L’été arrive à grands pas. Soleil, beaux jours, sorties à la plage, fêtes et autres activités nautiques sont synonymes à la saison estivale. Malheureusement, pour de nombreux Mauriciens, l’été est également signe de coupures d’eau et de sécheresse. Comment tirer profit de l’eau de pluie pour ne pas manquer d’eau cet été ?

Un individu consomme une moyenne de 170 litres d’eau potable par jour, soit 25,5 mètres cube (m3) par mois pour une famille de cinq personnes. En été, ce chiffre augmente et peut dépasser 10% de la consommation moyenne annuelle.

Selon Mantasha Ghurhoo, responsable de communication de la Central Water Authority (CWA), la consommation d’eau à l’île Maurice grimpe durant l’été austral, soit de novembre à février chaque année. Les chiffres officiels de la CWA indiquent également que la consommation d’eau connaît une hausse constante depuis ces dernières années. Ainsi, de 98,2 hectomètres cubes (millions de mètres cube) d’eau ont été consommés à Maurice en 2015, comparé à 95 hectomètres en 2012.

Suivant cette tendance, nous ne sommes pas loin d’atteindre 100 millions de m3 d’eau cette année. Avec une fourniture d’eau 24 heures sur 24 couvrant uniquement 55% de la population en août 2016, il est difficile de garantir qu’il n’y aura pas de manque d’eau, résultant en de longues périodes de coupures dans l’approvisionnement cet été.

 

Collecte d’eau de pluie : solution durable

En 2015, Maurice a recueilli une pluviométrie de 2,377 millimètres, dont bien plus de la moitié est tombée en été. Néanmoins, la majeure partie de cette eau ne peut être captée par les réservoirs et nappes phréatiques de l’île. Cela alors, que l’eau de pluie, source d’eau gratuite, peut être utilisée pour l’arrosage, le nettoyage et même certains besoins domestiques.

Pour tirer profit de cette ressource perdue, il existe une solution efficace : la collecte d’eau de pluie chez soi. En plus de réduire l’utilisation domestique d’eau potable – dont plus de 50% sert au nettoyage et autres besoins ménagers – cette pratique peut aider à réduire la pression sur nos réservoirs et garantir une meilleure fourniture d’eau.

Comment ne pas manquer d’eau cet été à MauriceC’est la raison pour laquelle, le ministère de l’Environnement a mis en place le Rainwater Harvesting Scheme. A travers ce programme, l’Etat souhaite encourager les autorités locales, établissements scolaires et autres organismes gouvernementaux à utiliser l’eau de pluie pour des besoins autres que la consommation et réduire leur facture d’eau.

Ainsi, sous ce programme, les ONGs, par exemple, peuvent bénéficier jusqu’à 50 000 roupies pour l’acquisition d’un système de collecte d’eau de pluie. Cependant, si le ministère indique également vouloir « améliorer la sensibilisation de la population sur la récupération d’eau de pluie », ce projet de financement n’est pas accessible au public.

La CWA, avait, il y a quelques années, mis en place un modèle de système de collecte d’eau de pluie et souhaitait encourager les Mauriciens à s’équiper. Toutefois, selon Mantasha Ghurhoo, le projet a été abandonné « pour manque de financement ». Heureusement, il existe d’autres sociétés vers lesquelles la population peut se tourner pour acquérir un système de collecte d’eau de pluie à domicile.

Rainwater Harvesting Scheme de la MCB

Lancé en 2013, sous l’Initiative 175, le Rainwater Harvesting Scheme de la Mauritius Commercial Bank (MCB) permet aux Mauriciens d’opter pour des solutions de captage d’eau de pluie coûtant entre 25 000 et 500 000 roupies. Pour cela, ils peuvent bénéficier d’un financement étalé sur un maximum de cinq ans, au taux exceptionnel de 5,65% par an.

Pour souscrire à ce plan de fiancnement, il suffit de se rendre chez un des quatre partenaires auxquels la MCB s’est associée : Duraco, Aquaflo, Rey & Lenferna et Green Island Solutions. Après une expertise pour une solution clé-en-main la plus appropriée à sa maison et son budget, le demandeur peut ensuite se rendre à la MCB avec le devis et ses papiers d’identités afin de faire une demande.

Fourniture d’eau 24 heures sur 24

55% de la population a eu une fourniture d’eau 24h/24 en août 2016. Ce chiffre se répartit par région comme suit: Port Louis 70%, Nord 70%, Est 67.5%, Sud 63.7%, le haut plateau de Mare aux Vacoas 49% et la partie basse de Mare aux Vacoas 8.8%.

 

L’eau ne coûte pas assez cher à Maurice?

A ce jour, le tarif domestique de l’eau à l’île Maurice est comme suit:
• de 0 – 10 m3: 6 roupies par m3 (les six premiers m3 sont gratuits),
• de 11-20 m3: 8 roupies par m3,
• de 21-50 m3: 17 roupies par m3,
• plus de 51 m3: 32 roupies par m3.
• Le segment des affaires paye 34 roupies le m3.

L’augmentation des tarifs de l’eau potable fait débat depuis de nombreuses années. Cependant, le gouvernement n’a pas encore annoncé de décision ferme. « Le prix de l’eau pratiqué à Maurice est relativement faible et augmenter le tarif de l’eau servirait à financer les développements futurs, (réparations, constructions d’infrastructures) afin d’assurer un service de qualité pour toute la population. Toutefois, il faut également penser à sensibiliser la population contre le gaspillage de la ressource précieuse qu’est l’eau », commente Mantasha Ghurhoo, responsable de communication de la Central Water Authority (CWA).

Commentaires Facebook

Donnez votre Avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous devriez lire aussi

Ecomauritius.mu : l’annuaire mauricien des bonnes adresses eco-friendly

La plateforme ecomauritius.mu vient de voir le jour.