Utiliser l’art et les nouvelles technologies comme leviers pour la protection de l’environnement. Tel est l’objectif que s’est fixé l’équipe du ClimArt Campaign. Lancée en août dernier par des étudiants de l’African Leadership University (ALU), cette campagne souhaite encourager les jeunes et les Mauriciens en général à utiliser leur créativité pour sauver la planète des désastres de la pollution.

« Ce qui nous rassemble à l’ALU c’est l’art dans toutes ses formes. Ainsi, nous avons pensé que ce serait un très bon moyen de sensibiliser la population, notamment celle de demain, sur les changements climatiques » explique Michael Mutie, étudiant à l’ALU de Maurice et fondateur de la campagne. C’est ainsi qu’est née la campagne ClimArt.

D’ici 2019, les objectifs de celle-ci sont de réduire notre production de déchets en plastic et en verre par un million de kilos (kg), diminuer les déchets électroniques par un million de kg et finalement éliminer un million de kg de déchets plastic qui polluent nos lagons. En parallèle, une campagne de plantation d’arbres endémiques sera lancée, notamment dans les écoles. « Si chaque élève prend la responsabilité de mettre en terre un arbre et de s’en occuper, ce sera une grande avancée. Une telle activité peut être très motivante et une source de fierté pour un jeune. »

Pour y arriver, Michael et son équipe souhaitent encourager les activités de recyclage et de surcyclage (upcycling) dans l’île. Selon lui, l’usage des nouvelles technologies et la créativité artistique est le moyen idéal de protéger l’environnement en recyclant des déchets de manière « cool et fun ». Il ajoute que les activités de transformation de déchets en œuvres d’art peuvent s’avérer très lucratives et être une source de revenus pour de nombreuses personnes.

 

ClimArT : L’Art à la rescousse de l’environnement
Ce panier a été créé à partir de câbles téléphoniques recyclés.

 

ClimArT : L’Art à la rescousse de l’environnement
Un mur végétal créé à partir de bouteilles en plastic recyclés.

 

Ainsi, depuis le mois de juillet, Michael et son équipe, tous étudiants de l’ALU, sillonnent les routes de l’île Maurice pour présenter leur campagne. Entreprises, médias, ambassades étrangères et même la Présidence ont répondu à leur appel et les ont encouragé dans cette campagne nationale. En ce qui concerne le financement, étant Youth Brand Ambassador de la société Oracle à l’île Maurice, Michael Mutie s’est approché de cette dernière afin de sponsoriser leur campagne. L’idée a séduit Oracle, qui a accepté d’apporter son aide financière pour le lancement de la campagne.

Aujourd’hui, le ClimArt Campaign cherche à sensibiliser de plus en plus de bénévoles qui, à leur tour, vont sensibiliser d’autres jeunes dans leurs régions et communautés. La campagne a également besoin d’un financement à la hauteur de 1 000 dollars américains par an afin de poursuivre ses activités.

Pour en savoir plus :

Téléphone : 58 40 91 46

Facebook : The ClimArT Campaign

E-mail : climartcampaign@gmail.com

Commentaires Facebook

Donnez votre Avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous devriez lire aussi

Ecomauritius.mu : l’annuaire mauricien des bonnes adresses eco-friendly

La plateforme ecomauritius.mu vient de voir le jour.