A l’initiative de Kim Siew, le concept est une plateforme physique située rue Saint-Georges, à Port-Louis. Lakaz d’Art est un espace de 200 m2 qui vise à rendre visible les artistes émergents et à favoriser les échanges dans la communauté artistique. Le collectif est aussi amené, de plus en plus, à faire sortir l’art, dans le cadre de projets d’embellissement mural. 

Passionné d’art, Kim Siew a, outre son Bachelor d’art, un second en économie, les deux obtenus aux Etats-Unis, dans l’Etat de New-York, où il a passé quatre ans. « Certainement par mesure de précaution, ne sachant pas à l’époque où allait me porter ma passion », admet-il. De retour à Maurice, il prend part à des initiatives collectives comme Ile Courts et la première édition de PorLwi by Light avant de trouver un emploi comme logisticien à l’African Leadership University de Beau Plan. « Et en marge de mon travail, je me suis occupé d’un club artistique pour les étudiants et j’ai commencé à organiser quelques évènements chez moi, à Port-Louis, qui deviendra Lakaz d’Art », raconte Kim Siew. Il se rend bien compte que la demande de visibilité des créateurs est une dure réalité mais ne trouve pas la solution pour y répondre. L’univers lui donne alors un coup de pouce… Car le Bristish Council le sélectionne alors pour conduire un travail sur les entreprises créatrices de Maurice. « Grâce à cette expérience, j’ai listé les manques auxquels étaient confrontés les artistes, soit l’inexistence de structures physiques pour les accueillir et créer les échanges ».

Paysage africain urbain fictif réalisé à l’African Leadership University

Un voyage d’études en Afrique du Sud, au Kénya et au Rwanda « des pays où l’art ne bénéficie d’aucune aide publique, comme Maurice » et, pour lequel il quitte son travail, parachève alors sa réflexion sur la solution d’aide aux artistes émergents. Revenu dans l’île il jette aussitôt son projet sur papier et il en ressort l’actuelle Lakaz d’Art, – ouverte officiellement fin 2018 – un espace de 200m2 dédié aux évènements artistiques, aux ateliers destiné à développer le talent de chacun et à créer des opportunités pour faciliter la professionnalisation de l’artiste.

Outre cette mission, Lakaz d’Art creuse de plus en plus la veine de performances artistiques qui passent notamment par l’embellissement de façades. Pour exemple, l’African Leadership University, a confié au collectif la mission de revoir son design. Mettant en avant le caractère panafricain du site, trois peintures murales, une fresque spatiale avec Evan Soohun, un paysage urbain africain fictif en noir et blanc avec Dreamdoodle et une chronologie abstraite d’ALU avec Kimchi font désormais partie du paysage. Lakaz d’Art a également œuvré pour l’hôtel Véranda Tamarin, en dessinant des peintures murales à l’extérieur et dans une centaine de chambres sur le thème de la plage, du surf et de l’océan. Et ne s’arrête pas en si bon chemin..

Le public découvrira bientôt celle créée pour le bowling de Cascavelle qui s’apprête à ouvrir, ainsi que des poèmes, créés avec les jeunes du coin, qui recouvriront les murs du village du Morne dans le cadre du prochain festival “Nou le Morne”. www.lakazart.com

Roger Charoux expose

Du 31 mai au 31 août, le Hennessy Park Hotel organise, en collaboration avec la Galerie Imaaya, une exposition de l’artiste peintre Roger Charoux. Connu et reconnu aussi bien à Maurice qu’à l’international, sa signature a d’abord été associée à des paysages impressionnistes ou classiques représentant une nature généreuse ou des scènes port-louisiennes, incarnation de son amour porté au patrimoine de son île. Mais Roger Charoux a emprunté depuis une dizaine d’années une voie parallèle qui l’a amené vers un monde fait de formes et de couleurs. La galerie Imaaya se propose de faire découvrir aux amateurs ce cheminement vers l’abstraction à travers la sélection d’une trentaine de toiles réalisées ces dernières années avec, en contrepoint, quelques petits formats classiques. En outre, l’artiste, toujours très actif exposera très bientôt à la Galerie Agora de New York.

Commentaires Facebook

Donnez votre Avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous devriez lire aussi

Nou le Morne peaufine sa programmation

Le trio art, nature et culture est le