Le festival musical désormais associé au site de Beau Plan se déleste de son « OFF » pour s’étaler sur deux jours seulement, par opposition aux deux éditions précédentes. Mais la programmation d’une vingtaine de concerts maillant divers styles entre les 1er et 2 novembre prochains promet de belles découvertes. Et n’est-ce pas l’essentiel ? 

Les fondateurs du festival, Laura Hébert et Lionel Permal ont décidé de mettre en sommeil l’idée du « OFF » (des concerts organisés avant, après et en dehors du site de l’évènement) qui constituait une facette essentielle des Kaz’Out 2017 et 2018. « Ce n’est pas que le concept est mauvais, mais le marché n’est pas prêt pour qu’il soit viable en terme de retombées ; il s’agit purement d’un choix économique mais nous y reviendrons en temps voulu », résume Laura. Kaz’Out, un esprit placé entre « out of your house» et « out of the box » se veut insuffleur de curiosités, celles qui incitent à sortir de chez soi pour aller écouter des talents cachés car situés hors des sentiers battus musicaux. « Nous constatons qu’il y a beaucoup d’artistes talentueux et créatifs, et c’est cela Kaz’Out, proposer de les mettre en lumière ». Une idée qui semble gagnante compte tenu de la progression exponentielle des festivaliers depuis 2013, où de 500 ils sont passés à 4000 l’année dernière.

Prestations musicales sur plusieurs scènes

Preuve que Kaz’Out envisage son futur avec optimisme, les fonds récemment récoltés pour la mise en œuvre de cette sixième édition ont permis à l’équipe de s’étoffer en s’octroyant les services permanents de deux nouvelles personnes, dont une dédiée à la communication et l’autre à la production. « Grâce au soutien important de notre partenaire principal, Terra, nous réussissons à tenir le cap et à faire de Kaz’Out une sortie qui parle à de plus en plus de personnes. La réussite se trouve bel et bien dans la durée et il est vrai que rien ne serait possible sans nos partenaires » ont tenu à rappeler les organisateurs. Autre note d’importance, Kaz’Out a également bénéficié d’un important soutien du ministère des Arts et de la Culture via la subvention du programme National Arts Fund. Il n’est pas vain de rappeler, qu’à Maurice plus qu’ailleurs, les aides privées ou publiques sont essentielles pour relayer les actions isolées et assurer la pérennité des évènements à caractère culturel qu’elles initient.

Attendus cette année, les Réunionnais Votia proposent un maloya différent

Que réserve la cuvée Kaz’Out 2019

Le 1er novembre à L’Aventure du Sucre de 14h à minuit

  • The two – Une belle collaboration mauriciano-suisse qui distille un blues à la fois subtil et enflammé.
  • Hans Nayna- Le premier Kaz’Out pour cet artiste mauricien qu’on ne présente plus!
  • Mannyok- Un groupe rodriguais qui fera découvrir leur fameux séga tambour.
  • The Dizzy Brains – Un groupe malgache décoiffant dont la carrière a explosé après leur passage aux transes musicales de Rennes en 2015.
  • Votia – Avec ce groupe réunionnais, le maloya prend une autre dimension, frissons garantis!
  • Lt Stichie – De la Jamaïque, un des pionniers du dancehall.
  • Duoud – Tout droit de la Tunisie, la prestation la plus expérimentale du Kaz’Out qui marie son électro et l’oud (instrument traditionnel à cordes)
  • Ken Zo – De la psy-trance mauricienne, par un connaisseur du solfège et qui met sa passion de la musique au service de l’électro.
  • The prophecy – De retour sur la scène du Kaz’Out après un premier passage en 2015.
  • Konnekte – Animera le village par des sons situés aux confluences traditionnelles mauriciennes, indiennes et africaines.
  • Ila Rio – One man show de ce multi-instrumentaliste présentant son dernier album sur scène et qui promet du grandiose.
  • Roots Blakarol – La révélation 2019, un groupe à suivre de près et qui envoie bon gros son roots seggae.
  • Anne Ga – Un groupe qui invite dans son monde avec une facilité déconcertante.

Le 2 novembre à l’hôtel Mystik Lifestyle, Mont Choisy, de 13h à 21h

  • Manu Desroches
  • SO
  • Manudigital
  • Broza Alex
  • DJ Hans
  • Breeze
  • Zak Shaker

Billetterie Marideal et Otayo avec possibilité d’acheter un Pass Expérience pour une immersion musicale sur deux jours.

Commentaires Facebook

Donnez votre Avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous devriez lire aussi

Trois Mauriciens parmi les artistes de «Conversations»

Le 28 septembre, au musée d’Histoire Naturelle de