22.5 C
Île Maurice
mardi, novembre 29, 2022

ABAIM une belle histoire d’aveugles visionnaires

ABAIM une belle histoire d’aveugles visionnaires

D’une rare qualité intellectuelle et logistique, l’Association pour le bien-être des aveugles de l’île Maurice (ABAIM) fête ce mois-ci ses 40 ans.

Il y a tout juste 40 ans, des aveugles travaillent dans un centre privé dédié exclusivement à eux. Mais ils ne sont pas considérés comme travailleurs et n’obtiennent ni salaires ni congés. L’injustice absolue. Ils décident donc une grève-occupation du centre qui deviendra la plus longue de l’histoire de Maurice ! 40 jours pendant lesquels ils s’organisent, sont soutenus par les jeunes du quartier, puis par le syndicat, pour voir finalement leurs revendications acceptées et devant être opérées par un Trust Fund organisé par le gouvernement d’alors. ABAIM est, à l’origine, créée par les aveugles pour contrôler l’application de l’accord.

À ceux qui prétendent que le sort du monde ne peut se résoudre que par la loi du marché et l’individualisme forcené, ABAIM est un démenti cinglant à cette trompeuse fable.

Au fil du temps, son combat initial pour un ordre social plus juste, inclusif et démocratique, s’il reste l’inspiration de l’association, s’incarne dans des activités et productions multiples démontrant que l’égalité et la liberté sont une puissance créatrice et fondatrice d’une vie en commun émancipatrice, où chacun est considéré, où la devise s’appelle solidarité et n’a pas cours au stock exchange.

Et ce ne sont pas des mots ! D’abord, ABAIM s’ouvre à une population plus large : les démunis, les enfants, les autres formes de handicap. Puis les innombrables et merveilleuses réalisations d’ABAIM suivent… D’une richesse et d’une qualité à faire pâlir d’envie les meilleurs professionnels ! L’UNESCO ne s’y trompe pas et l’accrédite au titre d’ONG, consacrant ainsi l’importance de son travail sur la tradition et le patrimoine immatériel de Maurice.

ABAIM se déploie en plusieurs dimensions :

La sauvegarde du patrimoine culturel mauricien à travers, entre autres, l’histoire du sega typik ou des jeux d’antan, impliquant un profond travail de recherche, ou encore la mise en valeur du créole considéré comme première langue de Maurice.

La production d’objets culturels divers tels une vaste création musicale collective dont les 200 enfants de Beau Bassin et les 75 du Morne, portés par le phénomène Ti Marmit, sont les acteurs prolifiques, une production de superbes livres-objets originaux, la fabrication, au sein de Ti lantrepriz sosial, d’instruments de musique traditionnels (ravanne, maravanne et triangle) et de superbes produits dérivés (bracelets, sacs à dos ou à main, coussins, t-shirts…).

La pédagogie : école de ravanne, projet d’accompagnement scolaire et d’éducation intégrée dans la langue créole.

La prestation de services : proposition de spectacles musicaux, concerts thématiques, animations autour des jeux d’antan…

On voudrait citer quelques-uns des animateurs d’ABAIM mais ils tiennent tant au miracle collectif de leur association que ce serait sans doute leur faire affront. On vous conseille donc de vous précipiter sur leur remarquable site… assurément, vous voudrez les rencontrer !

Site : www.abaim.mu

E-mail : abaim@intnet.mu

Tél : (+230) 489 4006 / (+230) 52 59 67 42

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

SUIVEZ-NOUS

20,494FansJ'aime
468SuiveursSuivre
427SuiveursSuivre
186AbonnésS'abonner

PUB

- Advertisement -spot_img

DERNIERS ARTICLES