Opérationnel fin 2018, le projet Deep Ocean Water Applications (DOWA) est basé sur la technologie Sea Water Air Conditioning (SWAC), soit une forme de climatisation de l’air utilisant une source renouvelable d’eau froide située à proximité, dans le cas de Maurice : l’eau de mer. Porté par Sotravic Ltd, il vise à réaliser plus de 80% d’économie sur le système électrique de l’île, par rapport à l’emploi de groupes froids traditionnels.

La climatisation à l’eau de mer des bâtiments de Port-Louis sera bientôt une réalité. Après quatre années de recherches et de préparations, la société de génie civile et d’assainissement, Sotravic, annonce la finalisation et la prochaine mise en chantier du premier projet de DOWA au coût de 3 milliards de roupies. Les études techniques nécessaires à la réalisation du projet ont été menées au large de Port-Louis en octobre dernier et les travaux vont démarré en juillet 2017.

A terme, le projet a pour objectif de substituer aux systèmes de climatisation traditionnels fortement énergivores – qui consomment actuellement l’équivalent de 30 MW d’électricité – un système de refroidissement qui recourt à l’eau froide de l’océan. Celui-ci a besoin  de seulement 4 MW d’électricité pour fonctionner. Ainsi, 26 MW d’électricité seront libérés et pourront servir à d’autres fins que la climatisation.

Pour rappel, l’île Maurice est, à ce jour, fortement dépendante des combustibles fossiles. Les autres sources d’énergies, notamment l’électricité hydraulique, celle produite par cogénération à partir de bagasse et l’énergie éolienne, sont encore trop saisonnières pour assurer un approvisionnement fiable. Le projet de climatisation à l’eau de mer diminuera le recours aux énergies fossiles et, donc, les  émissions de gaz à effet de serre.

Une capitale saine, un pays sain

Le projet DOWA, dont l’objectif à terme est de produire 44 MW/Froid, sera réalisé en plusieurs phases. Il produira, dans un premier temps, une puissance de 23 MW/F pour alimenter en air conditionné plus de 150 000 m2  de surface de grands bâtiments, immeubles et autres espaces d’activités, à partir d’un réseau de distribution de froid installé sur un parcours de 6 km en mer et 4 km dans la ville de Port-Louis. Les grands sites tertiaires de la capitale ont, en fait, un fort besoin en climatisation pratiquement sur toute l’année. Actuellement, 50% de la consommation électrique totale de ces grands buildings est utilisée pour la climatisation.

Le  système SWAC de Port-Louis permettra d’atténuer  les pointes de charge sur le réseau électrique liées à la climatisation et de réduire jusqu’à 90% la consommation électrique comparée à une production de froid avec un système classique.

Dès la mise en opération de la première phase de ce réseau de froid, il  permettra de libérer environ 12 MW de puissance électrique traditionnelle sur le réseau national, générant en conséquence des réductions des émissions de gaz à effet de serre de l’ordre de 20 000 tonnes de CO2 par an.

Cela aura pour effet de diminuer, à la fois, l’empreinte carbone des bâtiments connectés à ce nouveau système de climatisation marine et plus généralement celle du pays.  La réussite de ce projet, permettra à l’île Maurice de rayonner en tant que pays écologique dans la zone océan Indien et, à terme, d’exporter son expertise dans la région. A suivre…

Questions à Emmanuel André,
CEO de Sotravic

Climatisation à l’eau de mer: Les travaux démarrent à la mi-2017

En octobre dernier, le bateau Joseph Plateau était à Port-Louis pour des études dans le cadre du projet DOWA. Les études sont-elles terminées et quelle est la prochaine étape ?

Les prélèvements, échantillons, analyses et cartes sont toutes terminés. Il nous reste à les intégrer dans un plan technique final. Ce travail est en cours et nous permettra de finaliser notre business plan d’ici la fin de 2016.

À quand l’ouverture du chantier et la livraison ?

Nous amorçons la phase de financement du projet et prévoyons d’être en mesure de démarrer le chantier en juillet-août prochain. La construction durera un an avec la livraison prévue au troisième trimestre 2018.

Qui seront vos clients ?

Les propriétaires des plus grands immeubles de bureau de Port-Louis (MCB, State Bank, le Caudan, Government House, …) seront nos clients. A ce jour, nous avons signé 19 lettres d’intention pour la première phase du projet.

Quels seront les avantages pour l’environnement ?

Nous effaçons chaque année 12 MW d’énergie produits à partir de combustibles fossiles. Ce projet permet à l’île Maurice de tenir ses engagements pris à la COP 21 à Paris, en 2015. A plus long terme, Maurice développera, avec ce projet, une expertise qui lui permettra de développer d’autres projets semblables en Afrique, effaçant ainsi plus que sa part d’émissions de carbone.

Commentaires Facebook

Donnez votre Avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous devriez lire aussi

Bis Lamer, le projet d’éducation mobile de Reef Conservation sensibilise à la protection du monde marin

Le naufrage du Wakashio et les conséquences qui