Créée il y a deux ans, The Good Shop est un magasin où l’on peut venir déposer ou acheter vêtements, chaussures, jouets, et même de l’électroménager ou des meubles. Récemment, The Good Shop Repair a vu le jour, et propose désormais de venir faire réparer les objets abîmés, pour soi-même ou pour donner à l’ONG. Un concept qui promeut l’économie circulaire tout en favorisant la réinsertion professionnelle.

L’heure est au tri et au grand rangement dans ses placards. Mais aussi au zéro déchet et au recyclage. Pas de panique, vous n’aurez plus d’inquiétude à avoir à l’idée de vous débarrasser de vos piles de vêtements oubliés depuis des années. Ils trouveront une seconde vie et feront des heureux grâce à The Good Shop. Créée il y a deux ans, l’ONG a ouvert deux magasins de seconde main, à Curepipe et à Calebasses. En venant déposer vos vieux vêtements, objets, jouets, et même petit électroménager et meubles, vous contribuerez à l’économie circulaire et participerez au fonctionnement d’une entreprise sociale. Car The Good Shop travaille en partenariat avec diverses ONG et vient en aide aux familles dans le besoin. Elle emploie également des personnes qui rencontrent des difficultés à intégrer le monde professionnel.

“Créer de la richesse avec des vieux objets”

The Good Shop aurait pu s’arrêter là, mais c’était sans compter sur Victoria Desvaux et Priya Ramkissoon, qui ont eu l’idée de créer il y a quelques mois l’entité The Good Shop Repair, rattachée à l’ONG The Good Shop. Complètement séduites par l’initiative de The Good Shop, ces deux femmes ont voulu faire partie de l’aventure en proposant de collecter et réparer les objets et vêtements abîmés afin de leur donner une seconde vie.

Au magasin (The Good Shop), il y avait beaucoup d’objets qu’on recevait qui étaient juste un peu abîmés et qu’on ne pouvait donc pas vendre. C’est comme ça qu’on a eu l’idée de créer The Good Shop Repair. On répare ces objets abîmés dans notre atelier puis on les met en magasin. Notre atelier est ouvert au public afin d’apporter un côté ludique et éducatif. Cela nous permet de faire de la sensibilisation auprès des gens sur le recyclage et l’économie circulaire, et de démocratiser le marché du seconde main”, explique Victoria Desvaux
.

The Good Shop Repair propose aussi régulièrement des ateliers ouverts au public autour du recyclage des vêtements avec des thématiques variées. En septembre et octobre dernier ont par exemple eu lieu les ateliers “natural dyes” et “repair with embroidery” au Sofap Eco Hub de So’flo, un espace dédié aux acteurs locaux en faveur du développement durable. “A travers ces ateliers, on montre aux gens que l’on peut créer de la richesse avec de vieux objets”, nous confie Victoria Desvaux.

Toujours dans une volonté d’économie circulaire, l’ONG The Good Shop vient de lancer
The Renewal”, une gamme de vêtements confectionnés à partir de tissus découpés sur de vieux vêtement qui étaient irréparables. Il y  a de quoi trouver son bonheur, en magasin ou sur le e-shop thegoodshop.eshops.mu, mais on peut aussi faire des heureux en déposant nos vieux objets dans les magasins The Good Shop.

Commentaires Facebook

Donnez votre Avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous devriez lire aussi

Projet PAREO : un programme éducatif pour sensibiliser les plus jeunes à l’environnement

Le patrimoine récifal de Maurice et des îles