Onze dates, dix tours qualificatifs et une grande finale, voilà ce qu’annonce, dans les grandes lignes, la première édition de la Driver Cup, officiellement annoncée le 11 décembre dernier à Mont Choisy Le Golf.

La Driver Cup a été conçue comme pendant de la Ryder Cup, comme on le sait, premier évènement golfique au monde et 3ème événement sportif le plus regardé à la télé, après la Coupe du monde de football et les JO. « Au même titre que la Ryder Cup fait concourir les Américains contre les Européens, notre Driver Cup locale mettra en compétition les Mauriciens contre les golfeurs du reste du monde», introduisait malicieusement Vincent Portugal, organisateur du tournoi. Son principe vise à confronter deux équipes de 36 personnes, (l’une mauricienne et l’autre, inscrite sous la bannière « reste du monde »), en double, en simple et en match-play…

Le coup d’envoi a été effectué le 22 décembre dernier sur le green du golf d’avalon à Bois-Chéri, date du premier tournoi qualificatif sur les dix tournois qui se joueront sur les dix 18 trous mauriciens, suivis de la grande finale fixée au 5 octobre de l’année prochaine, à Mont Choisy Le Golf.

Les Mauriciens contre le reste du monde

Les golfeurs possédant un passeport mauricien se placeront automatiquement dans la famille des joueurs mauriciens, alors que les détenteurs de deux passeports, devront choisir leur camp dès le départ… sans possibilité de retour même si leur cœur balance fort.

Par souci d’éthique et de transparence, les organisateurs ont confié la mission d’arbitrage à un comité indépendant, car « nous ne pouvons prétendre juger en étant organisateur », a soutenu Vincent Portugal.

C’est à ce comité d’arbitrage qu’est revenu de définir les règles de la Driver Cup « en nous réservant le droit d’examiner les handicaps de chaque joueur sur la base d’un nouveau système de classement Driver Cup», soulignait Luc Bax, capitaine des joueurs mauriciens. « Et ceux pour lesquels il ne sera pas possible de retracer leur niveau de jeu, il leur sera néanmoins possible de jouer, mais pas de se qualifier », a rebondi Vincent Portugal.

De gauche à droite : Prashane Gokhool d’Ascentia Partners, Brian Burns de Car Connexion, Rémy Mabillon de Necker Gestion privée, Guillaume Passebecq de Bank One, les principaux sponsors et Vincent Portugal, organisateur de la Driver Cup

Entre 700 et 800 joueurs attendus

Pour prétendre y participer, il suffit de s’inscrire au moins à un tournoi sur les dix qualificatifs. Sachant qu’ils présenteront tous le même format, avec un départ pour les joueurs en même temps, qui seront réunis autour d’un lunch après les qualifications. Séduits par le caractère novateur de l’événement Bank One, Necker gestion privée et Ascentia Partners, se sont positionnés comme principaux sponsors, ainsi que Car Connexion, unique caution automobile de l’évènement. Parmi les partenaires, c’est à Kusmi Tea que reviendra la tâche de rebooster les énergies et d’assouvir les soifs des participants avec les breuvages de la marque sur les tournois. Tous les ingédients sont donc réunis pour ravir les amateurs de la petite balle blanche ainsi que les passionnés de belles cylindrées pour accompagner ce nouvel évènement qui ambitionne de devenir le must des tournois golfiques amateurs.

Pour s’inscrire en ligne : www.mast-mu.com

Commentaires Facebook

Donnez votre Avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous devriez lire aussi

Malgrè des adeptes, le parapente ne se professionnalise pas

Dans le ciel mauricien, ils sont une vingtaine