• Louka Pitot : vice-champion du monde de Freestyle junior

Une bande de kitesurfeurs professionnels ont débarqué sur nos côtes durant le mois d’août. Ils profitent de la disponibilité de nos plages et du temps idéal pour le kitesurf, en cette basse saison touristique. L’eau turquoise, le soleil, le vent et l’amitié a attiré ces futurs grands champions internationaux chez nous.

Louka Pitot, vice-champion du monde de free-style dans la catégorie des moins de 17 ans lors des Virgin Kitesurf World Championships (VKWC) – Youth Cup à Costa Brava, en Espagne, recevait ses amis, kitesurfeurs internationaux, actuellement en vacances à Maurice. Parmi eux, Nicolas Delmas champion de France de Kitesurf Freestyle Junior 2015. Nous les avons rencontrés à Pereybere, alors qu’ils rentraient d’une sortie plage entre amis.
Le jeune espoir du kite mauricien, Louka Pitot, n’est pas un nouveau venu sur la scène du kitesurf international. L’an dernier, le franco-mauricien avait décroché le titre de champion de France de Kitesurf Freestyle Junior, ainsi que la septième place lors des championnats du monde. Cette année, s’il a eu de la chance en Espagne en juin, c’est une blessure qui l’a desservi lors du championnat de France en juillet dernier. Cependant, il ne se décourage pas et continue à s’entrainer avec son ami, Simon Lamusse.

Louka PITOT« Je suis très heureux de ma performance. Je voulais absolument faire un podium et j’y suis arrivé. L’année prochaine j’aurai 17 ans et je passerai dans la catégorie?des adultes. Ça va être beaucoup plus difficile. Pour le moment je me concentre sur le championnat d’Europe,?qui se tiendra en France en mai 2016. D’ailleurs mes amis sont également là pour s’entrainer en vue des compétitions de l’année prochaine », indique le jeune homme. Interrogé sur le choix de participer aux événements de kitesurf internationaux au lieu de ceux organisés en local, il indique que ce n’est pas l’envie qui lui manque : « J’ai d’ailleurs remporté la première place du podium pour le Freestyle du Kiteival Mauritius en 2014. » Le problème c’est que cette discipline n’est pas très prisée à Maurice.? « Auparavant, beaucoup de jeunes mauriciens s’intéressaient au kitesurf. Malheureusement, ils ont quasiment tous arrêté d’en faire. Je pense que la raison est le manque de motivation et le fait qu’il n’y ait pas assez de freestylers à Maurice. Dans la plupart des compétitions organisées ici, ce sont les courses qui comptent le plus de participants. La course c’est pour les vieux (rires). J’invite les jeunes à se mettre au kitesurf. »

« Il n’y a pas assez de freestylers de haut niveau à Maurice. C’est pourquoi nous sommes obligés d’aller vivre notre passion lors des compétitions internationales »

Simon Lamusse le rejoint dans son analyse : « Il n’y a pas assez de freestylers de haut niveau à Maurice. C’est pourquoi sous sommes obligés d’aller vivre notre passion lors des compétitions internationales », avance-t-il. Ce jeune Mauricien a commencé le kitesurf à l’âge de 11 ans, tout comme Louka. Il a été le champion de la catégorie Freestyle lors de la première édition du Rodrigues International Kitesurf Festival en 2013. Ce qui lui a permis de se faire remarquer et d’être sponsorisé pour le championnat du monde Junior de Freestyle 2014. Il a également participé aux championnats d’Europe cette année, où il a fini à la cinquième place dans sa catégorie. Par contre, n’étant pas Français, il ne peut pas participer au Championnat de France.
Les compétitions internationales sont également l’occasion de se comparer aux autres compétiteurs de haut niveau et également de se faire des amis. «Ca nous motive à nous améliorer et nous continuons à nous entrainer pour les prochaines compétitions. Nous rencontrons les mêmes personnes lors de chaque compétition et ça finit par créer des liens solides, comme c’est le cas avec nos amis aujourd’hui. »
Les deux amis se retrouvent le plus souvent possible afin de s’entrainer sur leur spot préféré, devant l’hôtel Blumarine Attitude dans le nord de l’île, où Louka a commencé le kitesurf. Quand ils ne peuvent pas se voir, ils s’entraînent chacun de leur côté et se motive via Internet. «A chaque fois qu’on fait de belles figures on s’enregistre et on s’envoie la vidéo l’un à l’autre. Ainsi, on se met la pression, pour arriver à faire la même figure, voire plus. »

Des champions de Kitesurf Freestyle internationaux s’entraînent à Maurice

Nicolas Delmas : Champion de France de Kitesurf Freestyle Junior 2015

Vice-champion de France Freestyle Junior 2014, derrière Louka Pitot, l’Héraultais Nicolas Delmas s’est préparé très intensément pour l’édition 2015. Le jeune homme, à 18 ans, a bien fait puisque sa palette de tricks et sa facilité à les réaliser l’ont consacré champion de France Junior. Lors de notre rencontre, il a accepté de nous parler de son parcours. « J’ai commencé le kitesurf à 13 ans, en voulant suivre ma sœur ainée qui en faisait déjà. Ça m’a plu et j’ai continué accompagné par un ami. Il a arrêté, mais moi j’ai choisi de continuer. J’ai progressé en naviguant avec d’autres personnes et en regardant des vidéos sur Internet. Ensuite, je me suis lancé dans des compétitions. Ça fait déjà quatre années consécutives que je participe à la Coupe d’Europe. » C’est sa première visite à l’île Maurice et pour reprendre ses propres mots, « c’est parfait ». Il profite de ce séjour pour s’entraîner. « Il fait beau, l’eau est turquoise, le vent est régulier, c’est parfait quand la force du vent est bien. C’est vrai qu’il y a beaucoup plus de motivation chez nous. Au moins 30 personnes s’entraînent sur un seul endroit, alors qu’ici ils sont deux. C’est une bonne chose quand il y a plein de monde pour se motiver, mais en même temps cela gêne, car on manque d’espace. » Le champion de France n’a pas participé au VKWC cette année. A 18 ans, il sera directement propulsé dans la catégorie des adultes. Ainsi, il a préféré s’entraîner pendant une année avant de se confronter aux grands du monde du kitesurf. L’objectif pour le moment c’est de participer aux qualifications de la VKWC.

Nino Liboni : Jeune espoir du Kite Surf

Ce jeune Français de 14 ans fait parler de lui depuis déjà quelques années. Nous l’avons également rencontré chez Louka Pitot. Suivi de près par son père, il a commencé le kitesurf dès l’âge de neuf ans. Il n’a pas mis longtemps avant de se lancer dans les compétitions, ayant comme coach pour les figures son ami, Nicolas Delmasse. Aujourd’hui, Nino a déjà plusieurs titres à son palmarès et trace son chemin pour figurer parmi les grands champions du futur. En 2014, il a terminé troisième sur le podium lors de la 10ème édition de la Coupe d’Europe Junior de Freestyle. Cette année, il a fini 2ème de sa catégorie et 4ème lors de la récente VKWC à Costa Brava, en Espagne. On lui souhaite de continuer à monter en puissance.

Nino Liboni : Jeune espoir du Kite Surf

Commentaires Facebook

Donnez votre Avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous devriez lire aussi

Moka Rangers Sports Club à la recherche de jeunes talents du ballon rond

C’était une belle journée pour les jeunes passionnés