18.1 C
Île Maurice
samedi, septembre 24, 2022

Les jeux du corps sont-ils des jeux de l’esprit ?

Les jeux du corps sont-ils des jeux de l’esprit ?

Maurice est un territoire privilégié qui invite à tant de sports ! Sa géographie et son climat en font une destination de rêve pour les sportifs pro ou amateurs. Sous le ciel tropical, le corps peut exulter. Sur la mer et les terrains si variés de l’île, le corps peut s’adonner à toutes, ou presque, des activités sportives inventées par le cerveau humain… Septembre, la rentrée, c’est le bon moment pour parler du sport à Maurice !

Nul doute qu’on peut faire du sport sans cerveau (on ne citera personne !). En revanche, difficile d’imaginer le sport sans corps. Si l’épreuve du corps est donc le point de départ de la notion de sport, l’esprit humain cependant la pense et la transforme sans cesse, et de mille manières : invention de nouveaux jeux, lieux, équipements, de nouvelles compétitions, activités, règles, technologies, méthodes… Connaissez-vous le kayak-polo, hybride de kayak, water-polo, handball et basket, né dans les années 70 ? Savez-vous qu’on peut se muscler sans sport grâce à l’électrostimulation ?

Sport, Corps, Loisir

Quoi qu’il en soit, le sport est clairement lié au loisir, ce temps qu’une société évoluée et structurée peut consacrer à une activité non contrainte. Les Grecs, on le sait, magnifiaient le sport au sein de la vie de la cité. Néanmoins, les historiens estiment que le sport est né en Égypte qui offre, dès le IIIe millénaire avant notre ère, de nombreuses images de scènes sportives, de lutte ou de concours de tir à l’arc. Quant aux Romains, ils ont peut-être créé le sport moderne avec ses spectacles de masse. S’il faut conclure, on avancera que le modèle gréco-latin du sport, tant dans sa pratique que dans son imaginaire, est celui qui s’est étendu à présent à toute la planète…

Au-delà de la source historique, on peut s’amuser à en évoquer la source psychologique. Quels désirs mettent en action l’envie ou le besoin de sport ? Le narcissisme du corps parfait ? La statuaire grecque – le fameux Discobole ! – expose à l’envi la beauté du corps athlétique. La santé ? L’holistique « mens sana in corpore sano » des Latins reste d’actualité !… Le ludisme ? Dans les sports collectifs, joie et plaisir accompagnent l’exploit physique. La mégalomanie ? Désirer être reconnu le plus puissant au monde ne s’y apparente-t-il pas, singulièrement à l’ère médiatique globale ?

Le corps, objet central de l’activité sportive, ne semble donc pas être une simple machine à performance dont le seul but serait de valider à l’infini une invention collective appelée « Sport ». On pourrait le croire en constatant les interventions de la science pour en développer toujours plus loin, plus haut, plus vite, sa puissance. Cependant, le corps athlétique, au-delà de sa machinerie physique, est largement une vue de l’esprit qui s’en mêle pour le meilleur et pour le pire ! Il est source de fantasmes de déité, de critères esthétiques, de références iconiques, de modes vestimentaires, d’institutions publiques et privées, de fables extra-sportives et d’industries sur lesquels s’est bâti un écosystème psycho-socio-économique complexe aux ramifications locales et planétaires, aux sous-ensembles multiples et divers… Maurice, malgré ses séductions spécifiques, est une réplique tropicaloccidentale de cet écosystème tentaculaire mais haut en couleurs.

Le sport à Maurice

Il y a mille manières de classifier l’ensemble Sport à Maurice. On se limitera à 4 dichotomies qui permettront d’être à peu près exhaustif sur le sujet.

Sport élitaire/Sport populaire.

De ce point de vue, l’influence britannique est sans doute pour beaucoup dans le fort développement des deux passions mauriciennes parallèles pour le golf et le football alors qu’on peut imaginer que l’influence française et son idéologie égalitaire est incarnée dans la pétanque ou le cyclisme sur route, tous deux considérés comme populaires.

L’île Maurice, au troisième rang mondial pour la pratique du golf, possède dix parcours de golf 18 trous et trois parcours de golf 9 trous (un quatrième bientôt à Azuri), dont certains parmi les meilleurs au monde où des tournois internationaux sont organisés tout au long de l’année.

Quant au football, c’est une histoire étrange qui se joue ici. Les Mauriciens le vivent depuis toujours avec ferveur à travers les aventures de la Premier League anglaise, autrefois l’oreille collée à la BBC, puis lors des retransmissions TV satellitaires mais ils dédaignent malheureusement le foot local même s’il est courant de le voir pratiqué de façon informelle sur les terrains disséminés dans toute l’île ! Et de nombreuses compagnies (CitySport, Vivo Energy…) ont leurs propres équipes qui s’affrontent fréquemment en tournois.

Le yachting, tellement british et exclusif, s’incarne dans le Grand Bay Yacht Club mais les régates de pirogues de pêcheurs sont fréquentes et très prisées des tidimounn qui peuvent aussi apprendre à naviguer près du Morne, au club de voile Ti Regate.

Le sport hippique possède également deux faces : les classes aisées le pratiquent dans les nombreux centres équestres de l’île quand les classes populaires le vivront par procuration dans le turf, si créateur de passions !

Pour certains événements, l’engouement des Mauriciens va au-delà des clivages sociaux. Lors des JIOI, par exemple, c’est la nation toute entière qui vibre pour ses équipes…

Activités sportives/Commerce du sport.

À Maurice, on ne compte plus les activités sportives pratiquées par les amateurs et les sportifs de haut niveau ! Il faut dire qu’elles sont stimulées par les trois domaines exceptionnels de l’île : terre, mer, air. Gros succès, toutes classes confondues, des trails ou des courses cyclistes mais il y a tant d’autres moyens de bouger son corps ! L’athlétisme a un écrin de rêve depuis les derniers JIOI : le Côte d’Or National Sports Complex. Sports de salle, individuels ou collectifs, ne sont pas en reste : padel (la dernière passion mauricienne), squash, badminton, tennis de table, musculation, fitness, sport en gymnase avec les volley, basket et handball, et toutes formes d’arts martiaux. Et le tennis se joue sur des dizaines de courts répartis dans l’île… Pour les enfants, il existe des clubs multidisciplinaires tels que le Moka Rangers Sports Club, où l’on peut même faire de l’escrime ou du tir à l’arc, lui-même très développé chez les adultes dans divers clubs d’archers !

Plongée, surf, ski nautique, pêche au gros, voile, planche à voile, kayak, kite surf, canyoning et stand-up paddle s’expriment sur les impressionnants plans d’eau de mer ou d’eau douce.

Si le corps n’est pas comblé sur terre ou en mer, il lui est toujours possible de s’envoyer en l’air. À Maurice, on peut pratiquer le parapente, l’ULM, le parachute ascensionnel et le saut en parachute (accompagné ou pas).

Pour satisfaire cette demande sportive, une large offre commerciale se développe sans cesse : les marques internationales de vêtements et d’équipements pour toutes les disciplines sont représentées dans les malls commerciaux ou des boutiques parfaitement achalandées, de plus en plus de salles de fitness éclosent dans toute l’île et les voiliers mêmes ont leurs courtiers, magasins d’accessoires, lieux d’hivernage…

Institutions sportives privées/publiques.

L’État, comme les sociétés privées, rivalisent d’initiatives pour promouvoir le sport à Maurice mais élaborent aussi beaucoup de partenariats privés-publics.

L’intitulé même du ministère de l’Autonomisation de la Jeunesse, des Sports et des Loisirs marque une ambition au-delà des simples exploits sportifs. À cet effet, il nomme le Mauritius Sports Council pour déployer ses actions, parmi lesquelles on notera l’intéressant Active Mauritius pour promouvoir une culture nationale du sport, de la santé et du bien-être physique à tous les âges.

Les compagnies privées sont des soutiens essentiels de gros événements sportifs. On citera le Ferney Trail du groupe CIEL depuis 2008 ou le fameux Moka Trail du groupe ENL qui fêtera ses 10 ans cette année. Les banques aiment à sponsoriser généreusement le golf et ont, de ce fait, un fort impact économique dans le pays : la MCB et son MCB Tour Championship Mauritius ; AfrAsia Bank voit même au-delà de l’AfrAsia Bank Mauritius Open en créant une école de golf pour les enfants mauriciens. Mauritius Telecom a eu une idée de génie en implantant des MUGA dans différents villages de l’île : ces complexes sportifs et wellness pour les familles, des plus petits aux plus âgés ou à mobilité réduite, connaissent un énorme succès. Les compagnies d’assurances, elles, ont une prédilection énergique pour l’organisation de tournois de tennis : du MUA Tennis Open au Swan Tennis Open qui verra sa 16e édition en octobre 2022. Quant aux Kitesurfers, ils s’éclatent, entre autres, au Red Bull Wind Riders !

Les partenariats interétatiques sont aussi de cette histoire du sport mauricien : la Chine a participé financièrement à la création du complexe de Côte d’Or. L’ambassade de France promeut des athlètes mauriciens dans l’objectif des Jeux de 2024 à Paris…

Sport de haut niveau/sport amateur.

On l’a vu, le sport mauricien emballe les amateurs de tout poil mais il est aussi officiellement organisé selon des normes internationales. Beaucoup de fédérations sportives régissent le sport et certaines brillent par leurs résultats en compétitions internationales ! 

Avant tout, il faut rendre hommage aux fédérations handisports et surtout à leurs athlètes de haut niveau parmi lesquels Noemi Alphonse, Anaïs Angeline, Brandy Perrine, Roberto Michel, Tessa Perrine, Denovan Rabaye, Brigila Clair et autres Trinity Telvave !

Les sportifs mauriciens sont revenus des Jeux du Commonwealth avec de bons résultats ( 3 médailles d’argent et 2 de bronze, en haltérophilie féminine, boxe et judo) qui en présagent encore aux JO 2024 à Paris. Le rugby féminin mauricien est de classe internationale et commençait un belle chasse aux médailles en février dans un tournoi entre 6 nations africaines. Olivier Lafleur est champion du monde assaut en boxe française depuis juillet ! Les hommes brillent à l’international en boxe thaï, les femmes en cyclisme. Des archers mauriciens participent aux compétitions internationales… Caroline Mamet s’est fait remarquer à l’étranger par ses résultats en escrime… En sports nautiques, les championnats Open Afrique-Moyen-Orient viennent d’ouvrir à Maurice même où, entre autres, la quadricolore Julie Paturau sera en passe de se qualifier en Kitefoil pour les JO de Paris 2024.

Les compétitions organisées par des institutions privées se hissent aussi au plus haut niveau. Le Necker Mauritius Open organisé au RM Club reçoit le gratin du squash mondial. Les Open de Golf à Maurice attirent les meilleurs golfeurs de la planète. Dernier engouement en date, le Kitesurf promu par C Resorts a reçu les champions du monde de sa discipline pour faire des démonstrations spectaculaires d’un sport qui finira par imposer à l’île des compétitions au plus haut niveau…

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

SUIVEZ-NOUS

20,494FansJ'aime
468SuiveursSuivre
426SuiveursSuivre
186AbonnésS'abonner

PUB

- Advertisement -spot_img

DERNIERS ARTICLES