Pour ce premier rendez vous « Voyage », je vous emmène dans une île paradisiaque. Direction Madagascar, nous nous envolons pour Nosy Be et ensuite, par bateau sur le canal du Mozambique, nous atteignons ce havre de beauté.

par Emmanuelle Leonard Fayote

“Les grands voyages ont ceci de merveilleux que leur enchantement commence avant même le départ. On ouvre les atlas, on rêve sur les cartes. On répète les noms magnifiques de villes inconnues…” explique  Joseph Kessel. Et quand la réalité surpasse l’imagination, le bonheur est intense. La magie opère. Madagascar la grande île, 1 580 kilomètres du nord au sud pour 580 kilomètres d’est en ouest, la cinquième plus grande île du monde, l’île rouge si proche de Maurice recèle de merveilles. A 400 kilomètres des côtes africaines, elle possède une culture et des traditions « afro-asiatique ». C’est par le nord ouest de Madagascar que nous commençons l’exploration. Des îles authentiques, sublimes, attachantes, surprenantes. 

Et quand la réalité surpasse l’imagination, le bonheur est intense.

Nosy Iranja La MagnifiqueAuthentique village de pêcheurs face à nous, ses petites cases de ravenale sur pilotis, des cours où se promènent poules et canards en liberté. Les femmes s’affairent déjà pour le déjeuner, ce laminoir à pâte est le secret des beignets de banane que nous aurons la chance de déguster.

Cette île bénéficie de tous les attraits, ses habitants la préservent et lui offrent son âme. A l’heure du déjeuner, les parfums de la cuisine malgache réveillent notre appétit. Une gastronomie étonnante car simple mais très savoureuse. Les épices, la vanille, les herbes sont utilisées  avec maîtrise. Les aliments restituent des saveurs parfaites, le riz malgache est incomparable. Les beignets à base de farine de riz sont servis pour le petit déjeuner.

Crabe, crevettes, poisson, zébu subtilement cuisinés et mijotés, accompagnés de riz au lait de coco et de salade ont laissé à mes papilles un souvenir incroyable. Ces îles malgaches se sont révélées très gourmandes et très appréciées!

Nosy Iranja est une destination fascinante. Alors que nous approchons, nous distinguons les deux îles qui la composent et ce banc de sable long de plus d’un kilomètre qui relie Iranja Be et Iranja Kely.

Nous marchons jusqu’au point le plus haut et, c’est depuis l’ancien phare construit par Gustave Eiffel que nous admirons cet endroit unique au monde. Spectacle saisissant de la beauté de la nature, il y a comme un air de paradis! La marée anime le banc de sable, lorsqu’elle monte, les vagues  se rejoignent jusqu’à immerger cette dune et à marée basse, la bande sinueuse de sable pur et éclatant crée un paysage de rêve. Contraste harmonieux des dégradés de bleus sur ce sable blanc, si fin que le soleil s’y reflète.

Irréelle sensation lorsque à l’arrière du village, nous longeons une autre plage idyllique. C’est là que nous avons passé la nuit dans des petites cabanes de bois, l’occasion d’admirer la voie lactée sublime.

Nosy Iranja La MagnifiqueBivouac de rêve. Le temps de traverser une oasis de cocotiers, nous sommes face à la plage des Tortues. Il y a une générosité incroyable de la nature sur cette île. Cette plage parfaitement dessinée est animée par le ballet des tortues qui, la nuit tombée, viennent creuser de profonds trous pour y pondre. L’éclosion des œufs et la ruée de ces bébés tortues vers la mer reste un moment fort en émotions.

Il n’y a pas d’électricité, rien de superficiel, le luxe c’est l’authenticité de la nature, la perfection et l’harmonie parfaite de la faune et de la flore, des couleurs qui du lever au coucher du soleil n’en finissent pas de créer des images féériques.

Commentaires Facebook

Donnez votre Avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous devriez lire aussi

Les sept péchés capitaux sur l’île de Mayotte

Petit tour d’horizon des sept plaisirs à découvrir