Dans notre article publié en septembre 2019, le groupe VCM vous avait présenté la gestion par l’Intelligence Artificielle (IA) et son rôle de plus en plus important dans notre vie de tous les jours.  Nous avions aussi évoqué la part grandissante qu’occupe l’IA dans des fonds d’investissement de par le monde.

Nous vivons une période en tout point exceptionnelle, où beaucoup de choses sont remises en question : l’écologie v/s, le dogme de la croissance, la dépendance à certains marchés, la faiblesse de certains pays sur le plan sanitaire, la faiblesse de l’humanité face au Covid-19.

L’IA est évidemment partie prenante dans cette réflexion et est devenue un élément clé de l’évolution des sociétés face à ces nouveaux challenges. L’IA s’est totalement intégrée dans notre façon de vivre sans même que nous nous en apercevions.

Victoria Capital Management a choisi, depuis plus d’un an, de prendre le pari de lancer son fonds géré uniquement par intelligence artificielle. Depuis mai 2019, la gestion se fait en collaboration avec une société londonienne : A.I Machines. Elle a à son actif le premier fonds UCITS géré uniquement par IA, ainsi que le plus long « track record » avec une gestion « live » débutée en 2015.

Afin de pouvoir offrir plus de choix en terme de profil de risque, la gamme de fonds gérée par IA chez VCM se décline en 2 classes : Skye AI Conservative et Skye AI Dynamic.

Skye AI Conservative : ce fonds s’adresse à des investisseurs ayant une forte aversion pour le risque. En effet, l’exposition maximale sur les marchés d’actions est de 25%. Une exposition aux « commodities » pour un maximum de 10% du portefeuille est autorisée. Mais si l’analyse des conditions de marché l’exige (par l’IA), l’allocation obligataire du fonds peut être portée jusqu’à 100%. La différence éventuelle restera en liquidités.

Skye AI Dynamic : pour des investisseurs ayant un appétit pour le risque plus prononcé. Le fonds aura plus de flexibilité quant à son allocation « actions », jusqu’à 60% du portefeuille total, mais pourrait tout aussi bien être totalement désinvesti des actions et n’être exposé qu’aux obligations jusqu’à 60% et, sur les « commodities », jusqu’à 25%. La différence restera en cash.

L’intérêt d’utiliser l’IA est bien évidement la capacité d’analyse de larges bases de données par la machine afin de prendre les meilleures décisions d’investissement. Décisions qui seront de plus non biaisées par les facteurs humains comme les sentiments de panique ou encore d’euphorie. Ces sentiments seront d’autant plus forts dans les moments que nous vivons actuellement et conduisent souvent à des comportements irrationnels.

Afin de pouvoir apprécier l’efficacité de la gestion par l’IA, comparons la performance des deux fonds face à leur « benchmark » respectif.  Pour le profil « Conservative » l’indice Morningstar Cautious ainsi que l’indice Morningstar Moderate. Ces 2 indices représentent la moyenne des performances des fonds d’investissement qui ont des stratégies similaires.

Nous constatons que sur l’année 2019, il n’y a pas de démarcation notable. L’ensemble des classes d’actifs étaient en hausse en 2019, la majorité des acteurs, et donc leurs fonds ont plutôt bien performé. Mais c’est lors des récents évènements, suite à la propagation du Covid-19, facteur exogène par excellence, que la différence apparait clairement. En effet, en analysant l ’évolution de l’exposition du profil Conservative sur le dernier mois, nous constatons une forte exposition aux actifs non risqués, tout en maintenant une activité soutenue (Trading) sur l’exposition actions afin de profiter au mieux de la volatilité des marchés. Même scénario pour le fond Skye AI Dynamic. Pour illustrer et comparer sa performance nous avons choisi les indices Morningstar Flexible et Agressive. La différence apparaît nettement lorsque les marchés sont fortement secoués.

Être plus performants c’est évidemment une bonne chose mais quid du risque ?

Là encore la gestion IA se démarque.

La volatilité du fonds AI Conservative sur la période de mai 2019 à ce jour ressort à 1.9% contre 3.12% et 4.71% pour les indices de référence. Celle du fonds AI Dynamic est de 2.77% contre 4.58% et 6.02% pour les indices de référence.

Le caractère non biaisé de la machine permet ainsi de couper les positions avant que la perte ne soit trop importante, limitant ainsi la perte successive maximale (max drawdown ou MDD).

Le fonds AI Conservative enregistre un MDD de 5.17% sur la période contre 10.59% et 17.02% pour ses benchmarks. De même pour le fonds AI Dynamic, nous observons une MDD de 7,10% contre 16.75% et 22.02% pour la moyenne des fonds similaire. Soit près de 50% de moins pour les 2 stratégie !

Les équipes de VCM en collaboration avec AI Machines sont très heureuses de vous présenter ces 2 fonds qui font aujourd’hui référence. Un pari sur une autre approche de l’asset management où l’être humain n’intervient que lorsqu’il décide de souscrire ou racheter le fonds.

SI vous souhaitez en savoir plus sur les fonds de la gamme Skye AI n’hésitez pas à prendre contact avec l’équipe de Victoria Capital Management. info@victoriacapitalmanagement.org

Commentaires Facebook

Donnez votre Avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous devriez lire aussi

Absa Maurice

Reprenant le réseau bancaire de la filiale mauricienne