Un samedi par mois, La Demeure Saint-Antoine, à Goodlands, ouvre son magnifique parc pour un “picnic” particulièrement agréable, dans un cadre exceptionnel. On s’y retrouve, en famille ou entre amis, à l’ombre d’arbres centenaires.

Quelques nuages menaçants, heureusement vite chassés par une brise marine, ne sont pas parvenus à masquer longtemps un soleil généreux. Dans cette lumière irradiée, la superbe demeure coloniale de Saint-Antoine est simplement magnifique. Ses proportions harmonieuses, ses longues colonnades blanches et son immense varangue ombragée font ressurgir les images d’un lointain passé, quand cette belle bâtisse était le centre d’un vaste domaine agricole.

Le parc vient encore accentuer l’illusion d’avoir plongé dans un autre siècle… Une épaisse haie étouffe les bruits de la circulation et même les bus “fumigènes” au diésel ronflant, qui passent pourtant le long du jardin, ne sont plus qu’un lointain souvenir. Alors que nous arrivons parmi les premiers convives à s’être enregistrés pour ce “picnic” mensuel, tout est déjà en place. Sur l’herbe fraîche, des nattes, d’épais tapis et des coussins sont étalés. Quelques banquettes, sofas et fauteuils sont également positionnés. Peu à peu, des familles viennent s’installer. Les enfants repèrent immédiatement le château gonflable dans lequel ils vont dépenser leur surplus d’énergie. D’autres groupes, plus importants, choisissent leurs emplacements. Entre amis, ils se sont donnés rendez-vous là, pour un moment de complète détente…

Burgers et crêpes pour les enfants

Les deux bars, installés sous des auvents, sont vite assaillis. L’un délivre sodas et bières, alors que l’autre est uniquement consacré aux vins. Le Tariquet, frais et fruité, parfaitement adapté à ce cadre, connaîtra d’ailleurs un franc succès… Mais les estomacs font vite connaître leurs exigences.

Le panier-picnic, fourni par l’équipe de la Demeure Saint-Antoine, est prévu pour deux. Brochettes de feta et tomates, salade de riz, sandwichs au marlin fumé et au jambon de pays, brochettes de fruits frais et cup cakes, une bouteille d’eau et un jus de fruit… C’est frais et savoureux. Les enfants, eux, ont la possibilité de déguster des burgers confectionnés sur place. Romain, notre “spécialiste”, âgé de sept ans, va les juger “bien meilleurs que ceux du fast-food”… une référence! Dans l’après-midi, le même stand séduira encore les bambins en proposant des crêpes, pour le goûter.

On discute, on s’esclaffe, on échange d’un groupe à l’autre, tout en vidant consciencieusement les paniers… et les bouteilles. Le tout en musique. En effet, un duo de jeunes chanteurs a pris place sous le dernier auvent. Quel talent! Variété française, pop anglo-saxone reggae jamaïcain et segga mauricien…, ils vont enchaîner les titres et même parvenir à faire danser quelques-uns des visiteurs!

Les gamins jouent tous ensemble. Dans le château gonflable, bien sûr, mais aussi autour d’une petite table dotée de tout le nécessaire pour dessiner… et surtout, dans les arbres. Ils ne résistent en effet pas longtemps à l’invitation des longues lianes d’un immense banyan. Les plus audacieux se transforment en Tarzan (sous la supervision alternée des papas).

Avant de quitter, à regret, ce superbe lieu, nous visitons quelques pièces de la Grande Maison. Un grand salon d’apparât, orné d’immenses miroirs et de tableaux anciens, un petit cabinet de travail, dédié à Malcolm de Chazal, d’autres salons, en enfilade. L’ensemble ne manque pas de charme! Visiblement très bien préservée des outrages du temps, la Demeure Saint-Antoine n’est pas un monument restauré, mais le patrimoine de la famille de Chazal depuis 1830!

Réservation obligatoire

La Demeure Saint-Antoine organise ce “picnic” chaque mois. “Nous ne pouvons pas garantir une date précise, explique Laurence, qui supervise cette animation. En effet, nous accueillons aussi des mariages, des événements d’entreprise, des séminaires ou toutes sortes d’autres manifestations. Il nous est donc difficile de planifier que le “picnic” aura lieu, par exemple, le premier samedi de chaque mois. Il faut nous contacter pour vérifier quel jour lui sera réservé”. Ce caractère aléatoire rend l’événement très exclusif, d’autant que le nombre de participants est limité à soixante personnes. Le prix du panier (pour deux personnes) est fixé à Rs 1200. Boissons, burgers et crêpes sont vendus séparément. Pour réserver : 282 18 23 ou au 282 17 61, ou info@lademeuresaintantoine.com.

Envie de faire tester  votre service ou un produit ?  Prenez contact pub@lagazette-mag.io

Commentaires Facebook

Donnez votre Avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous devriez lire aussi

S’mall & Chic: le centre commercial d’un autre genre qui séduit toujours

Situé à l’angle de la rue Virgil Naz