet, déposer leurs capsules dans l’un des 4 points de collecte de l’île. Pour leur faciliter la vie et favoriser la collecte, Nespresso leur remet gracieusement des sacs de recyclage d’une contenance de 200 capsules.

La nouvelle machine de recyclage des capsules B2C et B2B.

Collecter les capsules dans les entreprises, les hôtels et les restaurants

«Une capsule Nespresso sur cinq est actuellement valorisée. Aujourd’hui, nous entendons aller plus loin encore en intégrant les capsules B2B à notre circuit de recyclage et en facilitant la collecte pour nos clients. Notre ambition est claire: donner une seconde vie à toutes nos capsules usagées», déclare Alexis Rosaye, responsable pour l’outremer, de la communication de Nespresso. En favorisant des prestataires mobilisés en faveur du développement durable, un nombre croissant d’entreprises, d’hôtels et de restaurants réunionnais choisissent Nespresso. Raison pour laquelle celui-ci a souhaité développer un système de collecte pour leurs capsules B2B et, offrir aux partenaires une solution optimisée de collecte dédiée.

Aluminium et marc de café, deux matériaux valorisés

Pour s’assurer de la valorisation de ses capsules grand public et professionnelles, Nespresso a investi dans une nouvelle installation de séparation du marc de café et d’aluminium. Elle est opérée par l’entreprise Réunion Valorisation Environnement de Saint-André, déjà partenaire de Nespresso pour la revalorisation de ses machines à café B2C et B2B.

Le marc de café, qui constitue 90% d’une capsule, est récupéré par l’entreprise JPP Distribution de la Plaine des Cafres qui inclut le marc de café dans ses sacs de terreau/engrais et le revend aux jardineries.

L’aluminium, quant à lui, est envoyé chez les repreneurs certifiés qui en assurent le recyclage. Une fois refondu, l’aluminium peut servir à de nouvelles utilisations dans d’autres industries. Une démarche responsable, qui pourrait bien servir de référence dans les autres îles de la région…

Commentaires Facebook

Donnez votre Avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous devriez lire aussi

L’Université des Mascareignes lance un Master sur les énergies renouvelables

Former les spécialistes dans le domaine des énergies