En ce début d’année 2021, l’heure est aux bonnes résolutions. Est venu le temps de prendre soin de soi. Alors c’est parti ! On vous donne quelques clés dans ce dossier spécial développement personnel et on commence avec cette information bien utile : six critères seraient essentiels à notre bien-être psychologique : l’auto-acceptation, le contrôle de ce qui nous entoure, des relations positives avec les autres, l’autonomie, la croissance personnelle, et le projet de vie, selon la psychologue Carol Ryff. Mais alors, c’est quoi la clé du bonheur, et comment trouver une paix intérieure ?

Parfois la course au bonheur semble être le but ultime, comme une fin en soi dans nos vies d’individus civilisés. Que ce soit au travail, dans la vie privée, amoureuse, amicale ou familiale, les burnouts et les dépressions semblent déferler comme une marée noire dans nos vies.  En effet, l’OMS recense plus de 300 millions de personnes dans le monde souffrant de dépression, soit une augmentation de plus de 18 % de 2005 à 2015. “Aujourd’hui, Il y a une obligation de s’accomplir, alors qu’avant on n’avait moins d’exigences et de libertés” explique Delphine Leroy, coach et hypnothérapeute. Faut-il comprendre que nos aïeux se contentaient de ce qu’ils avaient, sans chercher plus ? C’est certainement une des raisons qui expliquent aussi ce regain d’intérêt pour les pratiques “wellness” (ou bien-être en Français), et les médecines douces : homéopathie, yoga, hypnose, reiki… etc. Car si le psychique est malmené, c’est tout le corps qui en paie les frais. Si Platon disait déjà : “Les maux du corps sont les maux de l’âme. Ainsi on ne doit pas guérir le corps sans chercher à guérir l’âme”, aujourd’hui, les scientifiques acquiescent avec le philosophe: ils expliquent notamment que l’effet placebo, par exemple, est une preuve réelle de l’influence de la pensée sur la santé. Il existerait donc une vraie continuité entre nos états psychiques et nos états physiques. Mais alors, maintenant que l’on sait cela, que faut-il faire pour être bien dans notre tête et dans notre corps ?

Soigner son âme pour soigner son corps

Si la médecine classique a fait ses preuves, et continue aujourd’hui de soigner, certains préfèrent se tourner vers des médecines douces, ou alternatives. Pour soigner une pathologie légère ou plus grave, pour soulager une douleur persistante, pour soigner une addiction ou encore pour faire la paix avec soi-même… Il existe mille et une raisons qui nous poussent à ouvrir la porte à ces pratiques qui font du bien. Ne reste plus qu’à trouver celle qui nous correspond le mieux.

Laurent, qui pratique des soins énergétiques grâce au reiki et au pranic healing, nous explique que parmi les personnes qu’il reçoit, certaines ont fait le tour des spécialistes de santé, mais leur problème persiste. “Ces personnes, après avoir tout essayé, ont donc tendance à se tourner vers d’autres types de soins, comme le reiki, ajoute-t-il. Aujourd’hui, le wellness a pris une place plus importante dans la vie des gens. Il y a une vraie prise de conscience sur l’importance d’être bien dans sa tête et dans son corps”  explique Laurent.

Ce que l’on peut reprocher à la médecine classique, c’est qu’elle soigne mais ne traite pas la cause”, ajoute-t-il. Pour lui, sa clientèle se développe en grande majorité grâce au bouche à oreille. “Il y a une certaine curiosité qui les pousse à venir me rencontrer” renchérit-il. “Il y a des choses toutes simples à mettre en place pour être heureux. Par exemple, être à l’écoute de son corps. Se reconnecter à la nature en utilisant ses sens : écouter les bruits de ce qui nous entoure, le son de la mer, le bruit du vent dans les arbres, le chant des oiseaux, sentir l’odeur du pain frais le matin, ou tout simplement observer un paysage. Ces expériences, que l’on peut pratiquer chaque jour, nous permettent de nous déconnecter de toutes nos pensées et d’être dans le moment présent”.

Le coaching pour se sentir mieux

Prendre soin de soi, c’est aussi se défaire de certains blocages psychologiques qui peuvent nous empêcher d’avancer sereinement. Les coachs de vie sont de plus en plus prisés afin d’aider à débloquer certaines situations au cours de notre vie. Dans le podcast de développement personnel à succès, Change ma vie, Clotilde Dusoulier donne à ses auditeurs les clés pour se sentir bien. Image de soi, relation aux autres, épanouissement, méditation, état d’esprit, vies intérieures… font partie des multiples thématiques abordées chaque jeudi dans un épisode inédit. On vous le recommande vivement ! www.changemavie.com

Mais alors quelle est la différence entre le coach et le psy ? Nous avons posé la question à Delphine Leroy, coach en ligne et hypnothérapeute : “la psychologie et la psychanalyse sont orientées dans le passé du patient. L’hypnose et le coaching sont des thérapies brèves orientées vers le présent et le futur”. Pour Jacqueline Rocca-Serra, “le psy s’intéresse à la globalité de l’être humain. Le coach de vie lui, aide à atteindre un objectif plus spécifique, à chercher au fond de vous toutes les ressources que vous avez, mais qui sont en sommeil” (interview à lire dans le magazine Entrepreneur’s Breakfast édité par le Centre Esthétique de l’Océan Indien, p.64).

Deux méthodes qui se ressemblent mais dont l’approche diffère. A chacun de voir ce qui lui correspond. Alors le mieux, c’est d’essayer.

Commentaires Facebook

Donnez votre Avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous devriez lire aussi

Nos bonnes adresses bien-être

Pour réaliser ce dossier, nous avons fouillé dans