A l’initiative de Virginie Dalais, 200 m2 ont été scénographiés avec soin pour que le visiteur projette sans effort la future physionomie de son habitation. Comme tient à le rappeler la propriétaire des lieux, il ne s’agissait pas de disposer ça et là des éléments de mobilier et de décoration, mais de proposer des trames abouties, de raconter des histoires…

Si elle se charge elle-même de définir les collections et de s’occuper personnellement des achats effectués en Belgique, en France, Italie, Philippines et ailleurs, elle a demandé à une architecte d’intérieur de conceptualiser les 200 m2 du showroom de Bagatelle. Les ambiances conçues, sur la base d’une fine association d’articles de déco et de pièces de mobilier ont été mûrement réfléchies en amont, avant de les disposer telles qu’elles sont visibles sur site. De sorte qu’un client sans idée arrêtée et tombant sous le charme d’une ambiance, peut s’il le souhaite, acheter tout un concept, celui qu’il souhaite retrouver à l’indentique, ou presque, chez lui.

Commentaires Facebook

Donnez votre Avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous devriez lire aussi

Le Caudan Waterfront : un lieu en constante évolution

Moteur du pays et carrefour de toutes les