L’écosystème marin et côtier est constamment menacé. Comme tous les êtres vivants dans les océans, les plages dépendent également de nous afin d’assurer leur pérennité. Dans la pratique, qui protège réellement nos plages ? La réponse : des hommes et des femmes qui ont fait de la protection de l’environnement leur quotidien.

ECO-SUD : PROTÉGEONS NOS LAGONS

Eco-sud est une organisation non gouvernementale (ONG) enregistrée en 2000. Son but est de protéger l’environnement, les espèces et sites naturels menacés de destruction. Elle opère à travers la promotion d’un équilibre entre le développement et la conservation ainsi que la sensibilisation auprès de la population locale. L’ONG, est située à Blue-Bay et s’est affiliée à la Mauritius Council of Social Service (MACOSS) en 2001. Aujourd’hui, elle comprend 65 membres.

En 2009, avec l’aide financière et le soutient de la GEF Small Grant Programme, le projet Lagon Bleu voit le jour. L’objectif de celui-ci est de se concentrer sur la protection de l’environnement marin et la conservation de la biodiversité qui s’y trouve dans la zone de Blue Bay à Mahebourg. « Toutefois, nous n’hésitons pas à intervenir nationalement ou sur d’autres sites, en association avec d’autres structures (ONGs, gouvernement et autres) », indique Yan Coquet, Lagoon Monitoring Manager chez Eco-Sud.

Au fil des années, l’ONG met en place plusieurs programmes. Le Marine Guide Project offre une formation aux skippers. Celle-ci permet à ces derniers d’avoir une meilleure compréhension de l’écosystème marin. Ainsi, ils ont un comportement plus écologique dont ils font la promotion auprès de leurs clients. Le Turtle protection project, en partenariat avec the Albion Fisheries Research Centre et les ONGs Mauritius Marine Conservation Society et Reef Conservation (MMCS), vise à sensibiliser la population concernant la protection des tortues marines. Les lieux d’activités des tortues et les menaces sont identifiés à travers des patrouilles hebdomadaires menées par des locaux.

Plantation de Mangroves par des écoliers sur nos côtes, organisée par l’ONG Eco-Sud

Eco-Sud intervient également dans quatre écoles de la région de Mahebourg. Les étudiants reçoivent des explications sur l’importance du lagon, le milieu côtier et leur fragilité. Des sorties sur le terrain, telles la découverte du parc marin dans des bateaux à fond de verre et la replantation de mangroves. « Nous menons aussi des suivis de la dynamique des populations de poissons et l’état des coraux dans le lagon de Blue- Bay à Mahebourg, hors parc marin. Nous essayons de comprendre la pression des activités humaines sur le lagon. Par ailleurs, nous organisons et participons à différents évènements de sensibilisation à travers l’île, notamment des nettoyages de plage, projection de film documentaire gratuit et des jeux pour enfants à Flic-en- Flac organisés par la MMCS. »

Eco-Sud fait partie de la ICZM sub- committee on coral reefs, qui a pour but d’évaluer l’état de santé de nos récifs et d’en faire la conservation au niveau national. Dans cette optique, l’ONG met en place un projet de coraliculture ou élevage du corail en collaboration la Mauritius Oceanography Institute, qui débutera cette année. « Dans un premier temps, ce projet veut récolter de jeunes coraux. Suite à leur développement, ils seront placés plus loin dans le lagon sur un substrat adéquat. L’idée est de recréer un milieu favorable à un écosystème sain, favorisant la biodiversité marine. »

Villa BadamiersVilla Badamiers
Route Royale, Blue Bay,

Ile Maurice

Téléphone/Fax: +230 631 1994
Mobile: +230 5250 2729

Email: lagonbleu@ecosud.mu

www.ecosud.mu

Commentaires Facebook

Donnez votre Avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous devriez lire aussi

Environnement: le golf est-il “durable”?

Cela a longtemps constitué une critique majeure formulée