Sur la côte sud-ouest de l’île, le cinq étoiles Héritage Le Telfair qui disposait déjà de beaux atouts n’a cesse de se réinventer depuis sa réouverture en fin d’année dernière. Parmi les nouveautés, un hébergement revisité et un concept bien-être globalisé novateur en font un point de villégiature chaudement recommandé.

L’auriez-vous noté, l’établissement hôtelier membre des Small Luxury Hotels of the World se prénomme Héritage Le Telfair Golf & Wellness resort, un nom de baptême d’importance et révélateur de son positionnement.

Des suites hyper spacieuses

L’architecture coloniale à la blancheur immaculée qui fait son âme a été conservée. La grande nouveauté se place au niveau de son hébergement, constitué uniquement de suites, 158 au total, offrant les services d’un majordome et une superficie bien supérieure à la moyenne de l’île, avec leurs 62 m2 minimum. Revisitées dans les tons beige, crème et vert amande, habillées de lumières tamisées et de voilages aériens, elles dégagent une atmosphère follement romantique. L’architecte et décoratrice d’intérieur française Paule de Romeuf s’est d’ailleurs inspirée des maisons de famille mauriciennes pour leur conférer cette allure plus contemporaine et épurée.

Outre le confort de leurs suites, les résidents peuvent à loisir profiter de deux piscines et de plusieurs restaurants, le fantastique thaïlandais Gin’Ja entre rivière et lagon pour les amateurs de subtilités asiatiques ou Le Palmier pour ses succulentes salades rafraichissantes et savoureux produits de la mer. Les amateurs d’ambiance lounge préfèreront quant à eux se rendre au C Beach Club, un espace conciliant farniente au bord de la piscine, restauration et sports nautiques, et de ce fait plus animé, idéal pour les familles.

La complétude du concept bien-être

Si l’on parle bien-être, Le Telfair sait y faire avec son Wellness Pavillon de 2500 m2 pour une expérience bien-être exclusive. Exclusive mais aussi holistique, car l’approche des soins dépasse les seuls massages proposés sur l’intéressant concept des sept couleurs des chakras. Consultations d’ostéopathie, pratiques sportives, de méditation et de relaxation, cuisine santé, coaching hebdomadaire personnalisé, tout est mis en œuvre pour un ressourcement total. Mais c’est certainement le « Bathing forest », le bain de forêt qui constitue le clou de la carte bien-être. Dans la Réserve naturelle de Frédérica – 1300 hectares tout de même! – rejointe en 4×4 ouvert façon safari, l’équipe d’encadrement invite à faire communion avec nature en se laissant investir par elle. Kétan maître reiki, demande à chacun de choisir au bord de la rivière, l’endroit qui entre en résonnance avec ses propres énergies pour se vider la tête, en se focalisant sur le bruissement du vent dans les feuillages – pas toujours facile! – et aide à identifier un arbre chargé d’ondes positives. Puis au tour de Ravin de proposer des exercices de respiration. Inspirer, expirer, par la narine droite, puis celle de gauche, par la bouche… On en sort vidé, relaxé, prêt à accueillir toute la beauté alentour. Grégory, ostéopathe peut si demande, rectifier une mauvaise posture ou soulager d’une douleur. Ceci, au milieu de hordes de biches, curieuses et peu farouches. Surréaliste, inoubliable, réénergisant, – mais un peu court -, c’est incontestable!

L’exceptionnel Château de Bel Ombre

Il suffit de passer de l’autre côté de la route côtière pour rejoindre l’autre partie du Domaine de Bel Ombre – rebaptisé Héritage Le Château – où a été dessiné le golf 18 trous et au sein duquel s’inscrit Le Château de Bel Ombre, qui, pour rappel a été la propriété du célèbre botaniste et naturaliste irlandais Charles Telfair. Cette belle bâtisse du XIXème assorti d’un jardin à la française, abrite en rez-de-chaussée une table gastronomique. Y sont proposés à la demande des résidents de l’hôtel Héritage Le Telfair ou des personnes extérieures, des dégustations de vins et de
fabuleux diners à la carte.

A l’étage, une unique suite aux proportions pharaoniques peut faire revivre, à qui la loue, la vie de château le temps d’une nuit passée dans du mobilier, en partie d’époque. S’y réveiller et prendre un petit déjeuner sur la varangue est également porteur du plaisir inégalé de se sentir seul au monde. Et quel monde que celui du Domaine de Bel Ombre!

Commentaires Facebook

Donnez votre Avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous devriez lire aussi

L’Explorateur

Il existe des endroits qui ne laissent guère