21.1 C
Île Maurice
samedi, juillet 13, 2024

Bien dans sa tête… et dans ses baskets !

Irrémédiablement, chaque nouvelle année s’accompagne des fameuses « bonnes résolutions », censées au minimum balayer tous les excès gastronomiques de fin d’année – un mois de fenouil vapeur et de jus de citron-gingembre – et dans une utopique perspective existentielle vous transformer en grand sage certifié conforme ! Oscar Wilde déclarait : « Il faut toujours viser la lune, car même en cas d’échec, on atterrit dans les étoiles. » Moi, je dis : « Les étoiles… c’est déjà pas mal ! » Delphine Raimond

Qui dit « bonnes résolutions », dit d’abord et surtout « bonnes attentions » envers soi-même, car ce que l’on veut, c’est aller bien ! Que l’on atterrisse sur la lune ou dans les étoiles, l’objectif sera toujours atteint ! Alors en 2024, soignons notre corps et notre esprit, pour atteindre un bien-être salutaire et de ce fait une vie équilibrée. Et ça, c’est accessible à tous et efficace !

On chasse le stress avec la sophrologie

Jennyfer Cheniart est sophrologue, hypnothérapeute et coach en développement personnel. Depuis quatorze ans, elle accompagne les personnes enclines à mieux se comprendre, sur le chemin menant à une vie quotidienne plus sereine et épanouie. Ayant fait de la gestion du stress et des émotions une spécialisation, elle intervient en entreprise, sous forme de formation et coaching individuel, mais reçoit également dans son cabinet à Tamarin. « La sophrologie est un ensemble de techniques et de comportements de vie travaillant à la fois sur le corps et l’esprit. Les techniques seulement ne suffisent pas, il faut aussi adopter des comportements de vie. Vivre dans le moment présent, ne pas prendre les choses personnellement, pratiquer la communication non violente, etc. » Jennyfer me parle des trois phases du stress : alarme, résistance et épuisement. « Quand nous n’arrivons pas à régler une situation qui perdure, nous tombons dans le mauvais stress, le corps commence alors à produire les hormones inhérentes, le cortisol. En surplus, l’hormone du stress nous affecte physiquement (nous empêche de dormir), émotionnellement (entraîne l’anxiété, la tristesse, la colère, etc.) et mentalement (peut amener à la dépression, voire au burnout). La mise en pratique régulière – car la répétition est importante – des outils de la sophrologie, comme la respiration, la relaxation, la pensée positive, la visualisation… fait générer des hormones telles que l’endorphine, la sérotonine, l’ocytocine, la dopamine, qui contribuent à notre bien-être général. Il est question de balance, de réel équilibre. Définitivement nous allons pouvoir dormir paisiblement, être une personne plus calme et sereine dans le quotidien. » Jennyfer précise l’importance d’un rituel quotidien et conclue sur les quatre piliers pour une bonne santé mentale : bien manger, bien dormir, faire du sport et gérer le stress.

On s’intéresse au coaching

Parmi les intervenants approchés pour percer les secrets de la pensée positive, voici ce que la méta-coach Valérie Imbert nous suggère : « Face aux résolutions qui tiennent généralement un mois et nous font nous sentir coupables et redevables, si cette année nous brisions les vieux accords ! Si nous décidions de juste poser une intention qui nous libérera, qui fera que nous nous éveillions, nous nourrissions, nous devenions, nous soyons, nous mettions au cœur de l’équation ! Qui fera qu’en favorisant le positif, en étant dans le moment présent, en ayant de bonnes attentions envers nous-même, nous nous donnions permission, nous écoutions et nous faisions plaisir ! Ne pensez-vous pas que le reste suivrait comme par synchronicité ? » En voilà une façon simple d’être accompagné dans nos réflexions nourries de bonne volonté, pour 2024 ! Et Valérie d’ajouter : « Employons-nous à appliquer les quatre accords toltèques, comme code de conduite, de façon consistante et persévérante à tout moment : que votre parole soit impeccable, quoiqu’il arrive n’en faites pas une affaire personnelle, ne faites pas de suppositions et faites toujours de votre mieux. »

Sandra Dal Ferro est l’auteur du livre Réveillez le génie en vous : le guide de l’épanouissement personnel. Coach personnel et professionnel (Atiola Consulting) certifié en PNL (programmation neuro linguistique), elle est également hypnothérapeute, selon l’approche Ericksonienne reposant sur la collaboration et l’autonomie du sujet, non sur le contrôle de l’hypnotiseur. En rédigeant l’ouvrage, Sandra s’est servie de techniques spécifiques « pour détendre le lecteur, qu’il aille en profondeur, se mette en état d’introspection pour faire son travail sur soi ». Son objectif avec ce livre est « d’offrir un guide à toutes les personnes en quête de sens, à celles et ceux qui cherchent à retrouver leur chemin de vie ». Elle parle du temps, cette ressource des plus précieuses, et de sa gestion efficace. Du rôle fondamental des objectifs, ces « piliers sur lesquels repose la construction de votre avenir », du processus pour en faire une source de motivation et d’enthousiasme, pour établir échéances et plan d’action, évaluer les obstacles et les surmonter… En d’autres termes, nous aide à les fixer et les atteindre. Elle évoque la persévérance. Pointe l’art de la communication, notre manière de parler et d’écouter pouvant faire « toute la différence entre le succès et l’échec, entre la compréhension mutuelle et le malentendu ». Pour être honnête avec vous, si les sempiternels ouvrages sur le développement personnel ne m’ont jamais convaincue, ce petit livre (en vente sur Goodreads et Amazon) qui porte la plume directe et efficace de l’auteur, est effectivement susceptible de réveiller le génie qui se trouve en chacun de nous. Sandra nous guide avec bienveillance vers la profonde connaissance de soi et notre inimaginable faculté à positiver.

On améliore son sommeil

Valérie Imbert nous livre quelques astuces pour nous aider à retrouver un sommeil qualitatif. « Mal dormir ou peu dormir, ne pas bénéficier d’un vrai sommeil réparateur, peut avoir beaucoup de conséquences négatives sur notre corps, notre mémoire, notre humeur. Lorsqu’on dort bien, on peut déplacer des montagnes ! » Mais alors, Valérie, que peut-on faire ?

Soigner l’atmosphère. La chambre, si possible décorée de teintes froides, doit être bien aérée, propre (sans animaux de compagnie) et à température modérée (18 à 20°C), afin que celle du corps puisse baisser. Les pieds doivent être au chaud.

Avoir une bonne literie.

Se plonger dans le noir et dans le silence.

Éviter les excitants. Pour rappel, la lumière bleue est très excitante. S’interdire les écrans après 20h00 ou 30 minutes avant le coucher. Éviter le café, le thé (même vert), les aliments sucrés, la vitamine C, les sodas à la caféine, les cigarettes, avant d’aller dormir.

Gérer sa digestion. Avoir dîné léger et le plus tôt possible, dans l’idéal, deux heures avant le coucher.

Mettre en place un rituel. Se mettre au lit à heure fixe, si possible avant minuit, pour bénéficier des heures d’un sommeil récupérateur. Prévoir une nuit d’au moins sept heures.

Se mettre en condition. Faire quelque chose de relaxant pour ralentir son rythme cardiaque. Ce peut être une tisane ; un démaquillage et soin ; un livre, magazine, podcast ; des techniques d’ancrage, de méditation ou de respiration. Certains auront besoin de faire la liste de tâches du lendemain pour pouvoir calmer leurs esprits.

S’être dépensé durant la journée. Physiquement et/ou intellectuellement.

On prend soin de soi

En la matière, notre île regorge d’instituts dédiés à notre bien-être, dont les adresses nichées au cœur des resorts déployant leurs programmes spécifiques et autres soins détox.

En 2024, les Constance Spas vous invitent au voyage… olfactif, sensoriel et exotique. Géranium, pamplemousse, fenouil et gingembre pour détoxifier. Ylang-ylang, frangipanier, citronnelle et néroli pour relâcher les tensions. Menthe poivrée, eucalyptus et romarin pour réduire les douleurs musculaires. Au travers de protocoles signatures repensés, le groupe hôtelier ne cesse d’élever ses standards bien-être. « Pour entamer cette nouvelle année, nos équipes sont plus inspirées que jamais à vous offrir des expériences inoubliables. Nous travaillons sans relâche pour améliorer encore davantage nos offres actuelles et proposons une gamme d’activités, séances de fitness, cours de yoga en plein air pour vous reconnecter à la nature, séances de méditation guidée pour la relaxation mentale », précise Chase Webber, Corporate Spa Manager. De nombreux rituels à base d’ingrédients aux vertus médicinales et des menus équilibrés, avec options gastronomiques, spécialement conçus pour parfaire l’expérience ; mille-feuilles de tofu, risotto au chou-fleur et à la truffe et bien d’autres surprises healthy. 

À l’Anantara Iko, sur le littoral sud-est, on aime le concept de personnalisation du programme de soins et d’activités. Optez pour un forfait sur mesure de 5 ou 7 nuits aux traitements bien-être spécifiques (naturopathie, acupression, réflexologie…) et nutritifs, inspirés de techniques du monde entier. Vos préférences et besoins individuels sont évalués pour constituer un rituel entièrement adapté, s’ajoutant aux formules existantes pour les couples, futures mamans et enfants. Agrémentez vos retraites bien-être de massages thaïlandais, balinais, hawaïens ; de soins ayurvédiques ou détox ; de séances de Reiki, pour rétablir l’équilibre et l’énergie, ou encore de pratiques en pleine nature, incluses dans les packages, comme le yoga, le Tai Chi, les balades à vélo. Accompagnez le tout d’une cuisine healthy : grillades de fruits de mer au Sea Fire Salt, carte végétalienne au Bon Manzer ou indienne au Zafran. Et jouissez, en prime, de cette vue incroyable et dégagée sur le littoral sauvage !

Connaissez-vous les I Spas des établissements Ninety-Six ? Situés dans trois des quatre luxueux hôtels de ville de la chaîne – le Suffren Hotel & Marina de Port Louis, le Hennessy Park Hotel d’Ebène, le village de Port Chambly – ces havres de paix ouverts au public sept jour sur sept sont à la fois des centres de bien-être et de fitness qui séduisent par leurs tarifs accessibles, leur gamme complète de soins, mais aussi leurs équipements, terrains et salles de sport, cours de yoga, de danse du ventre ou d’aquagym… piscine, sauna, hammam. Des coachs sont à la disposition des membres qui bénéficient également de tarifs avantageux dans les restaurants des hôtels. Au Suffren, adonnez-vous par exemple au squash ou profitez de la piscine à hydro jet. Au Hennessy, découvrez le très élégant salon de coiffure Invictus et ses soins naturels ou le make-up studio de Cédric Lanappe. À The Address, pratiquez le tennis, le volley-ball, la pétanque… Le directeur général de Ninety-Six Hotel Collection, Rolph Schmid, nous informe que « cette année encore, seront reconduits le Fit Fun Party, les offres « Fête des mères », les conférences thématiques menées par des spécialistes, les ateliers et thématiques mensuelles, comme le mois détox, celui de la phytothérapie, du bien-être au masculin, de l’amour de soi, etc. »

Dans les locaux immaculés de la clinique Aestheticare à La Croisette, je me suis abandonnée aux mains expertes de Sandra, en testant pour vous le drainage facial. Cinquante minutes de détente absolue à un tarif tout doux (1400 roupies), comme toute la gamme de rituels proposés. La technique précise libère votre énergie vitale, en améliorant la circulation lymphatique et en réduisant les poches sous les yeux et inflammations cutanées. La relaxation intense et la sensation de légèreté que procure ce drainage du visage, associées à ses bienfaits sur la peau – libérée de ses toxines et de son stress – sont un pur moment de bonheur ! La clinique esthétique propose une palette de soins qui stimulent, rééquilibrent, soulagent… sans dépasser les 2000 roupies. Du drainage Oh my Lymph à la réflexologie faciale ou plantaire. Du renommé massage rajeunissant japonais Kobido aux prouesses du laser LinLine (exclusif dans l’océan Indien) et ses techniques d’épilation définitive, de suppression de tatouages, d’élimination des boutons d’acné, taches et cicatrices, d’ablation des tissus, etc. Dans son établissement, le docteur Van Den Broeck se charge de nombreux traitements esthétiques et anti-âge : botox, filler, induction au collagène, injections PRP, peelings…

On libère des endorphines

Autrement dit, on fait de l’exercice ! L’activité physique renforce à la fois le corps et l’esprit, contribue au mieuxêtre psychologique et à la réduction du stress, de l’anxiété, de la dépression. D’autre part, s’engager dans un programme ou un entraînement régulier développe plusieurs capacités telles que la patience, la résilience, la confiance en soi, l’aptitude à relever des défis dans bien d’autres domaines. Bref, c’est « tout bénef » ! Il y a les adeptes des salles de sport aux ambiances survoltées, de la nage en océan, de la marche en version promenade ou rando, de la course à pied en mode footing ou trail… et il y a ceux qui partent à l’assaut de nouveaux challenges !

Officiellement lancé en Août 2023, le Mo’Bike Park est dédié à la pratique de l’enduro en VTT. Installé à Chamouny, dans un chassé de plusieurs hectares, le site propose déjà 15 km de pistes de tous niveaux et vise une extension de plusieurs dizaines de kilomètres. Le responsable m’explique le principe : « L’enduro privilégie la descente. Nous assurons la remontée des riders et de leur VTT, avec un système de navette (pick-up et remorque). Une fois au sommet, le balisage est identique à celui des pistes de ski : vert pour facile, bleu pour moyen, rouge pour difficile et noir pour expert. » En m’interrogeant sur les aptitudes requises, je suis obligée d’admettre que je n’ai plus aucune excuse pour découvrir ladite discipline, à la fois ludique et sportive. Le domaine est accessible à tous ceux qui mesurent au minimum 1,50, sans nécessité d’avoir un bon niveau en VTT, puisque les différentes pistes sont adaptées aux novices comme aux experts, au rythme de chacun. Le but du Mo’Bike est finalement d’offrir aux adeptes une pratique originale dans un cadre exceptionnel ! Des sessions en petits groupes, coachées par Christophe, expert international en enduro et shaper de pistes, sont un bon moyen de s’initier.

Le gros atout du domaine privé est sans doute l’abondance de sa flore et de sa faune. « Il est impératif de respecter notre environnement. Toutes nos pistes sont repérées et balisées par nos soins. Nos shapers les tracent avec des outils traditionnels et manuels (pioche, râteau…), non motorisés. Nos empreintes doivent avoir le moins d’impact possible sur la nature. Une des astuces consiste à suivre les traces naturelles faites par les cerfs et à les aménager à certains endroits, pour permettre le passage en VTT. Quand nous devons élargir un chemin, nous aménageons ses côtés avec du vétiver. Pour monter une structure (pont, base de saut…), nous utilisons le bois local de goyavier. Tout est fait le plus naturellement possible avec les éléments que nous trouvons sur place. » La base est divisée en trois parties : l’accueil des clients à leur arrivée, dans les bâtiments du domaine du Cerf d’Or ; le Café du Rider et sa vue sur les vallons et les cerfs, depuis sa terrasse ; le shop et le workshop. Aménagé dans l’esprit des bike parks internationaux, une majorité des infrastructures est réalisée en bois de récupération. Ici, on fait du bien à notre corps et notre esprit, sans endommager la planète ! En 2024, des compétitions se profilent… jusqu’à l’organisation d’un événement dédié au premier anniversaire de Mo’Bike !

Une autre adresse de l’île fédère les sportifs, curieux et avides de nouvelles sensations autour de la même passion du sport : RM Club ! Ouvert à Forbach en 2020, l’enseigne qui connaît un succès grandissant inaugurera au second trimestre 2024 son deuxième complexe au cœur de la Smart City de Tamarin, ainsi qu’un troisième au centre de l’île. Mais l’extension ne s’arrête pas là, puisqu’un quatrième projet est signé à Anahita Golf & Spa Resort, qui a cédé au groupe son centre sportif, vu la construction d’un premier terrain de padel… et s’équipera cette année de deux terrains supplémentaires, sur l’ancienne usine sucrière de Beau Champ. L’an prochain, 2000 m2 d’installations seront opérationnels pour la clientèle de l’est. Précurseur dans diverses pratiques, RM Club a lancé à Maurice le tennis padel, le pickleball, le mur d’escalade… et offre désormais à la population des quatre coins du pays la possibilité de s’adonner à nombre de sports de raquette, au volley, basket, hand, foot 5, fitness, etc. « RM Club est bien plus qu’un club de sport, c’est un véritable lieu de vie (espaces enfants, restaurants, boutiques), un lifestyle ! Nos forces sont la qualité des infrastructures, les dernières technologies, le service client. Notre plus jeune membre a 4 ans et le plus âgé 97 ans, nous sommes un club familial par excellence ! », me confie Laetitia Darche Schaub, la directrice adjointe.

On se challenge !

Du 22 au 23 juin 2024, l’île accueillera la première édition du Mauritius by UTMBÆ, l’une des quarante courses extrêmes qui auront lieu cette année sur la planète, affiliées au réseau mondial Ultra Trail Mont Blanc. L’objectif ? Cumuler des running stones pour le circuit UTMB World Series, afin d’accéder à la mythique et prestigieuse étape finale, programmée fin août, traversant dix-huit communes de France, d’Italie et de Suisse et visant le tour du mont Blanc en moins de deux jours ! L’entreprise Yotta Sports, dont la société mère XEFI (basée à Lyon) possède une antenne mauricienne, a signé un contrat de quatre ans en tant qu’organisateur du Mauritius by UTMBÆ et acheté la licence pour l’océan Indien.

Au départ du Domaine de Bel Ombre, l’épreuve locale réunit toutes les difficultés, technicités et conditions extrêmes requises, sur quatre distances : 22 km, 55 km, 97 km (dénivelé positif de 4400 m) et 135 km (dénivelé positif de 6100 m), pour rallier le Morne. « Des coureurs du monde entier auront l’opportunité de vivre un événement d’ultra trail paradisiaque, avec des vues à couper le souffle sur l’océan Indien, et les mauriciens de parcourir les sentiers exceptionnels de leur île. Mauritius by UTMBÆ emmènera les coureurs sur des pistes hors du commun », confie Gaël Mainard, le directeur de course. Clothilde Lefébure, la directrice de l’événement, me sensibilise sur l’incroyable logistique de la manifestation et le défi qu’elle représente pour les participants, notamment les coureurs locaux. Les Mauriciens et résidents, qui bénéficient de 50 % de réduction sur les frais d’inscription, sont déjà enregistrés par centaines ! L’initiative mobilise l’engouement des plus téméraires sur l’épreuve phare, comme de ceux qui souhaitent se challenger sur les 22 km, par exemple ! « Tous les trailers connaissent l’UTMB, ce que nous voulons, c’est toucher le public mauricien, lui offrir l’opportunité de découvrir l’ampleur et la portée internationale de l’événement et d’y participer ! »

Inscriptions : https://mauritius.utmb.world/fr

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

SUIVEZ-NOUS

20,998FansJ'aime
468SuiveursSuivre
420SuiveursSuivre
186AbonnésS'abonner

PUB

- Advertisement -spot_img

DERNIERS ARTICLES