16.4 C
Île Maurice
dimanche, juillet 21, 2024

ODHIR : un service de pointe !

Rencontre avec le docteur Suren Budhan, directeur du nouveau département ODHIR – Obésité, Diabète, Hypertension, Insuffisances Rénales – de la Clinique Mauricienne à Réduit, dédié à la prise en charge desdites maladies métaboliques.
Delphine Raimond

Trois décennies de collaboration unissent le Dr Budhan, fort de nombreuses années d’exercice à La Réunion, et l’éminent professeur français Philippe Froguel*, porteur d’une grande découverte médicale servant les suivi et traitement personnalisés du diabète à Maurice. En 2015, des travaux de recherche sur l’île sœur conduisaient à l’identification de plusieurs gènes, dont quatre liés à l’insuffisance rénale, deux au diabète, un à l’obésité, un aux calculs rénaux. « Grâce à cette expertise associant une approche de médecine de précision et des études menées sur la population multiethnique réunionnaise, nous abordons le cas de Maurice avec une meilleure compréhension », me livre le Dr Budhan.

Innovante dans bien des domaines, la Clinique Mauricienne (en grande rénovation) veut rendre l’actuelle technologie médicale accessible à la population. L’unité ODHIR, composée d’une équipe pluridisciplinaire de médecins, diététiciens, infirmiers et autres experts en complications rénales et cardio-vasculaires, se dotera d’une plateforme permettant aux praticiens locaux d’accéder, via la télémédecine, à l’expertise de pointe du service PreciDIAB de Lille. Un transfert technologique est envisagé, avec une prise en charge financière des diagnostics génétiques par la plateforme lilloise de génomique, dirigée par le Dr Amélie Bonnefond. Les professionnels de santé, en particulier les médecins, seront également formés à cette approche innovante. « Nous utiliserons les technologies pour suivre les patients et améliorer les autosoins, à l’aide de dispositifs connectés déjà disponibles », poursuit le docteur.
Si les consultations en présentiel sont effectives, l’équipe attend la mise en place définitive du service (qui serait opérationnel dès janvier) pour étendre ses activités, notamment dans la recherche.

* Professeur à l’université de Lille et à l’Imperial College de Londres. Médecin et enseignant-chercheur spécialisé en endocrinologie, biologie moléculaire et génétique.

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

SUIVEZ-NOUS

20,998FansJ'aime
468SuiveursSuivre
420SuiveursSuivre
186AbonnésS'abonner

PUB

- Advertisement -spot_img

DERNIERS ARTICLES