Figure reconnue et incontournable de la construction navale à Maurice, le nom d’Igor Van Nuwenborg est d’abord associé aux Legend, une marque de bateaux, la sienne, ayant essaimé le lagon dans les années 2000. Après une légère retraite, l’architecte et designer naval s’achemine vers un tournant décisif de sa carrière avec la construction de bateaux écologiques.

Son succès, il le doit à son esprit visionnaire, un goût prononcé pour l’inconnu et une bonne dose d’ambition, des caractéristiques portés par la passion, sans laquelle rien ne serait possible. Un condensé gagnant l’ayant amené très jeune à mettre au point une technologie révolutionnaire pour Maurice: des bateaux monoblocs, pont compris, en fibre de verre, issus d’un moulage. Vendu à 250 exemplaires, son Legend 22, la référence de ses modèles incarne à lui seul la succes story du jeune chef d’entreprise d’alors. Imaginez, il lance à 23 ans seulement, Legend Marine, son entreprise qui devient rapidement une référence dans la construction et la réparation de bateaux en fibre de verre à Maurice, comme dans la région. Diplômé en architecture navale du prestigieux Westlawn Institute of Marine Technology des États-Unis, l’architecte et designer procède toujours à partir d’un modèle de base qu’il fait évoluer selon la demande de ses clients, l’écoute et le conseil constituant une bonne part de sa marque signature. Dessiner ses projets en 3D sur du papier, en fait également partie. Si le pays reste fermé au marché des super yachts, celui des particuliers dynamisé pour 50% par les Mauriciens et le reste par les résidents étrangers est loin d’être saturé, bien que contenu car régulé par l’octroi de permis.

Catamaran solaire en 3D, gros projet sur lequel travaille l’architecte

Désormais, laisser libre cours à la créativité

En 2015, l’affaire BAI, – actionnaire principal de son entreprise – met à mal ses ambitions alors qu’il se focalise depuis 2013 sur un projet de gros catamaran. Un «accident» qu’il finit par accueillir comme un don car lui donnant l’opportunité de se reconnecter avec son désir profond, celui de favoriser la créativité sur l’affairisme, pour être à l’avant-garde de la conception navale. Du statut de chef d’entreprise, il se positionne désormais comme consultant, notamment pour l’entreprise Stingray Craft. Celui qui «aime se lancer dans ce qui n’a pas encore été fait », voit tou-
jours en grand, et loin. Il travaille aujourd’hui sur la construction d’un catamaran solaire, le plus gros de la région indocéanique, avec sa capacité d’accueil supérieure à cent passagers. « Le plus gros, car l’énergie consommée nécessite beaucoup de panneaux solaires et donc, de surface pour les installer », explique t-il. La Hollande, connu pour ses moulins est surtout un pays à la pointe de l’énergie solaire et la Pologne, en passe d’être celui assimilé comme plus gros constructeur de bateaux, ont été d’ailleurs ses deux destinations fétiches ces derniers mois.

Les ICON pour poursuivre l’histoire des Legend

Fils d’un architecte et d’une dessinatrice, dire d’Igor qu’il a perpétué l’atavisme familial en l’appliquant à la mer n’est pas faux. Qui plus est depuis une maison pied dans l’eau à Rivière Noire, un environnement ayant influencé le choix de sa vocation, car tombé en amour de la mer au plus jeune âge. Il n’a d’ailleurs pas bougé des terres de son enfance, d’où il peut observer quelques uns de « ses » bateaux, mouillant dans la baie. «Nous étions il y a 20 ans une quinzaine de constructeurs, la plupart se sont reconvertis en revendeurs de marques de bateau française et sud-africaine et nous ne sommes plus que cinq environ à nous partager le marché de la construction navale». On ne trouve pas plus patriote que ce Belge né à La Réunion, car appuie t-il, «tout ce que l’on entreprend doit profiter à Maurice, et j’essaierai au maximum de sortir mes modèles d’un atelier mauricien». Après ses Legend, les prochains, baptisés ICON et qui navigueront pour certains, à l’énergie solaire, marqueront à coup sûr, non seulement le retour de ce grand professionnel sur le devant de la scène nautique, mais aussi une belle progression sur l’échelle de son expertise. A.L.

Commentaires Facebook

Donnez votre Avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous devriez lire aussi

Tuning et personnalisation: Etre unique à tout prix

L’imitation du voisin, du collègue ou de la