Le patrimoine récifal de Maurice et des îles de l’océan indien, aussi exceptionnel que fragile, se dégrade petit à petit sous la pression humaine. Les traces laissées par le naufrage du Wakashio dans le plus beau lagon de l’île en sont le triste témoin. C’est dans ce contexte que l’Institut de Recherche pour le Développement (IRD) a lancé le projet PAREO, en partenariat avec Reef Conservation (Maurice) et la Wildlife Conservation Society (Seychelles), destiné à sensibiliser les plus jeunes aux enjeux environnementaux.

Trois îles de la région participent à ce programme: la Réunion, l’île Maurice et les Seychelles. Le projet PAREO (Le Patrimoine Récifal de l’Océan Indien entre nos mains) a été lancé à Maurice en août dernier lors d’une formation dispensée par Reef Conservation à Péreybère. Conduit sur plusieurs phases, ce programme d’éducation à l’environnement s’étend jusqu’à mars 2021 à Maurice, et vise à transmettre aux génération futures les connaissances scientifiques sur les récifs coralliens.

De la science à la société

Pour l’IRD, tisser des liens entre science et société est l’une des missions les plus importantes. Les connaissances acquises par les scientifiques doivent ainsi être transmises à l’Homme afin de mieux comprendre l’environnement dans lequel il vit, et ainsi lui permettre d’avoir les clés pour veiller à sa protection. Avec le projet PAREO, l’IRD vise aussi à reconnecter les enfants aux récifs coralliens pour mieux appréhender leur environnement et adapter leurs comportements. Ce programme éducatif permettra aussi de favoriser la mise en réseau des acteurs locaux pour valoriser le patrimoine.

Plusieurs actions seront menées lors des différentes phases de ce programme éducatif, comme par exemple des interventions avec l’utilisation d’une mallette pédagogique MARECO, un support éducatif ludique qui permet de transmettre des connaissances scientifiques aux enfants de 6 à 12 ans. Elle permet d’aborder divers sujets comme la biodiversité, la chaîne alimentaire et l’utilisation du récif par l’homme, à travers des jeux de cartes et des jeux de rôle. Le projet prévoit aussi de faire intervenir des artistes locaux dans les classes afin d’aborder les problématiques et enjeux liés aux récifs coralliens. Enfin, des ateliers menés en classe seront l’aboutissement de cette démarche d’éducation et de sensibilisation, permettant à l’enfant de devenir un véritable acteur pour l’environnement.

Commentaires Facebook

Donnez votre Avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous devriez lire aussi

The Good Shop, l’entreprise sociale qui dépoussière le marché du seconde main

Créée il y a deux ans, The Good