En résidence d’artiste à Hennessy Park Hotel, le peintre malgache Bary Ravalimanda y expose une vingtaine d’œuvres. Architecte de profession, cet aquarelliste minutieux excelle dans la représentation des ruelles encombrées des faubourgs d’Antananarivo.

Profitant de son séjour à Maurice, Bary Ravalimanda a profité de l’occasion pour saisir quelques belles impressions locales. Alternant aquarelle et huile sur papier, il a su capter quelques instants d’éternité. Les personnages représentés dans ses œuvres, Malgaches ou Mauriciens, tournent généralement le dos au spectateur du tableau.

« J’ai remarqué, explique le peintre, que les visages aspirent le regard. Happé par les yeux du ou des personnages, le spectateur ne voit plus le reste du tableau. Alors, j’ai trouvé cette solution… Il y a des hommes et des femmes dans mes tableaux et leurs attitudes, leurs gestes sont importants, mais ils ne confisquent pas l’attention. Seuls ceux qui sont situés assez loin, sont représentés de face. »

Une originalité qui, loin de réduire l’attrait de ses toiles, en renforce le mystère.

Bio express

Bary Ravalimanda, né le 7 février 1963 dans la Grande île, a commencé très jeune à manier le crayon et le modelage de cire. Ses premières commandes du ministère de la Culture de Madagascar datent de 1975 où il a réalisé des paysages à l’huile pour la province de Tuléar. S’ensuivent une série d’expositions à Madagascar, Maurice, Rodrigues, la Réunion, Paris et en Europe, ainsi que des commandes privées pour des particuliers ou des ministères.

Artiste complet, il excelle en peinture à l’huile mais manie aussi bien l’aquarelle et s’adonne avec brio à la sculpture sur bois. Les scènes de la vie quotidienne rendues avec réalisme dans une palette de couleurs vives caractérisent son style.

Exposition à découvrir absolument au Hennessy Park Hotel jusqu’au 17 mars.

Commentaires Facebook

Donnez votre Avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous devriez lire aussi

Pierre Argo: Itinéraire d’un peintre apaisé

Pendant tout le mois de janvier une importante