Le confinement de 2020 aura permis à beaucoup de donner naissance à des rêves encore inassouvis. Nicholas Nairn peut en témoigner ! Ce chef cuisinier qui a fait ses armes dans les plus beaux hôtels de l’île et aussi dans le sud de la France, a profité de cette période pour lancer avec succès sa propre micro entreprise de traiteur, Pick & Plate, en attendant de pouvoir ouvrir son propre restaurant… encore un autre de ses rêves !

Dès l’âge de 10 ans, Nicholas Nairn savait déjà ce qu’il souhaitait exercer comme métier plus tard : celui de chef cuisinier. « Dès mon plus jeune âge, j’ai manifesté un vif intérêt pour les fourneaux notamment avec ma grand-mère, fine cuisinière, qui m’a enseigné le goût des bonnes choses » raconte-t-il. Nicholas en est l’exemple: les passions qu’on a petit sont celles qu’il faut suivre toute sa vie !

Un cuisinier passionné

Rapidement, Nicholas cherche à se professionnaliser en choisissant d’abord d’intégrer une école d’hôtellerie, celle de Vatel. « J’y ai appris la rigueur et le sens du service que l’on a besoin pour servir au mieux ». S’ensuit des expériences concluantes dans des hôtels de luxe de l’île où il s’améliore de plus en plus en cuisine, son lieu de prédilection. Observer, apprendre, se perfectionner, Nicholas se sent dans son élément derrière les fourneaux et devient successivement Demi-Chef de partie et Chef de Partie. Peu importe le lieu où il évolue, ce qui lui plaît c’est la liberté d’expression que lui procure la cuisine. Nicholas s’envole aussi vers la France précisément dans le Vaucluse, une région du sud-ouest de l’Hexagone où il apprend beaucoup pendant deux ans. « Ce passage en France a été déterminant pour ma carrière et j’en garde des souvenirs chaleureux. C’est vraiment là que mon amour pour la cuisine traditionnelle a décuplé » décrit-il. Ses incontournables ? Les plats mijotés et surtout les viandes !

Vers le métier de traiteur

Crise sanitaire oblige, Nicholas ne travaille plus dans les hôtels en 2020 mais décide de ne pas chômer pour autant. Motivé et aidé de son épouse, il aménage chez lui sa propre cuisine, s’improvise traiteur et crée Pick & Plate. Le jeune chef affirme être complètement tombé en amour avec la complexité qui caractérise le métier de traiteur. En effet, ce service demande une constante innovation pour créer des menus adaptés aux goûts et aux désirs de la clientèle. « Des gens ont déjà comparé le métier de traiteur à la haute couture, en raison de la recherche constante de nouvelles saveurs ! Maurice c’est petit ; on ne peut jamais créer la même chose deux fois. Il faut toujours offrir quelque chose de différent et de surprenant. C’est en tous cas ce que j’essaie de faire avec ce service. Je propose donc de la cuisine internationale mais aussi mauricienne entre autres »

Le bouche à oreille fonctionne très vite, les commandes affluent surtout en fin d’année dernière où il sert plus d’une centaine de personnes. Toute cette complexité de cuisiner pour autant de personnes et ces défis qui caractérisent le métier de traiteur trouvent tout leur sens quand, à la fin d’une prestation, Nicholas et son équipe reçoivent les éloges de leurs clients. « Ça, pour moi, c’est le plus beau compliment » Celui qui aime à dire que Pick & Plate est aussi une aventure familiale, (sa belle-sœur et sa sœur s’occupent de l’administration) compte bien se faire un nom dans le domaine sur l’île et créer de l’emploi sur du long terme. Et aussi avoir un jour son propre restaurant. On ne peut que lui souhaiter bonne chance !

 

Renseignements : Pick & Plate – Tel : 5 472 19 07 – Mail : picknplateltd@gmail.com

Commentaires Facebook

Donnez votre Avis

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous devriez lire aussi

Mobile Soccer Tour 2021: quand l’ambiance footballistique de l’Euro débarque à Maurice

La société d’évènementiel Prodalex Ltd va faire des