20.5 C
Île Maurice
mardi, mai 17, 2022

Corinne Fleury : Maurice cœur de livre

Corinne Fleury : Maurice cœur de livre

Sa Morisienn la a quitté son île mais elle a emporté avec elle sa culture pour l’offrir au monde entier.

Quand, à 20 ans, Corinne Fleury arrive en France pour suivre des études littéraires, celle qui fut une petite fille habitée par mille désirs de vivre, mille curiosités, n’imagine pas qu’elle épousera Anthony, un Français avec qui elle fondera, en 2010 à Paris, l’Atelier des Nomades, une maison d’édition indépendante.

D’une voix apaisante – comme si elle lisait à un enfant les contes mauriciens qu’elle publie – elle dit les bonheurs et les difficultés de son métier. Donner corps d’encre et de papier aux voix de l’océan Indien, découvrir de nouveaux auteurs, écrire elle-même (son “Dodo aux plumes d’or” est un bestseller maison !) mais aussi s’obliger au labeur chronophage de la comptabilité, des mises en carton, des démarches administratives qui cependant n’auront jamais raison de sa passion.

Diffuseuse de la culture indianocéanique, elle déplore la carence affligeante des autorités mauriciennes en matière de politique du livre et de protection du patrimoine littéraire. Elle se désole aussi du mauvais apprentissage de la lecture à l’école quand elle constate – lors d’un Festival du Livre qu’elle organise sur l’île – que, contrairement aux idées reçues, les enfants mauriciens savent en goûter les joies intenses quand on les traite avec intelligence.

Alors, à sa mesure, elle tente de pallier les manquements officiels. Elle fait le choix de vendre, sur le sol mauricien, ses livres au moins cher que ses finances le permettent. Dans un autre registre, elle rachète les droits du “Petrusmok” de Malcolm de Chazal pour éviter que cette icône littéraire disparaisse à jamais des mémoires…

D’où tire-t-elle sa ferme et tranquille conviction ? Comme toutes les femmes mauriciennes émancipées, semble-t-il, de la fidélité à soi-même. Elle sait combien son enfance portait en germe sa vie actuelle : la chance de naître dans une famille où la lecture est vénérée, où l’on imprime des sérigraphies, où l’âme artisane enchante la maisonnée et permet de penser, concevoir, fabriquer de beaux objets… comme elle fabrique à présent ses livres !

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

SUIVEZ-NOUS

20,494FansJ'aime
468SuiveursSuivre
427SuiveursSuivre
186AbonnésS'abonner

PUB

- Advertisement -spot_img

DERNIERS ARTICLES