La Journée mondiale de sensibilisation à l’autisme a été célébrée le 2 avril 2017. Elle vise à la sensibilisation d’une véritable acceptation vis-à-vis des personnes vivant avec ce trouble qui affecte les fonctions cérébrales. A cette occasion, Autisme Maurice a accueilli le Français Josef Schovanec, Docteur en philosophie, écrivain et autiste, pour animer une conférence sur l’autisme.

Selon l’Organisation mondiale de la santé, un enfant sur 160 dans le monde présente un trouble du spectre autistique, soit 1% de la population est atteinte d’autisme A Maurice, on estime près de 12 000 personnes atteintes d’autisme à des degrés divers. Chaque année, l’ONG Autisme Maurice profite de cette journée pour mobiliser le grand public aux besoins des personnes autistes et véhiculer un message optimiste sur les réalités de ce trouble du développement.

Lutter contre l’ignorance et l’indifférence

L’autisme

Créée en 2009 par Géraldine Aliphon, Autisme Maurice a pour mission de regrouper des parents dont les enfants sont porteurs d’autisme. « Nous militons pour sensibiliser et com

battre l’ignorance et l’indifférence autour de cette pathologie. Nous souhaitons qu’il y ait une meilleure compréhension sur l’autisme et un partage d’informations et de connaissances de la part des médias pour faire avancer la cause à Maurice », explique la directrice et fondatrice de l’association.

Maman d’un enfant autiste de 12 ans, Géraldine a découvert l’autisme de son fils alors âgé de 15 mois. « Le diagnostic de mon enfant a bouleversé ma vie. Mais cela a permis de resserrer les liens avec mon époux. On s’est épaulé mutuellement pour surmonter cette épreuve et apporter tout l’amour et le soutien à notre fils. » Pour mener à bien son combat, l’ex-policière fait le choix de démissionner de son poste et co fonde, Autisme Maurice.

Autonomie et adaptation

Jumelée avec l’association Autisme Réunion, l’ONG offre un encadrement spécifique aux enfants et un service d’accompagnement aux familles. La structure accueille aujourd’hui 36 enfants. Ce sont des éducateurs formés et spécialisés qui aident ces enfants à améliorer leurs capacités sensorielles et motrices, afin qu’ils soient plus autonomes et s’adaptent à leur environnement.

Depuis 2012, l’association dispose également d’un centre de diagnostic des personnes autistes. Maurice est, de ce fait, le deuxième pays de l’Océan Indien après La Réunion à avoir un centre de diagnostic des personnes autistes. Le Centre d’Évaluation et de Diagnostic pour l’Autisme à Maurice (CEDAM) a permis de diagnostiquer 300 enfants autistes, à ce jour.

Un combat de longue haleine

Face à l’incompréhension de la société et au manque de sensibilisation sur cette pathologie, Autisme Maurice milite pour qu’il y ait une meilleure compréhension auprès du grand public.

« Certaines personnes ne savent toujours pas ce qu’est l’autisme. C’est une réalité très présente qu’il faut changer. Nous devons intensifier nos efforts pour démystifier la maladie », constate Géraldine Aliphon.

Au-delà du manque d’information, Autisme Maurice déplore également le manque de diagnostic et la mise en place d’une prise en charge efficace à Maurice. Pour cela, l’association a besoin de moyens plus importants pour continuer sa démarche et apporter un changement positif dans la vie des enfants. Un travail de longue haleine qui exige l’implication de chacun. « Les parents doivent croire au potentiel de leur enfant. Il faut se battre pour que nos enfants aient les mêmes droits dans la société», conclut-elle.

Opération « fleur bleue »

Dans le cadre de cette journée mondiale, Autisme Maurice innove cette année en organisant du 1er au 3 avril, l’opération « fleur bleue » dans le but d’alerter l’opinion. Ces fleurs étaient vendues dans les centres commerciaux de l’île à un prix symbolique. La couleur bleue est à l’honneur puisque c’est le symbole du soutien à l’autisme. Elle a également tenue les 1er, 2 et 3 avril une quête nationale afin de récolter des fonds pour l’association.

Qu’est-ce que l’autisme ?

D’après la classification internationale des maladies de l’OMS, l’autisme est un trouble envahissant du développement qui affecte les fonctions cérébrales. Il n’est plus considéré comme une affection psychologique ni comme une maladie psychiatrique. Ce trouble sévère et précoce du développement de l’enfant apparait avant l’âge de 3 ans. Il est caractérisé par un isolement, une perturbation des interactions sociales, des troubles du langage, de la communication non verbale et des activités stéréotypées avec restriction des intérêts.

 

Commentaires Facebook

Donnez votre Avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous devriez lire aussi

Reiki et Pranic Healing : vers une guérison du corps et de l’esprit

Ces méthodes de soins holistique tout droit venues