De son exigence du goût, de son souci du détail, de sa passion pour les produits traditionnels et les recettes d’antan, Sébastien Miraux, chef du restaurant Azuli de l’hôtel Radisson Blu Azuri a frappé fort par son concept voyages, fait de saveurs créoles.

La Réunion, Rodrigues ou Maurice? Faites votre choix de destination à travers les épices, les produis et les saveurs caractérisant une île plutôt qu’une autre, mais en restant à table, celle de Sébastien Miraux, le chef d’Azuli*.

D’origine française par son père et mauricienne par sa mère, il n’est pas surprenant que Sébastien Miraux ait eu envie d’illustrer la mixité qu’il incarne à travers son art de la gastronomie. Il a eu la chic idée de partager sa vision de la cuisine à travers la nouvelle carte d’Azuli qui invite au plongeon au cœur des Mascareignes authentiques.

Non seulement les papilles gustatives sont sollicitées mais aussi les sens olfactifs. La Réunion se découvre, entre autres, sur la base de l’incontournable carri boucané et songe grise ou d’un inoubliable massalé de vieille rouge et achards de légumes, des plats dégageant de délicieux parfums tellement évocateurs du métissage de la population réunionnaise et de sa cuisine. Une exploration gustative que nous réserve Sébastien Miraux avec sa maîtrise de l’alliance de produits vrais et de saveurs douces et subtiles…

Partir pour Rodrigues c’est apprécier l’extraordinaire simplicité de ses traditions culinaires. Le secret de la cuisine de la Cendrillon des Mascareignes se niche dans le naturel de ses produits de la mer. Et sur ce chapitre, la daube d’ourite accompagnée de patole sauté, ce légume oublié que le chef met en vedette ou le sacréchien grillé servi avec un gratin de papaye verte, interpellent, à juste titre, les palais en quête de découvertes.

Si c’est Maurice que vous souhaitez découvrir le temps d’un diner, le chef propose un civet de cerf agrémenté d’une fine purée d’arouille violette, un plat qui vous incitera à remonter le temps jusqu’en 1639, année où le cerf de Java a été introduit dans l’île.

L’amour du détail, nous vous aurons prévenus, saura surprendre les plus flegmatiques.

*Illustration d’un parcours professionnel d’excellence, Sébastien Miraux outre détenir une licence de gastronomie a fait un beau parcours avec les Compagnons du Devoir et du Tour de France.

Commentaires Facebook

Donnez votre Avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous devriez lire aussi

LES PROMESSES DU FESTIVAL LA ISLA 2068

Repoussée, confinement oblige, la troisième édition du festival