Riche en couleurs, la fête du printemps sera célébrée dans toute l’île ce lundi 8 février par nos compatriotes sino-mauriciens et par la population en général. Cette journée sera marquée par diverses célébrations, pétarades et activités culturelles, qui s’étendront sur plusieurs jours.

La fête du printemps ou le Nouvel An Chinois marque le premier mois du calendrier lunaire chinois. Les festivités débutent le premier du mois, soit ce lundi 8 février 2016, et se clôturent le 15ème jour du mois, avec la fameuse fête des Lanternes. C’est la plus longue fête du calendrier chinois qui arrive entre le 21 janvier et le 20 février, tous les ans. Cette fête est également appelée Nouvelle Année Lunaire, car le calendrier chinois est luni-solaire. Comme son nom l’indique, elle célèbre également l’arrivée du printemps, après le solstice d’hiver. Les célébrations, coutumes et croyances de la fête de printemps varient dans les détails selon les régions ou les époques.

La pratique générale veut qu’on s’efforce de repartir sur un nouveau pied, après s’être débarrassé des mauvaises influences de l’an passé, accompagné de signes de bon augure. Ainsi, plusieurs jours avant l’arrivée du Nouvel An, chaque famille prépare des mets spéciaux, achète des nouveaux vêtements et nettoie la maison de fond en comble. Dans plusieurs foyers, des poèmes liés à la fête du printemps sont affichés sur les portes des maisons. Tout doit être propre et neuf pour la fête du printemps. Il faut savoir qu’en Chine, la couleur rouge est considérée comme étant de bon augure.

Cette nouvelle année correspond à celui du « Singe » conformément au cycle des 12 signes animaliers annuels. Selon l’astrologie chinoise, les personnes nées pendant une année du Singe devront se montrer particulièrement prudentes au cours de cette nouvelle année. En outre, 2016 est l’année du « Singe du Feu », conformément à la théorie des Cinq Éléments chinois (Eau, feu, terre, bois et métal). Le Singe (hóu) est le 9e animal du cycle zodiacal chinois. On le dit malin, débrouillard, doué en affaires et opportuniste. Il s’entend bien avec le Rat et le Dragon mais très mal avec le Tigre.

La danse du Dragon et du Lion

Une série d’activités riches en couleurs ont lieu dès le début du Nouvel An Chinois. Des spectacles de chants et de danses, marquent les célébrations. Les plus connues sont les fameuses danses de dragons et de lions. Le symbole du dragon, en Chine, diffère totalement de celui des méchants dragons affichés dans les films occidentaux. La croyance populaire veut que les dragons soient responsables des pluies et apportent assez d’eau dans leurs champs. Ainsi, la danse du dragon est très populaire et montre le culte du dragon. Ces légendaires créatures représentent la force et le pouvoir des Chinois. Dans le passé, les empereurs chinois étaient considérés comme les fils du dragon. Ils étaient les seuls à porter l’emblème du dragon, qui était de couleur jaune, pour montrer leur supériorité. La danse du Lion, elle, est connue pour repousser les mauvais esprits et les empêchent de rentrer dans les maisons.

L’enveloppe Rouge

La fête du printemps est également une occasion qui reflète l’atmosphère chaleureuse qui règne au sein de la famille. Cela est parfaitement symbolisé par le Hong Bao, une enveloppe rouge contenant de l’argent offerte normalement aux proches, surtout les parents et grands-parents. Ces étrennes étaient distribuées par les aînés aux enfants et aux jeunes non mariés. Elles avaient surtout la valeur symbolique de porter chance durant toute la nouvelle année.

Traditionnellement, on rendait visite ou envoyait des cartes de vœux du Nouvel An à ses proches. Bien que les nouvelles technologies aient modifié cette pratique, pour les enfants, cette vieille tradition reste encore inchangée. Lorsque les enfants rendent visite aux ainés à l’occasion de la fête du printemps, ils leur offrent un Hong Bao, aussi connu comme « Yasuiqian», voulant dire “argent”, en cadeau. Cet argent est mis dans une petite enveloppe rouge, dont l’appellation courante ‘Enveloppe Rouge’. Peu importe la somme de l’argent, elle représente généralement des bons vœux.

Les pétards

Qui dit Nouvel An Chinois, dit pétarades. En effet, la fête du printemps serait incomplète sans les éclats des pétards faisant partis de la tradition. Les pétards sont toujours de couleurs rouge parce qu’ils symbolisent le bonheur. Le « passage de l’année» s’effectue dans la nuit du dernier jour du douzième mois. Le mot signifiant année est considéré comme étant à l’origine le nom d’un monstre, Nian, qui venait autrefois rôder autour des villages une nuit par an, obligeant les habitants à se calfeutrer et à veiller jusqu’à son départ au petit matin. Pour lutter contre la bête maléfique, les Chinois accrochent des souhaits de « bonne chance » sur du papier rouge à leurs portes et utilisent des pétards pour faire du bruit, étant convaincu que la bête craint la couleur rouge et le feu.

Une coutume ancienne veut également qu’on aille se coucher le plus tard possible le soir du réveillon, car ce serait un gage de longévité. Dans certaines régions, les jeux d’argent habituellement interdits étaient exceptionnellement autorisés pendant la fête du printemps.

Commentaires Facebook

Donnez votre Avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous devriez lire aussi

Trois Mauriciens parmi les artistes de «Conversations»

Le 28 septembre, au musée d’Histoire Naturelle de