20.5 C
Île Maurice
mardi, mai 17, 2022

La nouvelle scène littéraire mauricienne en ébullition

La nouvelle scène littéraire mauricienne en ébullition

L’année 2021 n’aura pas épargné les valeureuses maisons d’édition mauriciennes. Celles-ci continuent pourtant d’œuvrer à mettre en lumière les talents littéraires locaux. Et cela tombe à pic. En effet, au cours de ces trois derniers mois, nous avons été gâtés. Pas moins de trois prix littéraires d’envergure ont été décernés à des auteurs mauriciens. De plus, les heureux lauréats sont tous des auteurs émergeants jusqu’ici peu connus du grand public. Place aux présentations. 

La poésie contemporaine à l’honneur

François Vinson a obtenu le prix de l’Atelier Littéraire

Tout a commencé lors de la première édition du Festival du livre de Trou d’Eau Douce qui s’est tenue en octobre dernier. C’est François Vinson qui a obtenu le fameux Prix de l’Atelier Littéraire. Evoluant en tant que copywriter pour l’agence de publicité Circus!, ce mauricien a séduit les membres du jury par ses poèmes à la fois originaux et profonds. Caractérisés par une absence de ponctuation et de majuscules, les Poèmes rupestres auraient de quoi faire sursauter les puristes. Vers libres, poèmes sans nom, absence de rimes. Des choix risqués qu’a choisi de faire François Vinson et qui se sont avérés gagnants. Le poète nous entraîne dans son univers imagé, riche en couleurs, où les mots sont rois. On y découvre vingt-cinq poèmes où la sensibilité de celui qui les a écrits est palpable. Le poète nous montre également ses talents de conteur à travers une narration soignée et enchanteresse. Le recueil n’est pas encore paru mais Poèmes rupestres est un titre à retenir.

De Trou d’Eau Douce à Riambel

Priya Hein a été récompensée pour son roman Riambel.

À peine deux semaines après le Festival du livre de Trou d’Eau Douce, c’est à la municipalité de Rose-Hill que s’est déroulée la cérémonie de remise du Prix Jean Fanchette. Du beau monde était présent pour l’occasion. Présidée par nul autre que Jean-Marie Gustave Le Clézio, Prix Nobel de littérature 2008, la soirée a été marquée par la consécration de Priya Hein, récompensée pour son roman Riambel. Les membres du jury ont été convaincus par l’originalité du travail de l’auteure. Celle-ci nous avait jusqu’ici habitué à des livres destinés au jeune public. En sortant de sa zone de confort, Priya Hein a pu toucher un lectorat plus large. Riambel a été écrit en anglais puis traduit en français par Haddiyyah Tegally avant soumission du manuscrit. Ecrit en réaction à l’assassinat de George Floyd en 2020 le roman évoque les descendants d’esclaves et la vie dans les quartiers défavorisés de Riambel. Priya Hein a fait le choix de se libérer de toute contrainte de style en écrivant librement d’où le caractère singulier de son œuvre. Sortie prévue courant 2022 aux Editions Globe. Encore un peu de patience.

Sharon Paul, le nouveau prodige de la littérature mauricienne

Sharon Paul, auteure du roman Le cantique du rasta, qui vient de remporter le Prix Indianocéanie 2021.

Jamais deux sans trois ! Après les succès respectifs de François Vinson et de Priya Hein, la belle surprise de cette fin d’année, c’est le triomphe de Sharon Paul et de son premier roman Le cantique du rasta. Le livre vient de remporter le Prix Indianocéanie 2021. Une réussite impressionnante pour un premier roman. Mais rien d’étonnant lorsque l’on sait que Sharon Paul est allée à la bonne école. En effet, elle a eu pour enseignante Davina Ittoo qui avait elle aussi reçu le Prix Indianocéanie en 2019 pour son roman Misère. À  travers le parcours du personnage fictif de Nas, Le cantique du rasta plonge le lecteur dans les années Kaya, de son ascension, en passant par sa consécration jusqu’à sa triste mort. Bien que n’ayant que sept ans à l’époque de la tragédie qui a touché l’icône du seggae, Sharon Paul écrit avec beaucoup de justesse sur cette période trouble qu’a connue notre pays. La jeune romancière révèle que sa volonté d’écrire sur Kaya relève de son admiration personnelle de l’artiste. Elle s’explique : « j’ai d’abord été touchée par ses chansons les plus connues mais ensuite je me suis intéressée aux autres. La portée philosophique de ses textes est extraordinaire. Kaya peut être vu comme un véritable prophète. Le cantique du rasta donne la parole à toutes ces personnes oubliées, à tous ceux qui ont été touchés par les textes de Kaya, aux minorités, à tous ceux qui se sont retrouvés dans la musique du chanteur. L’écriture est directe, rythmée et sans fioriture. Le roman a été publié par les Editions de l’Atelier des Nomades. Il est à retrouver en librairie dès à présent.

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

SUIVEZ-NOUS

20,494FansJ'aime
468SuiveursSuivre
427SuiveursSuivre
186AbonnésS'abonner

PUB

- Advertisement -spot_img

DERNIERS ARTICLES