Le 17 juin, à Gros Cailloux, s’achevait la troisième édition du tournoi de rugby Beachcomber World Club 10s. Cette compétition, d’un niveau exceptionnel, a vu la victoire de l’équipe sud-africaine Vodacom Bulls.

Devant un public conquis par l’intensité du jeu, les huit équipes engagées dans le tournoi, et venant de tous les horizons de la planète ovale, ont eu à cœur de se donner à fond! Favorisant un jeu ultra-rapide, sur un terrain réduit, cette formule de rugby à dix (contre quinze, normalement), est particulièrement dynamique et attrayante. Le public mauricien n’étant pas souvent confronté à des rencontres de haut niveau, a pu admirer, durant cette compétition, un rugby flamboyant, marqué par une incroyable vivacité. Même si cette configuration limite un peu le travail des packs et met en évidence les joueurs les plus rapides, il n’en reste pas moins que ce tournoi, composé de matchs courts et intenses, peut largement contribuer à créer de nouvelles vocations, dans une île où le rugby souffre d’une image un peu floue…

Un jeu de niveau exceptionnel

Alain Capdevielle, le manager de la sélection French Pyrénées a d’ailleurs reconnu que ce tournoi prend déjà une place importante dans le calendrier des joueurs: «Ce n’est pas forcément le meilleur moment pour nous. Le championnat est fini, les joueurs partent en vacances et les clubs hésitent à les autoriser à disputer des compétitions pendant cet intervalle, de peur de blessures qui pourraient compromettre le début de la prochaine saison… Malgré tout, les joueurs qui avaient participé aux précédentes éditions n’avaient qu’une envie: revenir! Et ceux qui n’avaient pas encore participé avaient déjà tous entendu parler du tournoi… Le recrutement n’a donc pas posé de problème! C’est le signe que ce tournoi, atypique, prend de plus en plus d’importance. Souhaitons qu’avec l’impact médiatique international que les organisateurs donnent à cette édition, il devienne un rendez-vous majeur dans notre calendrier. »

En progression par rapport à ses précédentes performances, son équipe est entrée dans le dernier carré, en décrochant la quatrième place: « Le niveau est exceptionnel, reconnaît le manager français. Nous rentrons avec un classement dont nous n’avons pas à rougir. »

Cette qualité du jeu a d’ailleurs été unanimement saluée par tous les joueurs. Shaun Adendorff, le capitaine de l’équipe victorieuse, l’a lui-même reconnu: «Je suis très heureux et très fier de mon équipe, d’autant que ce tournoi n’était pas facile. Nos adversaires étaient solides et très compétitifs. Le jeu à dix est très rapide et exige davantage de concentration.»

C’est au terme d’une superbe finale les opposant aux Newcastle Falcons, que les Vodacom Bulls ont remporté le titre, sur le score de 24 à 17.

Resultats Finaux

Montpellier v Sharks (Bowl Final – 7th / 8th ) :   0 – 34

Western Force  v Africa Pacific Dragons (Shield Final –  5th / 6th) : 14 – 19

Kobelco Steelers v French Pyrénées (Plate Final – 3rd / 4th) : 33 – 5

Vodacom Bulls v Newcastle Falcons (Cup Final – 1st / 2nd) : 24 – 17

Commentaires Facebook

Donnez votre Avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous devriez lire aussi

Les bienfaits de la stimulation électrique

Implanté depuis quelques mois sur notre île, Studio