L’arrivée récente de Volvo dans le paysage automobile mauricien contenait la promesse d’un renouvellement du secteur “premium”. Avec sa berline S60, le constructeur suédois propose effectivement une alternative séduisante et convaincante aux modèles concurrents les plus appréciés à Maurice.

Au premier regard, l’attrait de la Volvo S 60 est évident. Presque magnétique ! Sa ligne fluide et agressive, ainsi que ses proportions élégantes captent immédiatement l’attention. Dans sa version R-Design (la plus complète), l’attraction est encore accrue par une calandre à la trame horizontale et fine, du plus bel effet, par une jupe avant qui annonce les qualités dynamiques de la belle nordique, par deux sorties d’échappement, de forme carrée et par de superbes jantes de 19,5 pouces, soulignant la sportivité de cette élégante berline.

Au cours de notre essai, nombreux seront d’ailleurs les curieux qui manifesteront leur intérêt et leur attirance pour ce modèle, encore peu connu ici…

Dans l’habitacle, aucune faute de goût. L’ambiance semble dictée par trois maîtres-mots : sobriété, confort et sécurité. La qualité des matériaux est irréproachable, les finitions excellentes et l’ergonomie particulièrement réussie. Dans cette version R-Design, les sièges en cuir pleine fleur (traitement Nappa) sont aussi enveloppants que des baquets de rallye et dotés d’un système de mémorisation de positions.

Comme il est désormais d’usage dans ce segment, la console centrale est occupée par l’écran du système de gestion et de communication. Le petit volant sport reçoit les commandes de nombreuses fonctions, dont une commande vocale qui permet d’intervenir sur plusieurs paramètres (dont la climatisation), sans avoir à porter le regard sur l’écran central…

L’ADN Volvo

Si le volume du coffre est généreux, il reste dans les standards de la catégorie. Quant aux places arrière, elles sont évidemment confortables, mais pâtissent des dimensions généreuses du tunnel de transmission, qui vient ainsi réduire l’habitabilité de cet espace, que l’on réservera, de préférence, à deux adultes et un enfant..

Sur route, le bloc-moteur 2L, de 254 chevaux, secondé par une boîte auto à 8 vitesses, se montre disponible à tous les régimes. Souple et discret en ville et en mode confort, il se révèle vite trés dynamique quand on monte dans les tours. Et lorsque l’on tourne la molette en mode sport, suspension rigidifiée et freinage durci, la transformation est presque radicale… la belle berline se métamorphose en un magnifique jouet, nerveux et puissant, mais toujours sécurisant.

Car la S 60 a bien, dans ses chromosomes, l’ADN de toutes les Volvo qui l’ont précédée : la sécurité y est donc une vertu cardinale. La liste des assistances à la conduite (toutes déconnectables) est donc particulièrement copieuse. On retiendra le “Road Sing Information”, qui enregistre les injonctions dictées par les paneaux de signalisation et qui alerte le conducteur en cas de dépassement de la vitesse maximale autorisée, et le “Lane keeping aid”, qui, par une résistance du volant, incite le conducteur à garder sa gauche, en cas de dépassement de la ligne blanche.

Réputé pour ses breaks et, plus récemment, pour ses SUV, Volvo démontre donc, avec la S 60, sa capacité à produire une voiture qui puisse, tout aussi bien, servir de berline familiale, que de véhicule statutaire, tout en offrant la possibilité de vivre, à tout moment, de réelles sensations!

Commentaires Facebook

Donnez votre Avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous devriez lire aussi

Le secteur automobile touché de plein fouet

Comme l’ensemble des secteurs d’activité, l’industrie automobile est