Longtemps considérée comme occulte, associée parfois au charlatanisme ou à de la magie, l’hypnose est de plus en plus proposée en thérapie brève. En effet, l’hypnose thérapeutique est une manipulation positive, permettant au patient d’évoluer positivement dans sa vie. Pour mieux comprendre cette technique naturelle, Anne-Sophie Balmes, hypnothérapeute – Maître Expert, nous donne un éclairage utile sur les effets et bienfaits des thérapies hypnotiques.

L’hypnose, ou l’état de transe (cohabitation du conscient et de l’inconscient) est une méthode qui permet de puiser dans les ressources cachées de son inconscient pour se libérer d’une problématique, qu’elle soit d’ordre émotionnelle ou psychologique. L’hypnose agit à la source du problème, afin de trouver les capacités, aptitudes et ressources qui permettront à la personne de trouver les solutions à son trouble. « En un instant T, là où votre conscient va capter sept ou huit informations, votre inconscient, lui, en capte des milliers. Quasiment tout s’imprime dans l’inconscient. On puise alors dans une mine d’or pour trouver des solutions adaptées », soutient Anne-Sophie Balmes.

Dans quels cas peut-on y avoir recours ?

Adulte comme enfant peuvent avoir recours à l’hypnothérapie. Selon Anne-Sophie, une personne consulte, principalement, un hypnothérapeute quand elle est est confrontée à une problématique et non une pathologie. « La pathologie est propre à la personne, alors qu’une problématique est un élément extérieur plus facile à jeter. L’hypnose va chercher dans l’inconscient tout ce qui est gravé dans notre mémoire ».

Traiter le problème à la racine

Ainsi, les effets thérapeutiques de l’hypnose sont divers et variés. Elle permet de se débarrasser de phobies, de traumatismes, de se libérer d’addictions, d’apprendre à gérer son stress, à reprendre le contrôle sur ses émotions, à mieux gérer les problèmes de surpoids, l’arrêt du tabac, l’angoisse et l’estime de soi, les troubles relationnels, ceux du sommeil ou à surmonter un deuil.

HYPNOSE:Puiser dans l’inconscient pour se libérer
Anne-Sophie Balmes Hypnothérapeute et Maitre Praticien

L’hypnose guéri, soulage, permet surtout d’aller mieux dans sa tête et, par conséquent, dans son corps. Nous avons tous envie d’évoluer de manière positive. La thérapie permet d’améliorer son être et nous faisons en sorte de régler ce qui nous faisait défaut jusque là, nous sommes alors libérés …

Une première séance chez l’hynothérapeute se déroule, d’abord, par un échange permettant d’établir le contact avec le patient. Celle-ci dure une heure et demi afin d’aider le patient à être en confiance avec son hypnothérapeute et de pouvoir s’exprimer en toute liberté. « Je fais connaissance avec le patient, puis je l’invite à exposer sa problématique et tous les souvenirs, ressentis et/ou tout ce qui lui traverse la tête. Tout a un intérêt », explique Anne-Sophie Balmes.

Un plan de séances est ensuiteproposé sur une durée maximale de trois mois, dépendant de chaque cas. « Nous procédons à l’hypnose ou la transe et traitons la racine du problème. Nous pouvons aussi programmer certains changements positifs. Je dis bien positif, car nous ne pouvons aller au-delà de votre moral et votre système de valeur. Il est insensé de croire que je peux vous faire tuer quelqu’un sans que vous ne le fassiez en toute conscience », fait-elle ressortir.

Les limites de l’hypnothérapie

Bien que l’hypnose nous plonge dans un état de relaxation profonde, nous ne sommes pas tous hypnotisables et l’hypnothérapie ne règle pas tout. Selon Anne-Sophie Balmes, il existe deux types de profils principaux de patients: ceux qui sont non analytiques, à savoir les personnes souvent plus aisés avec la transe, et les analytiques dont l’esprit critique est très fort, du coup moins à l’aise. « Les limites de l’hypnothérapie sont définies en fonction de chaque cas que je rencontre. Le thérapeute ne fait qu’accompagner le patient dans l’expérience de l’hypnose. Si la personne est décidée à coopérer, dans le but d’aller mieux, elle répond de manière spectaculaire. Je ne peux pas hypnotiser quelqu’un qui refuse de lâcher prise ou l’aider à trouver ce qu’elle désire. Toute thérapie est une coopération entre client et thérapeute. La fameuse phrase, ‘on ne peut forcer un âne à boire, au risque de le noyer’, résume bien cela. »

Les différentes formes d’hypnose

Selon l’hypnothérapeute, il existe plusieurs catégories d’hypnose : classique où le thérapeute dirige la séance et est très directif à l’égard du patient, qui reste passif. La deuxième technique : Ericksonienne qui consiste en une prescription de tâche. Bien plus permissive et subtile, cette méthode convient surtout aux personnes voulant garder le contrôle. La Nouvelle hypnose, la troisième catégorie, est une hypnose associative et humaniste où l’accent est mis sur la personne et sur sa relation avec son thérapeute, par des échanges, une communication. La dernière catégorie, celle de la Semi-traditionnelle, permet à l’hypnothérapeute – toujours au premier plan – d’émettre des suggestions, à la fois « directes » et « indirectes ». Il faut savoir que les deux premières catégories d’hypnose, Classique et Ericksonnienne, sont contre indiquées dans les cas de pathologies de dissociation comme la schizophrénie, la bipolarité et toutes les pathologies psychiatriques.

Anne-Sophie Balmes Hypnothérapeute et Maitre Praticien

Après son Baccalauréat Littéraire, Anne-Sophie Balmes a suivi plusieurs cursus universitaires en France, notamment les langues, les arts appliqués et le théâtre avant de découvrir l’hypnose. Elle constate l’efficacité des changements rapides que cette thérapie lui apportent et décide de s’orienter vers une formation en hypnothérapie. Elle atteint le grade de Maître Praticien Expert en Hypnose Avancée. Une fois diplômée, Anne-Sophe s’est mise à pratiquer l’accompagnement individuel en hypnose thérapeutique. L’hypnothérapeute possède, depuis cette année, la certification de la NGH (National Guild of Hypnotists), seule association d’hypnose reconnue par L’Organisation Mondiale de la Santé.

 

Philippa Anne-Sophie Balmes
Tél : +230 59 88 07 22
Adresse : Route Royale, Grand Baie
Mail : contact@hypnose-des-mascareignes.com
Web : www.hypnose-des-mascareignes.com

Commentaires Facebook

Donnez votre Avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous devriez lire aussi

Regardez votre bouche avec un nouvel œil

La dentisterie – comme la médecine en général