Jadis construite sur le châssis de la classe A, la CLA a pris son autonomie et profite, aujourd’hui, d’une structure qui lui est propre. Et avec la nouvelle CLA 180, Mercedes démontre que l’on peut disposer d’un véhicule haut de gamme de cylindrée raisonnable, émettant relativement peu de CO2 et à la consommation limitée. Une berline de prestige responsable. 

Avec son profil élancé de coupé, sa calandre agressive et ses redans, admirablement dessinés sur le capot, la CLA 180 profite d’une ligne fluide, dynamique et, pour tout dire, particulièrement flatteuse. Aussi, l’annonce de la cylindrée modeste de son bloc moteur (1332 cc), même adossée à un turbocompresseur, peut-elle provoquer le doute… Pourtant, à la conduite, la CLA 180 n’est jamais prise en défaut. Ses 136 chevaux n’en font évidemment pas une bête de circuit mais lui permettent tout de même de se montrer vivante et, en mode “Sport”, tout à fait joueuse! On remarquera, d’ailleurs, que ce mode sportif s’accompagne d’une modification de la sonorité, qui devient plus rauque… plus sexy qu’en mode “confort”. Voiture polyvalente, la CLA 180 peut donc aussi bien s’adapter à une conduite souple et tranquille qu’à une petite poussée d’adrénaline… d’autant que toutes les assistances à la conduite procurent une sécurité sans faille. La boîte de transmission, en mode automatique, se montre fluide, et franchement réactive en utilisant les “palettes” au volant.

“Progressive Line” ou siglée AMG

On notera également que, grâce au nouveau dessin des optiques arrières, le coffre a gagné en volume.

Proposée en deux versions, la “Progressive Line” (le modèle de notre essai) ou siglée AMG, la CLA 180 offre un niveau de finition tout à fait conforme à l’image de la marque. Certes, les sièges, disponibles en gris anthracite ou beige, ne sont pas en cuir (en Progressive Line), mais d’un niveau de qualité et de confort tout à fait convaincant. Nous avons particulièrement apprécié la rallonge du siège conducteur, offrant une bien meilleure position pour les jambes, les nombreux ports USB et, bien sûr, le système numérique.

Ici, pas de console centrale, mais une longue planche de bord qui intègre le tableau de bord et se prolonge presque jusque devant le passager avant… De prime abord, cela peut paraître déconcertant et donner l’impression de masquer une bonne partie de la vue sur la route. Une fois installé au volant, on constate que cette disposition ne nuit aucunement à la visiblité et, même, qu’elle se révèle particulièrement plaisante et facile à manier.

On ne détaillera pas, ici, la liste des équipements. Qu’il nous suffise de dire que nous n’avons remarqué aucune lacune. La CLA 180, en plus de caméras et senseurs, est dotée de la technologie Parc Assist, qui permet au véhicule d’effectuer lui-même le créneau de stationnement… gadget sympathique. D’aucuns regretteront peut-être que les sièges ne soient pas électriques. Cela fait sans doute partie des petites concessions permettant de proposer la CLA 180 à un prix compétitif…

Commentaires Facebook

Donnez votre Avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous devriez lire aussi

Le charme nordique de la Volvo S 60

L’arrivée récente de Volvo dans le paysage automobile