Le trio art, nature et culture est le concept fondateur de ce festival qui se tiendra les 23 et 24 août prochains au Green Village de Coteau Raffin, au Morne. Si l’essentiel de l’offre est délivré durant ces deux jours, l’évènement intègre dans sa seconde édition, un Off qui démarre dès le week-end précédent. 

Plus de quarante artistes sont attendus sur les deux scènes du Green Village. De nombreux Mauriciens, mais aussi des artistes des îles voisines, d’Inde et d’Europe, augurant d’un mélange de tendances et de sons susceptibles de cueillir le public, par la (bonne) surprise. Pour exemple, en guise de coup d’envoi de l’évènement, la création originale de la danseuse indienne Pukmini Chatterjee, avec les Frères Joseph, sonne comme une promesse d’exploration de styles issus des deux continents indien et africain

Davy Sicard, l’un des invités réunionnais

De l’ultra qualitatif musical

Puis, sans entrer dans l’exhaustivité, la tête d’affiche musicale de la soirée du 23 n’est autre que l’ultra populaire Désiré François & Cassiya qui fera entendre, entre autres, «Le Morne», morceau emblématique de son répertoire… Comme un véritable clin d’œil à l’instant. Parmi les artistes qui se produiront cette même soirée, citons aussi le Réunionnais Davy Sicard, ou encore, le groupe mauricien Mystic Revolution du Morne qui partagera avec le public son nouvel album. La soirée du 24 sera, elle, introduite par une session de séga tipik pour aboutir sur la Carte blanche donnée à Kersley Sham, batteur-percussionniste et créateur de BOOMSHAK, un collectif réunissant des musiciens d’horizons différents qu’il a fondé entre Maurice et la France, sa double nationalité n’y étant pas étrangère. Sa Carte blanche du soir a prévu de rassembler sur un concept alliant électro et musiques de l’océan Indien, baptisé ELECTROOTS. On pourra applaudir Ras Natty Baby, Menwar et sa fille Sarah Honoré, le groupe mauricien de seggae-reggae OSB Crew, les Rodriguais Sakili, et en marge, un duo de saxophonistes formé par l’Italien Gianni Denitto et l’excellentissime mauricien Philippe Thomas qui laisse présager du grandiose !!

Au titre des performances artistiques plastiques et dans la veine du respect de l’environnement, érigé comme concept phare de Nou le Morne, la Française Elise Morin commencera en amont du festival, la réalisation d’une sculpture faite de vieux CD. « WasteLandscape », une déclinaison de paysages artificiels vallonnés, sera, une fois terminée visible sur le site du Green Village. L’Espagnole Fatima Martin est à base de la structure installée en bambou à l’entrée du Green Village, alors que la Suisse Katja Loher proposera une installation vidéo visant la conscientisation sur le péril encouru par les abeilles, sous le slogan « Bee aware ». Sans oublier la jeune mauricienne, Daphné Doomun, marraine artistique 2019 et qui offre à l’ONG ADM le visuel qu’elle a créé pour cette seconde édition.

En « off » du festival, la campagne « Say no to plastic »

« Say no to plastic » en « off » du festival

Le festival étant aussi nature, son « Fun Run » et le Trail de la liberté, évènement partenaire organisé par Rando Trail & Nature et Yanature, démarreront de l’Embrasure pour s’engager sur le chassé du Petit Morne, exceptionnellement ouvert le 24 août. 100% du fruit des inscriptions à ces deux courses seront ensuite reversés à l’ONG ADM. Enfin, Nou le Morne qui veut porter haut les couleurs d’un environnement réhabilité et propre lance son Off le week-end du 17 et 18. Il s’articule autour de l’embellissement du village du Morne  – avec l’Espagnol Okuda, la Mauricienne Joshila Dhaby et le collectif local LaKaz d’Art – et de la campagne « Say no to plastic ». Cette dernière s’articule autour d’un “plogging” – course et ramassage de déchets -, animé par Yann de Maroussem de Yanature et d’une vaste opération de chasse au plastique autour du Morne. En complément, sont prévues des activités nautiques gratuites au Morne, pour sensibiliser sur la fragilité du milieu marin. Tentés par cette alléchante programmation? Après avoir démarré leur vente en ligne, les billets sont désormais disponibles dans les boutiques Marideal, au My Pop up Store, The Market Place et Vanilla Village.

Plus d’infos sur www.noulemorne.mu/programmation/

Commentaires Facebook

Donnez votre Avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous devriez lire aussi

Une simultanéité de « CONVERSATIONS »

Attendue comme évènement artistique majeur de l’année, l’exposition