16.9 C
Île Maurice
lundi, septembre 20, 2021

COI 2021-2022 : Une présidence française engagée en faveur de l’économie bleue

La France succède aux Comores à la présidence de la Commission de l’Océan Indien (COI) depuis le mois de mai dernier. Le développement de l’économie bleue est ainsi apparu comme l’une des priorités dans le calendrier des prochains mois à venir pour la France.

Le 17 juillet a été choisi par la France pour marquer le calendrier d’une date importante : celle de la journée régionale de l’économie bleue. La France, présidente de la Commission de l’Océan Indien, a en effet décidé de mobiliser tous les acteurs régionaux autour du développement de l’économie bleue autour de réflexions et d’actions concrètes sur le terrain. Ce projet concerne les cinq États membres de la COI, à savoir l’Union des Comores, la France au titre de la Réunion, Madagascar, Maurice et les Seychelles, ainsi que certains pays voisins, en tant qu’observateurs, comme la Tanzanie, le Kenya, le Mozambique et l’Afrique du Sud. L’objectif de ces actions reposera sur le soutien des projets agissant en faveur d’une gestion durable et responsable des activités océaniques ainsi que des activités terrestres impactant l’océan, les lagons et les rivages, dans les pays de la COI, ainsi que dans les pays riverains. Recherche, sensibilisation, éducation, innovation, seront ainsi soutenus au cours de cette année bleue.

Des évènements bleus tout au long de l’année

A ce titre, nous pouvons citer l’exemple du projet PAREO, un projet innovant d’éducation à l’environnement qui a fait ses preuves dans trois écoles mauriciennes. Une émission télévisée “Regards sur… l’océan Indien, patrimoine immatériel”, a par ailleurs été diffusée par l’Ambassade de France le 17 juillet dernier. Présentée par Jean-Baptiste Routier, cette émission s’articule autour de trois thèmes génériques : navigation et bateaux à Maurice, l’Homme et les océans, les nouvelles technologies et l’innovation.

Toujours dans l’objectif de la France d’impulser une année bleue, l’Ambassade de France a également produit une série de quatre reportages sur les métiers et les savoir-faire liés à l’océan.

Pour rappel, Maurice est une zone géographique vulnérable, qui connaît de véritables changements climatiques. Le niveau de la mer a augmenté en moyenne de 3,2 mm chaque année à Maurice, sur la période 1998-2007, selon la seconde communication de Maurice pour la convention climat. “L’initiative « Année de l’économie bleue dans l’océan Indien » contribue à façonner l’idée d’un avenir commun, dans le respect des droits de l’Homme, de l’environnement et de la biodiversité marine”, a indiqué Florence Caussé-Tissier, Ambassadrice de France à Maurice.

C’est quoi l’économie bleue ?

L’économie bleue représente l’ensemble des activités économiques favorisant l’usage durable et la conservation des océans, des mers, des littoraux. Cela concerne les biens et services issus de ressources halieutiques et aquatiques mais aussi le tourisme, le transport maritime, etc….

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Restez connecté

21,986FansJ'aime
2,945SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner

PUB

- Advertisement -spot_img

DERNIERS ARTICLES