Pour les acteurs du digital, l’île Maurice a tout à gagner grâce à leur secteur maintenant que le pays a recommencé à s’ouvrir sur le monde extérieur. Notre petit état insulaire va-t-il pouvoir surmonter les effets de la crise du Covid-19 et suivre son Digital Mauritius 2030 Strategic Plan (Plan stratégique Digital Mauritius 2030)? Le numérique va-t-il en effet devenir le troisième pilier économique national, comme le souhaite Pravind Kumar Jugnauth, l’actuel Premier ministre? Voici ce  à quoi nous devrions assister tout au long de la prochaine décennie.

Zoom sur le Digital Mauritius 2030 Strategic Plan

Maurice ambitionne de devenir un pays à revenu élevé et inclusif d’ici 2030 et le secteur numérique doit être un de ses leviers.

Ainsi, les jeunes Mauriciens pourront se tourner vers un marché de l’emploi dynamique, tandis que le pays pourra s’ouvrir davantage, évoluer sous le sceau de la bonne gouvernance tout en facilitant la vie de ses citoyens et entreprises.

Rien n’est impossible diront certains si l’on prend en considération deux éléments majeurs : le secteur des TIC participe d’ores et déjà à hauteur de 5,7 % au PIB du pays, selon les chiffres publiés par l’Economic Development Board (EDB) pour 2017 tandis que la pénétration du haut débit s’établit à 78 %, selon ceux rapportés par l’Autorité des technologies de l’information et de la communication.

Dans cette optique, le ministère de la  Technologie, de la Communication et de  l’Innovation, en collaboration avec les acteurs majeurs de ce secteur, a rédigé un Digital Mauritius 2030 Strategic Plan. Selon ce plan, les  années à venir verront émerger un gouvernement numérique (illustré à ce jour par la plateforme Fasil.mu), de nouvelles infrastructures, des innovations, une meilleure cybersécurité et une gestion plus efficace des ressources humaines. Pour cela, l’île Maurice mise sur des applications qui s’appuieront sur le BigData, l’Open Data, le partage de données ou encore les applications mobiles intelligentes.

Ajoutons le projet de création du Mauritius Artificial Intelligence Council, qui devrait réunir des spécialistes majeurs du numérique, aussi bien mauriciens qu’étrangers. Il est également prévu de fermer définitivement le fossé qui existe actuellement entre les compétences disponibles et celles réellement nécessaires afin de transformer l’île Maurice en une destination de premier ordre en matière de digital. Ces dix prochaines années sont pleines de promesses, gardons l’œil ouvert !

Page réalisée par ICTO.io, le magazine en ligne régional spécialiste des TIC – www.ict.io

Commentaires Facebook

Donnez votre Avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous devriez lire aussi

8 applications mobiles et plateformes internet consacrées à l’immobilier à l’île Maurice

Si vous profitez de cette période pour mettre