Une conférence sur la santé à l’attention des Français vivant à l’île Maurice a été organisée en octobre dernier à l’IFM à l’initiative de l’UFE (Union des Français à l’Etranger), sur la base des interventions de Michèle Malivel, administratrice de la CFE, du Dr Guy Adam qui officie à la Clinique Darné et de Jean-Christophe Cluzeau de la MUA (Mauritius Union Assurance).

Pour rappel, la CFE qui est la caisse de Sécurité Sociale des Français résidant à l’étranger couvre trois classes de risques : la maladie/la maternité, les accidents du travail/les maladies professionnelles et la vieillesse (c’est à dire la retraite). Les salariés expatriés ont la possibilité de s’assurer contre un ou plusieurs de ces risques, en fonction de leur situation familiale, des particularités du pays d’expatriation et de leurs ressources financières. Les autres français vivant à l’étranger sous un autre statut professionnel, peuvent s’assurer contre le risque maladie/maternité, quelle que soit leur situation, avec la possibilité de souscrire une assurance en complément de la CFE. Les montants des cotisations sont bien entendu calculés selon le statut, les ressources, l’âge et les options choisies. Les questions émanant du public furent nombreuses, chacun ayant souhaité obtenir une réponse des professionnels présents, par rapport à des cas précis.

Mais outre les problématiques particulières exposées, ce qu’il faut retenir est que l’année 2019 marquera l’entrée en vigueur de dispositifs majeurs, dont la suppression de la rétroactivité (en conservant tout de même la période de carence) et l’attribution, à tous les souscripteurs d’une carte Vitale, comme pour les retraités. Il est vrai que le calcul de «droits d’entrée» à la CFE constitue un frein aux postulants, vivant de fait à l’étranger sous couvert, le plus souvent, d’une assurance locale.

A ces nouveautés, viendrait s’ajouter, comme annoncé par Jean-Christophe Cluzeau, un produit spécifique créé par la MUA et qui aura valeur d’une complémentaire santé CFE, au même titre qu’une mutuelle française.

Commentaires Facebook

Donnez votre Avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous devriez lire aussi

La « Pédicurie de Brice » est médicale et esthétique

Le podologue Brice Nicham a mis au point