21.5 C
Île Maurice
mardi, novembre 29, 2022

Eloise Robbertze : Dans le prisme mauricien de son projet d’art numérique, BeachHeads

Eloise Robbertze : Dans le prisme mauricien de son projet d’art numérique, BeachHeads

Comme tout univers d’artiste photographe, celui d’Eloise Robbertze, née à Johannesburg et résidant à Maurice depuis 2015, est singulier. Entre audacieuses nuances et doux contrastes, entrechocs de couleurs et de visuels, il est une lumineuse invitation à la plongée dans l’art digital, une surprenante expérience visuelle en édition limitée. On adore !

Logo

Le 1er décembre, Eloise lance à l’échelle mondiale son projet d’art numérique NFT (non fungible token), composé de 500 pièces achetées en cryptomonnaie et relié à une plateforme d’art américaine.

Vous êtes perdus ? On vous explique.

Très courant dans le marché de l’art, un NFT est un certificat numérique d’authenticité et d’unicité, non interchangeable, d’un objet lui aussi digital. Il certifie et sécurise ladite création qui devient donc traçable, protège son auteur et facilite sa rémunération en cas de vente de l’œuvre.

Dans ce projet artistique NFT, nommé les BeachHeads, chaque arrière-plan est une photographie de paysage marin, majoritairement mauricien, sur laquelle se superposent cinq drôles de personnages colorés s’inspirant du cubisme : un groupe de voyageurs errant de plage en plage à travers le monde. Ardent défenseur de l’île dans toutes ses œuvres, l’artiste est connue en ligne sous le nom de Galateia (déesse de l’océan) et se passionne pour la représentation de Maurice dans l’art numérique. Le sien porte sur trois éléments : la connexion (entre l’océan, sa faune, sa flore et nous), la régénération des récifs coralliens et espèces menacées, la couleur (exaltant la beauté des océans).

Logo

La photographe primée a rejoint en 2021 la communauté artistique mondiale The Most Famous Artist et participé à de nombreuses collaborations et expositions, dont une quantité à Maurice. Vendues à l’international, ses œuvres appartiennent à des collections privées, présentes à Malte, en Espagne, aux Pays-Bas, en Amérique du Nord, en Australie et en Afrique du Sud.

Aujourd’hui, Eloise a pour objectif de développer un programme plus vaste encore, qui permettra de collecter des fonds pour la replantation des coraux à Maurice et dans le monde. Une collection gratuite (l’acheteur ne paie que les frais de transaction) et limitée, de seulement 500 NFT, qui signe une belle initiative, subtile gémination de l’art et de l’écologie sur notre île.

Pour participer, il suffit d’avoir une adresse mail et un cryptoportefeuille.

https://open3.com/projects/beachheads/beachhead

https://linktr.ee/eloiserobbertze

 

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

SUIVEZ-NOUS

20,494FansJ'aime
468SuiveursSuivre
427SuiveursSuivre
186AbonnésS'abonner

PUB

- Advertisement -spot_img

DERNIERS ARTICLES