Cette native mauricienne de 39 ans a grandi dans une famille où le livre tenait une place majeure. Dans la bibliothèque de son père, les essais de Levi-Strauss côtoyaient les albums des aventures de Tintin. L’amour des livres, mais surtout l’amour des histoires est un héritage familial inestimable qui accompagne désormais toutes les facettes de sa vie.

Corinne Fleury s’en défend: avoir choisi de faire des études littéraires n’avait rien à voir avec son goût pour la lecture. Après sa scolarité au Collège Lorette de Curepipe, elle s’envole pour la France pour des études de Lettres modernes.

«Mon professeur de français m’a poussé, malgré lui, vers cette filière; son enthousiasme était tel lorsqu’il expliquait l’histoire de la littérature! Et en quittant mon île, le terme d’édition ne faisait absolument pas partie de mon vocabulaire. » admet-elle.

Une spécialisation des métiers du livre pendant son cursus estudiantin, en Master 1 de Lettres modernes, posera les premiers jalons de son futur parcours professionnel. En choisissant de faire son mémoire sur Claude Ponti, l’un des auteurs français plus connus et les plus prolifiques dans la catégorie littérature jeunesse, elle se découvre alors une passion pour ce genre littéraire.

Corinne Fleury, fondatrice de l’Atelier des nomades

« A part Tikoulou, il n’y avait rien »

Puis, le suivi d’un Master en création éditoriale, dont l’objectif vise à former les étudiants à devenir des directeurs de maisons d’édition sera le second élément déterminant quant à son choix professionnel. « Dans le cadre d’un projet que nous devions présenter, j’ai choisi celui de « Créer une maison d’édition à Maurice », relate Corinne Fleury. Si dans les librairies françaises, les titres de la littérature jeunesse occupent des rayonnages entiers, elle constate attristée, de passage dans son île pour la composition de son projet, que la pauvreté du genre y fait loi. « Excepté les premiers tomes de Tikoulou, rien d’autre n’était proposé aux jeunes.»

Son Master d’édition en poche, Corinne Fleury pressent néanmoins la nécessité d’acquérir de l’expérience avant de concrétiser ses propres envies. Elle peaufine ses connaissan-ces en travaillant chez Actes Sud, Lamartinière et Flammarion, de prestigieuses maisons d’édition françaises, avant de lancer, avec son mari Anthony, l’Atelier des Nomades, en 2010. Son but: offrir du qualitatif dans une fourchette de prix accessibles. Déjà forte d’une vingtaine de titres, la maison d’édition envisage un nouveau tournant dans sa stratégie de développement:

« Il y a dans l’île une méconnaissance de nos auteurs mauriciens, édités hors Maurice, parce que les livres sont chers; nous allons donc initier une collection littérature en semi-poche, sur du joli papier, au format moyen et à des prix doux pour pousser à la lecture », annonce l’éditrice.

Trois auteurs mauriciens édités à prix doux

Vent d’est de Gabrielle Wiehe, illustratrice connue pour son travail en littérature jeunesse, Sensitive de Shénaz Patel, dont les droits ont été achetés aux Editions de l’Olivier pour le proposer dans une édition moins chère à Maurice et Polyte de Savinien Mérédac, nom de plume d’Auguste Esnouf, « une œuvre qui reste moderne malgré ses 100 ans », sont les trois titres proposés par l’Atelier des Nomades, dès ce mois-ci dans l’île.

La maison d’édition installée à Boulogne Billancourt à Paris, fait le grand écart depuis son siège français et son annexe de Curepipe. « Nous sommes trois à faire tourner la boutique », sourit l’éditrice, une petite équipe à l’initiative de l’organisation du premier salon du Livre Jeunesse de l’île qui se tiendra du 13 au 16 septembre, à Pailles. « Le goût du livre et de la lecture n’est pas inné, il se provoque, il s’éveille. Nous souhaitons que les familles, qu’elles soient à l’aise ou pas avec les livres, profitent de cet événement pour passer un moment agréable autour de la lecture ». A l’image de son propre vécu durant l’enfance.

Commentaires Facebook

Donnez votre Avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous devriez lire aussi

Luc Mamet: Un pilote Mauricien du championnat d’Europe de Moto

Ce n’est plus tout à fait inconnu un