C’est au Caudan Arts Centre, lors d’une véritable soirée de gala, que le magazine économique L’Eco Austral et son partenaire, le groupe IBL, ont révélé l’identité du vainqueur de l’édition 2019 du Tékoma Award: Julien Faliu.

Spécialiste du Web, Julien Faliu, a quitté la France en 2003 pour vivre au Royaume-Uni, puis en Espagne, avant de venir s’établir à Maurice. C’est là, a-t-il expliqué devant les très nombreux invités, qu’a germé l’idée d’un site dédié à l’expatriation. D’abord baptisé Expat Blog, il va très vite connaître une croissance rapide. Aujourd’hui, Expat.com compte près de deux millions de membres, répartis dans près de deux cents pays et s’exprimant en cinq langues!

Heureux des développements de son initiative, Julien Faliu a tenu marquer sa gratitude envers l’environnement mauricien. “J’ai trouvé, ici, des interlocuteurs qui, à tous les niveaux, m’ont aidé à concrétiser mon idée. Nous sommes sur une toute petite île, mais l’éco-système mauricien est dynamique et porteur. Je ne suis pas certain qu’il m’aurait été possible de faire la même chose, dans les mêmes conditions ailleurs…” Invité partout, lors de salons ou de manifestations sur l’industrie du web, le jeune entrepreneur ne manque d’ailleurs jamais une occasion d’expliquer qu’Expat.com est né à Maurice. “Lors d’un salon, dans la Silicon Valley, a-t-il raconté, j’ai ainsi dû situer l’île. Mais maintenant, ils savent où est Maurice et ils savent que l’on y crée des choses intéressantes.”

Destiné aux candidats à l’expatriation, Expat.com y compile toutes les informations utiles, pays par pays, et met en relation les expatriés déjà installés dans un pays et ceux qui projettent de s’y établir…

Commentaires Facebook

Donnez votre Avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous devriez lire aussi

Environmental, Social and Governance: Soyons responsable !

Dès 1998 nous voyons apparaitre la notion «