L’après-midi du mercredi 11 décembre était particulièrement chargée, au Hennessy Park Hotel, puisque cet établissement d’Ebène accueillait, au même moment, le lancement de deux livres importants : le nouveau tome de la Collection Maurice et le résultat d’une enquête menée par Issa Asgarally. 

Partant du principe qu’une politique culturelle cohérente et pertinente doit s’appuyer sur des données fiables, Issa Asgarally a donc pris en charge la réalisation d’une enquête de terrain portant sur “Les pratiques culturelles et les industries culturelles émergentes à Maurice”. En 1996, a rappelé l’auteur de cette étude, la Présidence de la République avait initié une “Etude pluridisciplinaire sur l’exclusion” à Maurice. Issa Asgarally avait alors pris en charge la partie concernant “Les pratiques culturelles et le processus d’inclusion/exclusion”. Or, depuis cette étude, aucune autre enquête nationale n’avait été entreprise! Vingt-trois ans plus tard, le Dr Asgarally s’est donc attelé à la tâche, afin d’avoir une vision, la plus complète possible, des habitudes de consommation de biens et d’activités culturelles sur notre île. Une actualisation qui tient, bien évidemment, compte de l’apparition de nouveaux supports (Internet, réseaux sociaux, chaînes de télévision par satellite…) et de nouvelles activités.

Assisté par une équipe de jeunes enquêteurs, chargés d’administrer un volumineux questionnaire, par téléphone et en face à face, Issa Asgarally a également souhaité interroger les professionnels pour connaître leurs attentes et identifier, avec eux, les points de blocage…

Les Mauriciens lisent peu

L’ensemble fournit une masse impressionnante de données qui confirme les craintes souvent exprimées : les Mauriciens lisent peu et consacrent, globalement, un budget réduit à la culture. De même, les programmes de l’enseignement public peuvent paraître défaillants, tant est important le nombre de personnes interrogées et déclarant ne pas avoir les connaissances nécessaires pour apprécier la musique classique, la peinture, le théâtre, ou pour se rendre dans un musée… Pour autant, il semblerait que de nouvelles approches de la culture connaissent un certain succès. C’est notamment le cas des festivals de musiques contemporaines et autres concerts (rock, électro, DJ’s…).

Livrés sans commentaires ni analyse, les résultats de cette enquête peuvent paraître austères. Ils sont pourtant essentiels! Ils dessinent un portrait fidèle de notre île et consti-tuent, à ce titre, un outil majeur pour tous les décideurs, politiques ou entrepreneuriaux…

Commentaires Facebook

Donnez votre Avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous devriez lire aussi

Un confinement créatif

Le 18 mars dernier, la vie telle que