Claire Israel a débuté sa carrière de sage femme en milieu hospitalier, avec un rythme effréné et des gardes de vingt-quatre heure, dans l’un des plus gros hopitaux parisiens, Cochin-Port Royal. Elle décide finalement de partir pour d’autres horizons avec sa famille, et s’installe à Maurice il y a vingt ans. Aujourd’hui, elle accompagne les femmes pendant leur grossesse, mais aussi après, dans le post partum et ce qu’on appelle le quatrième trimestre. Un rôle clé afin de permettre aux femmes d’aborder sereinement cette période si particulière.

Douce, délicate et bienveillante, Claire Israel dégage quelque chose de rassurant et invite à la confidence. C’est peut-être ça aussi, le rôle de sage-femme, celui d’écoute et d’accompagnement, celui de permettre aux femmes d’oser se confier sur leurs doutes, leurs craintes et leurs appréhensions. Claire propose, dès le début de la grossesse, une consultation individuelle afin de connaître sa patiente, son histoire, son projet de naissance… Puis, lors de sessions en petits groupes, elle accompagne les femmes pour les préparer au mieux à l’accouchement et à la parentalité. “Les conjoints sont également les bienvenus s’ils le souhaitent car ils sont aussi concernés par les sujets que nous abordons” ajoute Claire. Elle explique également l’importance pour les femmes d’être bien informées : “plus une femme est préparée, connaît son corps, plus elle se fera confiance et mieux l’accouchement va se passer”.

Cette sage-femme aux multiples casquettes propose aussi des cours d’aquagym prénatale, des ateliers de massage pour bébé, de sophrologie ou encore de la rééducation périnéale. En partenariat avec Isabelle Delamour, également sage-femme libérale, elles ont créé le Centre de sages-femmes, qui a pour mission l’accompagnement des femmes, des couples en prénatal et postnatal en complément du suivi avec le gynécologue.

Toutes deux formées à l’allaitement, elles proposent notamment des groupes de parole autour de diverses thématiques. “Le démarrage de l’allaitement peut être compliqué, il faut bien s’y préparer, connaître la physiologie de l’allaitement et être encouragée. Nous avons même un groupe privé sur WhatsApp qui permet aux mamans d’échanger, de se soutenir, de poser des questions, etc…” ajoute Claire. Chaque mois, elle organise une réunion afin de permettre aux femmes d’échanger sur divers sujets : sommeil du nouveau-né, portage, allaitement en public… Dans le post-partum, elle accompagne encore les femmes, pendant cette période si délicate qu’on appelle aussi le quatrième trimestre. “Comme pour l’accouchement, il faut aussi se préparer au post-partum, il y a des choses à savoir” confie Claire. Se reposer, manger sainement et chaud, bien s’hydrater, rester collé à son bébé le plus possible et surtout se faire aider… Autant de conseils qui permettront notamment de limiter les dépressions du post partum et de vivre ces premières semaines le plus sereinement possible.

Plus d’infos : Claire Israel consulte à The Act à Forbach et au centre médical Nexteracom Tower III à Ebène  |  Tél. 5751 51 30 – claire.israel@live.fr  |  www.centredesagesfemmes.com

 

Commentaires Facebook

Donnez votre Avis

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous devriez lire aussi

Véronique, infirmière à domicile : de l’importance du soin à l’accompagnement des patients

Une nouvelle infirmière à domicile s’est installée dans