La révolution numérique est en marche dans le paysage bancaire mauricien. Un domaine en pleine mutation dans lequel les banques doivent constamment relever les défis en rendant accessibles les services financiers les plus courants à leurs clients. L’observateur économique, Pierre Dinan, nous livre son observation sur les services bancaires en ligne qui gagnent du terrain et partage sa vision de la banque de demain.

Pour Pierre Dinan, l’e-banking peut jouer un rôle essentiel dans le secteur bancaire. « Je suis en faveur de de la croissance de l’e-banking à Maurice. Cela suppose qu’il y a une connaissance d’une partie des usagers de la banque à manipuler les opérations bancaires via leur écran d’ordinateur ou leur téléphone mobile. Mais, il faut quand même souligner qu’il y a deux catégories de personnes qui sont défavorisées face à l’usage de l’Internet banking à Maurice : les personnes âgées et les pauvres du numérique », soutient-il.

Selon Pierre Dinan, il y a un effort à faire afin de réduire la fracture numérique existante à Maurice. « Il existe une fracture numérique importante et il y a encore une bonne partie de la population qui n’a pas accès à Internet et ne peut donc pas bénéficier de ce service », déplore-il. L’économiste salue, néanmoins, la rapidité et la praticité des services en ligne qui réduisent les déplacements dans les agences bancaires. Pierre Dinan est également d’avis qu’il est important de maintenir la relation client. « Le client doit pouvoir parler à son conseiller bancaire, s’informer et se faire conseiller. D’ailleurs, peu importe qu’on soit un client lambda ou un client fortuné, chacun doit pouvoir bénéficier du même traitement ».

Encourager l’usage de l’Internet Banking

Notre interlocuteur estime que pour qu’il y ait une meilleure pénétration de l’Internet Banking à Maurice, il faut encourager son utilisation. Pour cela, l’accès à Internet doit être démocratisé et accessible à tous. « Il doit y avoir un moyen pour contourner ce problème. Je pense qu’il doit y avoir plus de succursales bancaires à Maurice. Cela permettra à la population d’avoir des rencontres personnalisées avec un conseiller bancaire. Les progrès technologiques ne font pas tout. L’aspect humain a toute son importance dans la progression de l’e-banking à Maurice ».

La vision de Pierre Dinan sur la banque de demain est celle d’une banque accueillante où les services seront encore plus accessibles et permettront aux clients d’avoir un gain de temps important. « Une banque où le client bénéficie de conseil et tout type de renseignement relatif à son compte. Pour cela, la relation client doit être étoffée et être disponible pour un particulier tout comme pour grand compte. Chacun doit bénéficier du même traitement, être conseillé valablement ».

Pour l’économiste, les banques doivent tenir en compte des exigences et demandes de leur clientèle et évoluer vers un nouvel équilibre pour apporter le meilleur aux clients. « La relation humaine demeure la clef de la relation client, d’où l’importance de la disponibilité des banquiers et de la personnalisation des services proposés. »

Pierre Dinan, économiste: « La banque de demain doit être accueillante où les services seront encore plus accessibles »

Commentaires Facebook

Donnez votre Avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous devriez lire aussi

La réussite économique reste une valeur essentielle

Le cliché a la peau dure, selon lequel