A la clinique C-Care de Grand Baie La Croisette, le thème des maladies respiratoires était l’objet d’une séance d’informations et de sensibilisation auprès du public, mardi 1er septembre. Le Dr Nolwenn Davy, pneumologue, a animé cette causerie. 

Coronavirus, marée noire… l’actualité récente est plus que jamais en lien avec le thème de la dernière séance ouverte au public qui s’est tenue début septembre à C-Care Clinic à Grand Baie. Lors de cette rencontre, le Dr Nolwenn Davy, consultant pneumologue, a en effet présenté et expliqué les différents symptômes des maladies respiratoires, mais aussi leurs causes et les traitements envisageables.

Les maladies pulmonaires font partie de l’un des plus gros problèmes de santé dans le monde et sont responsables d’un décès sur six. Le Dr Davy explique notamment que nos interactions avec l’environnement peuvent être responsables de nombreuses maladies respiratoires, comme l’asthme, la bronchite ou la pneumonie. On le sait, aujourd’hui, le tabac ou la pollution extérieure sont à l’origine de pathologies respiratoires. La pollution domestique peut aussi avoir un impact sur notre santé. La respiration de fumées ou de produits d’entretien, de peintures, de ciment et même de farine peut causer des maladies respiratoires. Pour le Dr Davy, il est important de bien connaître les symptômes afin d’identifier au plus vite une pathologie et ainsi adopter un traitement le plus rapidement possible. “Plus on détecte tôt les maladies, plus les traitements vont être efficaces”, ajoute-t-elle. Le but de cette séance était donc aussi de permettre à la population de connaître ces symptômes : toux (aiguës / chroniques supérieures pendant plus de trois mois), phlegmes, hémoptysies (crachats de sang), dyspnée (essoufflement, gêne respiratoire) ou douleur thoracique. L’un ou plusieurs de ces symptômes doit alerter le patient qui doit rapidement prendre rendez-vous auprès d’un pneumologue afin de faire des examens permettant de déceler une éventuelle pathologie.

Après la marée noire qui a frappé nos côtes, il est normal de se demander quels sont les risques sanitaires pour les personnes qui vivent près de la zone affectée, ou pour les volontaires qui ont aidé au nettoyage des plages du lagon. “Les risques de santé liés à la respiration des hydrocarbures dépendent de l’état de santé de chaque personne, et de ses conditions d’exposition (équipement de protection adapté, temps d’exposition…) Certains se sont plaints de toux ou d’essoufflement après avoir été sur place. En effet, les hydrocarbures irritant les voies aériennes, les personnes exposées peuvent souffrir d’asthme ou de bronchites chroniques par exemple. Dans tous les cas, au moindre symptôme, il faut consulter.” explique le Dr Davy.

Commentaires Facebook

Donnez votre Avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous devriez lire aussi

L’hypnose diététique : une discipline à découvrir

Loin des spectacles de cabaret, l’hypnose est de