20.5 C
Île Maurice
dimanche, juin 26, 2022

Caudan Arts Centre, la grande scène culturelle des Mauriciens

Caudan Arts Centre, la grande scène culturelle des Mauriciens

Ashish Beesoondial dirige le Caudan Arts Centre depuis son ouverture, en décembre 2018. Souriant, enjoué, profondément investi, passionné, ce metteur en scène de quarante quatre ans – aux allures d’un trentenaire – fait de l’accessibilité à la culture pour tous une priorité. Il nous raconte ce qui l’anime et revient sur l’affiche phare de ce mois de mai : Un tramway nommé Désir.Delphine Raimond

Seuls 4% de la population se sentent concernés par le calendrier culturel à Maurice ; le défi de conquérir les 96% restants est alors de taille. Pourtant, Ashish a confiance et ne cesse de penser depuis trois ans qu’il est possible de sensibiliser toutes les générations, de susciter chez elles l’intérêt pour une offre artistique qu’il souhaite avant tout éclectique. Le Caudan Arts Centre – avec ses espaces d’exposition lumineux, son design contemporain et son théâtre de 430 sièges – met à la portée des Mauriciens une programmation hétérogène, locale et internationale.

L’éclectisme au service de l’humanisme

« À aujourd’hui, les nombreuses campagnes de communication qui nous ont fait connaître auprès du public, pour l’attirer à nous, restent insuffisantes ! Nous devons proposer des divertissements variés, reflétant la réalité, au travers desquels tout le monde se retrouve et s’identifie », nous confie Ashish avec conviction. En plus des expositions et spectacles théâtraux et musicaux (classiques ou contemporains), le CAC accueille déjà sur scène magie, danse, humour, comédies musicales, ateliers, master class… et ne souhaite pas limiter le succès de chaque événement à ses recettes. « Je regarde l’investissement à long terme, car la vraie récompense est de faire vivre une expérience unique, et donner envie de recommencer. À l’entrée dans la salle, les gens ne savent pas à quoi s’attendre. À la fin du spectacle, les visages rayonnent. Elle est là, la meilleure recette ! »

La passion dévouée à la mise en scène

Que souhaite voir le public ? Quelles réalisations peuvent découler de la collaboration entre artistes locaux et écoles ? Comment faire vivre et découvrir des textes classiques du programme scolaire, autrement qu’en les lisant ? Que faire pour se réinventer, pour aller puiser autre chose, pour interpeller les spectateurs ? Sans cesse, le metteur en scène s’interroge, son esprit bouillonne. « Produire est fondamental ! Compétences, expériences, différences culturelles et linguistiques, nourrissent comédiens, réalisateurs, public. » Outre un grand projet shakespearien, encore sous cloche, visant à associer 5 écoles publiques à 5 actes, Ashish Beesoondial nous plongera bientôt dans l’univers singulier de Tennessee Williams. Découverte après ses études universitaires, la célèbre pièce de 1947, Un tramway nommé Désir, « transmet une incroyable puissance émotionnelle et dramatique, pose des questions sur les personnages et donc sur soi-même. Nous avons pris quelques libertés – la didascalie, les déplacements sur scène –, mais restons fidèles au talent de l’auteur ». Fervent admirateur du dramaturge américain, Ashish conclue, allègre : « Il est le meilleur exemple de la grande littérature dont Maurice a besoin. »

21 et 27/05 à 20:00. Rs 600 – 800

Avec, dans les rôles principaux : Blanche Du Bois – Rachel de Speville-Mamet, Stanley Kowalski – Guillaume Silavant, Stella Kowalski – Clemence Soupe, Mitch – Josias Anthony

 

https://caudanartscentre.com/
tickets@caudanartscentre.com

Tel : 260 0592/94

 

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

SUIVEZ-NOUS

20,494FansJ'aime
468SuiveursSuivre
427SuiveursSuivre
186AbonnésS'abonner

PUB

- Advertisement -spot_img

DERNIERS ARTICLES