25.5 C
Île Maurice
mardi, novembre 30, 2021

Brother’s Mobility introduit la trottinette électrique à Maurice

Voir un adulte sur une trottinette n’a plus rien de ridicule ; les changements climatiques en ont même fait un acte écoresponsable !  Depuis 2010, un peu partout à travers le monde, cet engin initialement conçu pour les enfants, est devenu un moyen de transport personnel en milieu urbain. A Maurice, la société Brother’s Mobility en a déjà procuré à des cadres des Smart cities de Beau-Plan et de Moka. 

Thibault Harel, l’un des dirigeants de Brother’s Mobility, nous révèle que le secteur des affaires à Maurice se montre très réceptif pour ce mode de transport. Et c’est bien le cas : parmi les différents modes de transport que favorisent les concepteurs de Moka Smart City, la trottinette figure en bonne place. Ils en font même un argument sur leur site web : « Nous encourageons et aidons les entreprises de la ville à acquérir des trottinettes électriques pour leurs employés. Idéales pour des déplacements courts vers une salle de sport, un restaurant ou un rendez-vous d’affaire, ces options écologiques et économiques apportent du bien-être aux usagers et améliorent leur expérience des petits trajets au quotidien ».

La société présente quatre modèles venant du concepteur canadien Apollo : Light, City, Explore et Pro. La Light va jusqu’à 20 km/h pour un trajet d’environ 35 km avec une charge maximale de 100 kg. La City couvre une plus grande distance (45 km) pour une conduite en charge maximale de 120 kg à 30 km/h. Toujours à 120 kg de charge maximale, la Explore peut atteindre jusqu’à 40 km/h pour couvrir jusqu’à 50 km. La Pro file à une vitesse de 65 km/h pour une charge de 150 kg et elle peut couvrir jusqu’à 80 km. En fait, la Pro est davantage un engin pour conducteur aguerri, voire le sportif qui a besoin de puissance autant pour la vitesse que pour le freinage.

Avec plus de 80 trottinettes vendues, les perspectives sont intéressantes pour Brother’s Mobility. Cependant, les fondateurs de la société ne considèrent pas seulement les enjeux de l’éco responsabilité, mais aussi les questions liées à la sécurité. « Il s’agit là de moyens de déplacements urbains, mais il est important de considérer les questions de sécurité. Dans les Smart cities ou des IRS, on trouve des pistes cyclables, donc cela ne pose pas de problème. Mais ce n’est pas le cas pour nos villes mauriciennes. D’autre part, ces engins permettent de faire de longues randonnées à une vitesse non-négligeable. Donc il faut s’assurer que les locations se fassent avec des engins adaptés pour les plus jeunes», observe Thibault Harel.

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

SUIVEZ-NOUS

20,494FansJ'aime
468SuiveursSuivre
405SuiveursSuivre
186AbonnésS'abonner

PUB

- Advertisement -spot_img

DERNIERS ARTICLES