L’île Maurice faisait partie de la liste de ses vœux lorsqu’il a fallu formuler la demande de sa prochaine affectation il y a 3 ans. L’île qu’il connaissait déjà avait toutes ses faveurs mais l’intéressait également parce que l’aspect consulaire y est essentiel compte tenu de l’importance de la communauté française. La section consulaire de l’Ambassade de France à Maurice sera aussi celle des Français des Seychelles à partir du 15 juillet de cette année.

Annie Lebot: Avec 12 000 Française expatriés à Maurice et inscrits sur les listes consulaires, à quels services d’aide et de soutien peuvent prétendre ces derniers?
Jean-Jacques Maizaud: En résumé, notre travail est celui d’une mairie et d’une préfecture. Celui que tout le monde connaît porte sur le chapitre classique de la délivrance de documents d’état-civil, de passeports et de visas, mais nous avons ici des fonctions sans équivalence en France comme l’endossage des actes notariés, la protection consulaire, la délivrance de laissez-passer. Nous gérons aussi des dossiers d’aides sociales pour les enfants en détresse, les personnes âgées sans ressources et les personnes handicapées, reconnues comme telles par les autorités françaises. Il existe aussi un mécanisme d’aides ponctuelles pour ceux qui ont tout perdu.
Enfin, des bourses scolaires sont attribuées, sur critères sociaux, par nos services pour les enfants français inscrits dans les cinq écoles du réseau AEFE (Agence pour l’Enseignement Français à l’Etranger) de Maurice.
Maintenant si je me réfère purement au volet protection consulaire, nous pouvons orienter ceux qui le demandent vers des avocats et nous nous assurons que les Français détenus ici le sont dans des conditions décentes

AL: Qu’entendez-vous par conditions décentes ?
J-JM: La section consulaire se soucie de l’intégrité physique des prisonniers français, au nombre de six à ce jour. Nous vérifions qu’ils sont traités correctement, qu’ils ne souffrent ni de mauvais traitements, ni de brimades. Nous pouvons en cas de problèmes exprimer des remarques auprès des autorités locales avec lesquelles nous entretenons d’excellentes relations. Notre rôle ne consiste en rien à faire de l’ingérence dans l’appareil judicaire mauricien. 

Nous ne pouvons que fortement recommander de se renseigner et prendre un conseil légal avant d’acheter ou d’investir

AL: De quel ordre sont les doléances récurrentes françaises, pouvez-vous les énumérer par ordre d’importance ?
J.J M: D’abord, elles concernent les questions immobilières. Un achat en PDS, IRS ou RES peut se révéler compliqué dans certains cas et le plus souvent, à cause de malfaçons qui entraînent un surcoût. Le rêve d’une maison à Maurice peut tourner aux pires complications pour des retraités qui y ont mis toutes leurs économies. Arrivent juste derrière les problèmes résultant d’un montage de société et en troisième lieu les questions liées à des divorces difficiles…

AL: A quels recours peuvent prétendre dans ce cas les Français, sur quel plan peut intervenir le consulat ?
J-JM: Pour l’immobilier, je suggérerais la mise en place d’un système d’arbitrage qui permettrait à ceux qui investissent d’avoir des garanties, pourquoi pas sur la base d’un fond dédié. D’une façon générale, nous ne pouvons que fortement recommander de se renseigner et de prendre un conseil légal avant d’acheter ou d’investir. Pourquoi ne pas faire preuve de la même prudence observée en France quant à ces questions? La Chambre de Commerce et d’Industrie France Maurice, les associations francophones d’accueil des nouveaux arrivants de Grand Baie et de Tamarin, les trois conseillers consulaires que sont Mme Malivel, MM. Dubourg et Giraud peuvent être de bon conseil. J’engage tout Français fraîchement arrivé avec un projet d’installation à aller rencontrer ces associations et ces personnes qui réalisent un travail précieux pour la bonne intégration de notre communauté.

AL: Est ce que les cas désespères peuvent bénéficier d’une aide exceptionnelle auprès du consulat ?
J-JM: D’une façon générale, nous ne laissons pas tomber nos nationaux mais le voyageur français est supposé être en capacité d’assurer ses dépenses. Même dans les cas douloureux de rapatriement de corps, l’Etat n’engage pas de deniers publics. Il faut retenir cela.
Pour les Français de passage qui se retrouvent démunis financièrement à Maurice après un vol, nous suggérons le transfert d’argent par la famille depuis la France et nous pouvons, dans certains cas, faciliter l’envoi d’argent par le service comptable de l’Ambassade.

AL: Le ministère des Affaires Etrangères considère t-il Maurice comme un pays à conseiller pour y investir, vivre et passer des vacances ?
J-JM : Si vous vous référez au site conseil aux voyageurs du ministère justement, vous verrez que le niveau d’alerte pour les voyageurs a été légèrement relevé, compte tenu d’une progression de la délinquance. Il y est également conseillé aux futurs acheteurs d’un bien immobilier sur plan, de prendre des mesures de précaution d’usage comme s’informer sur le promoteur, de bien lire ses contrats pour minimiser le risque de litiges.

AL: Compte tenu de ce que vous avez observé et entendu depuis trois ans, auriez-vous un conseil de premier ordre à faire passer pour une installation réussie dans l’île?
J-JM: Je m’aperçois que la société mauricienne est plus judiciarisée que la société française. Bien que ce ne soit pas d’usage en France, le fait de s’entourer d’un maximum de conseils, dont légal, me semble tout à fait opportun lorsque l’on vient s’y installer, par le biais d’un achat d’un bien ou d’une création de société.
La section consulaire de l’Ambassade de France a pour vocation d’informer nos ressortissants dans ses domaines de compétence. Ils peuvent déjà se référer à notre site internet pour recueillir les premières informations et à notre page facebook pour une communication interactive et si besoin, être reçus sur rendez-vous.

https://mu.ambafrance.org
Tel : + 230 20 20 100

Commentaires Facebook

Donnez votre Avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous devriez lire aussi

Escapades en famille à travers l’île

A Balaclava, dans le Nord, le Maritim Resort