Si la crise sanitaire a bouleversé l’économie mondiale, en impactant considérablement les sociétés d’assurances, cela a également été l’occasion pour ces dernières de remettre en perspective la profession. Après cette année compliquée, les compagnies d’assurances semblent plus que jamais saisir l’importance d’accélérer certains changements structurels, et notamment leur transition digitale. Avec de nouveaux canaux de vente et de communication auprès de leurs assurés, de plus en plus d’assureurs proposent désormais leurs services sur leurs plateformes en ligne. Entre prévention, santé, sécurité, et engagement environnementaux, ce dossier vous propose un tour d’horizon auprès des différentes compagnies mauriciennes. 

Quand l’assurance se digitalise

Depuis quelques années, les assureurs ont pris conscience de l’importance de se tourner vers le marché en ligne, en proposant à leurs clients de souscrire à un contrat d’assurance en quelques clics, sans avoir besoin de se déplacer. C’est notamment le cas du leader sur le marché de l’assurance automobile, la MUA, qui propose son service Click & Go. En un clin d’œil, on obtient un devis, avec possibilité de payer directement en ligne, le tout, assisté par un agent si besoin. Le contrat est ensuite envoyé par email. Plus besoin de bouger de chez soi désormais !

Même dynamique du côté de Quantum Insurance, une compagnie pour qui le digital n’a pas de secret. Depuis 5 ans maintenant, Quantum Insurance permet aux Mauriciens de souscrire une assurance automobile, habitation ou voyage en ligne sans avoir à quitter son salon ou son bureau.

‘’ Après la fin du confinement, on peut dire que les consommateurs ont acquis de nouveaux réflexes et modes d’achat, la souscription en ligne a fait de nouveaux adeptes, démontrant la pertinence de notre modèle digital’,’  explique Dimitry Ah-Yu, responsable marketing à Quantum Insurance. Pratique, rapide et sécurisé, voici les avantages cités par l’assureur à propos de la digitalisation de ses services. Avec Quantum Insurance, quelques clics sur un ordinateur, une tablette ou un smartphone suffisent à la souscription d’une assurance.

Ces prouesses technologiques permettent enfin de proposer un produit d’assurance sur-mesure, adapté à chaque client, en fonction de ses besoins. Autre avantage du digital, et pas des moindres, c’est sa dimension environnementale.

En effet, pour Quantum Insurance, limiter son impact carbone est un vrai engagement. A ce titre, l’assureur éco-responsable offre un service d’assurances numérisé, en récompensant les clients qui auront opté pour l’option digitale et sans papier. “Nous avons renforcé notre partenariat avec la Mauritian Wildlife Foundation. En effet, lorsqu’un client souscrit à une assurance en ligne, il bénéficie non seulement d’une remise sur sa prime d’assurance, mais contribue également à hauteur de Rs 5 à la MWF pour la protection du Bois Mapou, aussi appelé

« Le Baobab Mauricien’’, une plante endémique de Maurice. Enfin, pour chaque nouvelle police d’assurance habitation souscrite, nous offrons un plant de Bois Mapou à nos clients”, détaille Dimitry Ah-Yu.

Le digital reste dans le cœur des stratégies futures de l’entreprise, qui met également la société et les causes environnementales au cœur de ses préoccupations.

Sécurité routière : la MUA s’engage pour la protection et la prévention

En 2016, le gouvernement élaborait sa Stratégie nationale de sécurité routière, dont l’un des principaux objectifs est de parvenir, d’ici à 2025, à réduire de 50% le nombre de morts et de blessés graves lors des accidents de la route. Conscient de l’enjeu important de la prévention routière, la MUA, en tant qu’assureur mauricien, a lancé une campagne incitant les jeunes à choisir un conducteur sobre, Bob, pour les raccompagner en toute sécurité au retour de soirées. “ En effet, pendant la période festive, nous avons voulu trouver une façon de sensibiliser les jeunes autour des dangers de la conduite en état d’ébriété. Les employés de MUA étaient présents pendant 10 soirées dans les boîtes de nuit de l’île, et ont offert des boissons non alcoolisées à tous ceux qui avaient accepté le rôle de Bob. Les jeunes que nous avons rencontrés étaient très preneurs de cette initiative”, détaille Karen Isabel, assistante marketing et communication de la MUA.

Pour l’assureur, dont le cœur de métier est la protection – “des personnes et des biens”, ajoute Karen Isabel, la prévention fait partie intégrante de leurs missions. “Cela fait partie de notre responsabilité sociétale. Nous avons la responsabilité d’éduquer, de partager avec nos assurés, et avec tous les mauriciens, notre connaissance des risques auxquels ils sont confrontés au quotidien. «Mieux vaut prévenir que guérir», c’est bien là aussi un de nos engagements. Dès lors, l’intégration d’éléments de prévention dans nos produits et dans nos accompagnements client est cruciale. De plus, la MUA ne peut rester insensible devant le nombre d’accidents croissant dans notre île ces dernières années, accidents qui détruisent de plus en plus de vies”, ajoute-t-elle.

Au travers de ses campagnes, la MUA espère sensibiliser, prévenir, et encourager les conducteurs à un meilleur comportement routier. Par exemple, les conducteurs n’ayant pas eu de réclamations pendant une période prescrite auront droit à un « No Claim Bonus », se traduisant par un rabais sur la prime lors du renouvellement du véhicule.

Le système d’assurance santé à Maurice

Le système de santé mauricien, issu du modèle anglo-saxon, offre un accès gratuit aux soins aux citoyens. Cependant, ce système a des limites. En effet, les meilleurs soins et praticiens se trouvent dans des structures privées, et ne sont donc pas remboursés par le système de santé public. Le gouvernement, conscient de ces problématiques d’accès aux soins universels, planche sur un plan d’amélioration du secteur de la Santé pour 2030, le National Health Sector Strategic (HSSP). Avec le vieillissement de la population, et la présence de pathologies telles que le diabète et l’hypertension, qui touchent particulièrement la population, les Mauriciens ont plus que jamais besoin d’un système de santé universel et efficace. Le HSSP vise donc à répondre à ces problématiques, en respectant les recommandations de l’OMS. A ce jour, pour avoir accès à une meilleure qualité des soins, de nombreux Mauriciens optent donc pour une couverture de santé privée, en faisant appel aux compagnies d’assurances présentes sur l’île. Les expatriés, quant à eux, se tournent généralement vers des compagnies d’assurances privées internationales ou locales. Pour les Français qui n’ont pas de complémentaire, la Caisse des Français à l’Etranger (CFE) offre de bonnes prestations.

A Maurice, seule 30% de la population est couverte par une assurance santé

Eagle Insurance fait partie des compagnies d’assurance principales sur l’île. Depuis ses débuts en 1974, elle a construit un vaste portefeuille de clients, des particuliers aux PME et aux grandes entreprises. Auto, Habitation, Assurance accident, santé, bateau… sa gamme de produits est large et son expertise unique permet de fournir un excellent niveau de service en répondant aux besoins de ses clients.

A Maurice, seule 30% de la population est couverte par une assurance santé, soit 300 000 personnes, détaille Mila Toofany, Health specialist chez Eagle Insurance. Partant de ce constat, Eagle Insurance a lancé en 2019 son assurance santé avec des offres accessibles et de bon rapport qualité/prix.

En s’associant avec Medscheme, administrateur d’assurance médicale et de fonds de prévoyance à Maurice, Eagle Insurance propose son offre d’assurance santé CarePlus.

Grâce à son application mobile, il suffit de quelques clics pour déposer en ligne ses réclamations d’assurance et suivre le traitement de son dossier en temps réel. Grâce à ses prix compétitifs, Eagle Insurance offre ainsi aux Mauriciens un produit adapté.

Avec une crise économique sans précédent, le pouvoir d’achat des Mauriciens a fortement baissé. “En ce qu’il s’agit des assurances automobile, notre compagnie a depuis toujours été plutôt portée sur l’assurance tous risques, produit vers lequel les Mauriciens se tournent automatiquement”, explique Bruno Luchmun, responsable du développement commercial d’Eagle Insurance. Pourtant, 28 % du parc automobile mauricien est composé de véhicules de plus de dix ans. Pour un véhicule de cet âge, l’assurance tous-risques n’est pas vraiment adaptée.

Aujourd’hui, Eagle Insurance veut donc toucher une plus large clientèle et met l’accent sur l’assurance automobile aux tiers avec son dernier produit “Mo Tierce”, spécialement conçu pour les voitures particulières à usage privé. Cette prime d’assurance, qui commence à Rs 5000 par an, fait partie des plus compétitives du marché.

Assurer son animal de compagnie

Signe que l’assurance se démocratise à Maurice : certains assureurs proposent même d’assurer son animal de compagnie. C’est le cas de Jubilee Insurance, avec son “Pet Care Plan”, une couverture d’assurance qui s’adresse à tous les chiens et chats quelle que soit leur race, bien sûr non-interdit par les autorités concernées, du moment que l’animal est en bonne santé et titulaire d’un carnet de santé/vaccin émis par un vétérinaire. Un service non négligeable lorsqu’on sait ce que peuvent coûter les frais de santés d’un animal de compagnie, entre vaccins, opérations de stérilisation, maladies, etc…

Commentaires Facebook

Donnez votre Avis

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous devriez lire aussi

Association des assureurs mauriciens: unis pour faire bouger les lignes

Depuis une dizaine d’années, l’association des assureurs mauriciens