18.6 C
Île Maurice
lundi, septembre 20, 2021

“Safe at home” : Quand la sécurité domestique devient une norme

Vivre sereinement chez soi, sans se soucier d’un quelconque incident quant à sa sécurité, est devenu une priorité chez grand nombre de Mauriciens qui choisissent de plus en plus de s’équiper de systèmes de protection domestique. Alarme, expanda, caméra de surveillance ou service de gardiennage, on n’est jamais trop prudent pour s’assurer de la sécurité de son domicile. Les entreprises du secteur se font une place sur ce marché émergeant, misant notamment sur les nouvelles technologies pour garantir un service de plus en plus fiable et optimum. 

Maurice a été classé sixième pays le plus sécurisé en Afrique, selon une étude menée par l’institut de sondages américain Gallup en 2018. D’après les statistiques, 78% des individus sondés ont affirmé se sentir en sécurité sur l’île. Des chiffres rassurants pour les habitants de notre île, qui n’hésitent cependant pas à lésiner sur la sécurité de leur habitat. Propriétaires ou locataires, à Maurice, on fait face à un regain d’intérêt pour la sécurité. Et puisque le risque zéro n’existe pas, même dans le sixième pays le plus sécurisé d’Afrique, on veillera à ce que la sécurité soit bien présente. Certains quartiers seraient plus sujets aux cambriolages que d’autres sur notre île, ainsi certains préfèrent anticiper ce risque en prenant toutes les mesures nécessaires pour sécuriser leur domicile et dormir sur leurs deux oreilles.

“Désormais, la sécurité est quelque chose que l’on prend en compte dans son budget mensuel”, Eric Rey, CEO de Brinks Océan Indien

Autrefois considérés comme un bien de luxe, les équipements de sécurité font aujourd’hui partie intégrante du budget des ménages mauriciens.  Cela s’expliquerait d’une part par leur coût, rendu plus accessible par les fournisseurs, mais également par l’émergence d’une classe moyenne et d’une population vieillissante. Ainsi, les habitants, de plus en plus conscients de l’importance de la sécurité résidentielle, optent pour des solutions adaptées et performantes pour équiper leurs maisons : système d’alarme, souvent complété par des caméras de surveillance, le tout relié à un service de télésurveillance et  une patrouille d’intervention 24/7… Mais c’est aussi le bouton panique, à utiliser en cas d’urgence qui fait partie des produits prisés par les Mauriciens. La société américaine Brinks, implantée dans l’Océan Indien depuis plus de trente ans, a été la première à fournir un service d’alarme sous forme d’abonnement pour les particuliers, avec une offre très accessible.

Éric Rey, CEO chez Brinks Océan Indien, confirme cet intérêt grandissant de la part des Mauriciens quant à la sécurité domestique : “la classe moyenne de plus en plus importante à Maurice est maintenant à la recherche de solutions pour sécuriser ses biens personnels. Désormais, la sécurité est quelque chose que l’on prend en compte dans son budget mensuel”, explique-t-il.

Un marché en constante augmentation, puisqu’il était estimé à 2 milliards de roupies en 2010, et serait aujourd’hui, en 2021, soit plus de dix ans après, à plus de 3 milliards de roupies selon Éric Rey. Si cette augmentation laisse présager de belles années pour le secteur de la sécurité, la situation socio-économique du pays reste une variable à prendre en compte. En effet, le niveau de sécurité de l’île est étroitement lié à la conjoncture et à sa stabilité, nous explique le CEO de Brinks. Une chose est sûre, sécuriser sa maison semble être devenu une évidence pour les Mauriciens.

Clôture électrique : prévenir les intrusions malveillantes

Une des offres qui séduit également les acheteurs est la clôture électrique. Bien qu’elle soit principalement achetée par les promotteurs de morcellements ou résidences privées pour protéger leurs villas, les particuliers sont aujourd’hui de plus en plus nombreux à entourer leurs maisons de cet équipement. Avec une clôture électrique, on est certains de dissuader d’autant plus les cambrioleurs de pénétrer dans l’enceinte de sa maison. Au contact de la clôture, un choc électrique (mais inoffensif) est infligé à toute personne essayant de s’y frotter.

De quoi dissuader – même les plus motivés – de pénétrer dans notre jardin. Seculogics fait partie des sociétés leader sur le marché à Maurice proposant ce type de solutions, avec des clôtures commercialisées aux normes sud-africaines. Les produits proposés sont équipés des dernières technologies et permettent d’être reliés à un téléphone mobile afin d’être alertés en cas de coupure des câbles.

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Restez connecté

21,986FansJ'aime
2,944SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner

PUB

- Advertisement -spot_img

DERNIERS ARTICLES