16.9 C
Île Maurice
mardi, juin 22, 2021

Le développement du chien dépend de son maître

La passion, la sécurité et l’amour pour le canin sont autant de motifs pour nourrir un chien. Mais, le bien-être et le développement sain requiert le temps, les moyens et l’espace nécessaire. Traitez-le avec humanisme, dressez-le,  il sera obéissant et deviendra votre meilleur ami. Autrement, attendez-vous au retour de la manivelle. – Amanoola Khayrattee

Et ce n’est pas Vijaye Kumar Mungul, amoureux de la race canine depuis une quinzaine d’années, qui nous dira le contraire : « Le chien est un animal au comportement quelquefois aléatoire. Il suffit de bien l’encadrer. Il y a beaucoup de gens qui nourrissent des chiens un peu au hasard. Ils les enchaînent perpétuellement, les entretiennent des restants de la cuisine et les laissent à la traîne. Ce n’est pas comme ça qu’on traite un animal. Un chien doit avoir son espace, un bon parc, un endroit propre, hygiénique et convenable pour se déplacer, se coucher et avoir des repas sains dans une cour clôturée. Il doit être suivi régulièrement et vacciné contre des parasites internes et externes, et avoir un bain deux à trois fois par semaine. »

Les chiens de race Rottweiler et Cane Corso, que possède Vijaye Kumar à Rodrigues, sont des molosses de haut calibre, massifs, doux, affectifs mais qui ont aussi du caractère. Leur agressivité dépend de l’entraînement reçu ou de la situation dans laquelle ils se retrouvent. Ils sont les meilleurs gardiens et défenseurs du territoire à condition d’avoir eu un renforcement positif : encourager et stimuler les bons comportements, leur apprendre à obéir aux ordres dans un langage clair et précis, verbal comme non-verbal.

Si le Rottweiler jouit parfois d’une réputation douteuse, c’est peut-être dû malheureusement à la négligence de certains propriétaires qui les ont élevés d’une manière coercitive, selon notre interlocuteur. Les molosses tolèrent mal toutes formes de stress, souffrance et douleur liés au traitement perçu comme punitif, ce qui modifie leur comportement et les rend potentiellement agressifs. Pour bien vivre avec son chien il est donc important de bien le comprendre et bien le soigner.

Om Lombard, propriétaire de Zoomania, numéro un des animaleries dans l’Océan Indien, est un passionné des animaux depuis son enfance. De cette passion, il a fait son métier, dévoué pour ses amis à quatre pattes. S’il vend des animaux de race dans son animalerie, notamment des chiens (husky, chihuahuas, bouledogues français, labradors, yorkshire…), ce mannequin et entrepreneur se veut tout à fait transparent : “pour moi, le plus important, c’est que nos chiens soient adoptés dans de bonnes conditions, avec une famille qui va bien s’en occuper”, explique-t-il. Certains clients cherchent à tout prix à adopter un chien de race, mais Om conseille autant que possible l’adoption d’un chien auprès d’associations et refuges locaux. Il travaille d’ailleurs en partenariat avec plusieurs associations de défense des animaux. Toujours dans un souci de bien-être des animaux, Zoomania devrait ouvrir prochainement deux cliniques vétérinaires, à Grand Baie, et du côté d’Ebène. A suivre.

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Restez connecté

21,986FansJ'aime
2,825SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner

PUB

- Advertisement -spot_img

DERNIERS ARTICLES